My Little RolePlay
Bonjour bonjour !
Je me présente : je suis Dr. Bard, l'un des administrateurs/fondateurs du forum.
Vous vous trouvez ici sur MyLittleRoleplay, une plate-forme faite pour jouer à des jeux de rôle par forum. N'hésitez pas à lire un peu ce qu'il y a, et, si les jeux vous plaisent, à vous inscrire !
Et si vous êtes de la maison... Alors autant venir tout de suite !

Cinquième Psaume : La mort en héritage

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Mar 27 Sep - 20:08

Le prêtre eut un regard charitable envers Aya lorsqu'elle souleva le rocher ; il se dégagea de l'endroit où il était, avant de se retrouver face à Sequliaq ; une fois les poumons pleins, il toussa, crachant encore davantage du sang tout en répondant : "Félicitations pour vouloir tuer une personne sans défense, qui n'a pas voulu vous faire le moindre mal. J'imagine que vous vous sentez fière d'avoir défendu votre "honneur" ? Que vous voulez une médaille pour avoir "lavé votre faute" ? Et dire que c'est moi qui est vu comme le méchant de l'histoire... Malheureusement pour vous, j'ai encore des tours dans mon sac, et j'ai bien prévu de survivre... EH ! AU SECOURS ! Je suis blessé et je me fais agresser !" (en français dans le texte)
Cinq ambulanciers arrivèrent, accompagnés par deux membres d'une équipe de sécurité ; l'un d'eux donna de l'eau (presque gelée) à l'Orion avant de commencer à pratiquer une manoeuvre de Heimlich, voyant son état. "Que vous est-il arrivé en plus, monsieur ?
- Je me vidais de mon sang, attendant les secours, quand cette femme me prit mes papiers d'identité avant de tenter de remplir mes poumons d'eau..."
(en français dans le texte)
L'un des membres du cordon de sécurité fronça les sourcils, avant de mettre la main sur la crosse d'un petit revolver de poche : "Je vous demande à tous de partir ; la zone est dangereuse et vous avez tout l'air d'être juste ici pour avoir de bons clichés, vu votre état.
Sauf vous. Vous êtes en état d'arrestation pour tentative d'homicide."
Ce disant, il montrait Sequliaq du doigt d'un ton menaçant.

Pendant ses premiers soins, le prêtre sortit d'une poche sous son vêtement pastoral un papier et un crayon, qu'il utilisa pour griffonner une adresse ; puis il s'agrippa à son crucifix et commença à prier pendant que l'un des infirmiers faisait son office.

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 584
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Mar 27 Sep - 20:55

"Félicitations pour vouloir tuer une personne sans défense, qui n'a pas voulu vous faire le moindre mal. J'imagine que vous vous sentez fière d'avoir défendu votre "honneur" ? Que vous voulez une médaille pour avoir "lavé votre faute" ? Et dire que c'est moi qui est vu comme le méchant de l'histoire... Malheureusement pour vous, j'ai encore des tours dans mon sac, et j'ai bien prévu de survivre..."

Aya prêta une oreille des plus attentives.

"EH ! AU SECOURS ! Je suis blessé et je me fais agresser !"

Une chance que la Scion japonaise comprenne le français. Cinq ambulanciers arrivèrent, accompagnés par deux membres d'une équipe de sécurité ; l'un d'eux donna de l'eau (presque gelée) à l'Orion avant de commencer à pratiquer une manoeuvre de Heimlich, voyant son état.

"Que vous est-il arrivé en plus, monsieur ?
-Je me vidais de mon sang, attendant les secours, quand cette femme me prit mes papiers d'identité avant de tenter de remplir mes poumons d'eau..."

L'un des membres du cordon de sécurité fronça les sourcils, avant de mettre la main sur la crosse d'un petit revolver de poche :

"Je vous demande à tous de partir ; la zone est dangereuse et vous avez tout l'air d'être juste ici pour avoir de bons clichés, vu votre état. Sauf vous. Vous êtes en état d'arrestation pour tentative d'homicide." Ce disant, il montrait la Scion Inuit du doigt d'un ton menaçant."

Pendant ses premiers soins, le prêtre sortit d'une poche sous son vêtement pastoral un papier et un crayon, qu'il utilisa pour griffonner une adresse ; puis il s'agrippa à son crucifix et commença à prier pendant que l'un des infirmiers faisait son office.
Aya, en ayant observé la situation, fit la suite logique suivante: les policiers leur demandent de quitter les lieux parce qu'ils pensent qu'ils sont juste ici pour "immortaliser" l'instant avec des photos. Ils pensent ainsi parce qu'ils ne sont que légèrement blessés comparé au prêtre qui est aux portes de la mort. Donc, pour rester près du prêtre... Son sang ne fit qu'un tour tandis qu'une idée lui traversa la tête, bien qu'elle n'en étais pas très enchantée. Etant partiellement cachée par le rocher derrière lequel elle se trouvait, elle s'assit, sortit discrètement un couteau en céramique de son sac et tendit l'une de ses jambes devant elle. Elle se couvrit la bouche d'une main pour étouffer son cri de douleur tandis qu'elle s'ouvrit profondément le mollet de l'autre.
Elle se dit cependant que quelqu'un aurait pu la surprendre en train de se mutiler et dénoncer la tentative. Elle préféra donc prendre ses précautions.

[Si Aya est accusée de faire quelque chose de mal, toute preuve fondamentale disparaît (2 Légendes)]

La Scion japonaise leva ensuite le bras de sorte à se faire voir par les secouristes, son visage en pleurs pouvant clairement leur faire comprendre son état.

"Excusez-moi... Je suis blessée moi aussi..."
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 430
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Jeu 29 Sep - 17:31

Katya était complètement sonnée. Elle se réveilla et vit que la zone tout autour d'elle se trouvait en ruine. Et c'était visiblement Kunee le responsable.
Elle souffrait d'un mal de crâne mais... ce n'était pas à cause du choc ni de l'explosion. C'était... autre chose, elle ne savait pas vraiment mettre le doigt sur ce que c'était vraiment. Mais, dans tous les cas, elle était en colère. Très en colère.

Elle se releva lentement et commença à avancer en titubant, passant à côté de Hebigami qui, en jetant un rapide coup d’œil à son expression, fût figé d'une immense terreur. Elle s'approcha du prêtre et du secouriste et mit sa main sur son cœur en disant, en français :
- Je suis docteur spécialisé pour cet homme. Il... il n'est pas tout à fait comme les autres, alors je vous prierez de me laisser m'occuper de son cas. Allez plutôt vous occupez de la jeune fille là-bas, je gère ce monsieur. Et ne vous en faites pas pour moi : je vais bien. [Honnêteté des Dieux : En faisant un geste prouvant sa bonne foi, persuade tous les témoins que Katya dit la vérité]


Elle s'approcha ensuite du prêtre et lui chuchota afin que lui seul puisse entendre :
- Dites-moi, êtes-vous impliqué dans la greffe de cœur qui vient bousiller la balance d'Anubis ? Est-ce vous qui vous vous en occupez ? Si non, où se trouve votre chef et comment pouvons-nous mettre un terme à cela ? Aussi, je tenais à m'excuser au nom de mes alliés... pour ma part, je ne voulais pas vous faire de mal. Honnêtement, je suis énervée. Si vous voulez une justice à tout ça... je suis de votre côté. Je n'aime pas les gens qui blessent leur alliés pour parvenir à des fins qui ne résultent même pas sur quelque chose de bénéfique. Enfin, c'est dans le cas où vous répondez correctement à mes questions. Et, croyez-moi... je saurai si vous mentez. [Appâts dans la réponse : Oblige une cible à répondre et à argumenter sur tout ce que dit Katya. Même si c'est quelque chose de normalement confidentiel.]

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Nyami-chan le Jeu 29 Sep - 18:57

Et bien ce fut inutilement dangereux.
Mais on ne pouvait pas dire que Kunee n'aimait pas la tournure des choses, du moins du l'instant. Certes, il s'était relativement blessé dans l'effondrement du bâtiment qu'il avait lui même déclenché, et il pouvait sentir le regards accusateur de son propre chien sur lui, mais au moins il avait prit son pied. Les montagnes de muscles qui lui servent de servants s'en sont également sorties, et elles étaient actuellement en train de dégager les rochers du chemin du demi-dieu.
Ce dernier marcha d'un pas joyeux, ses habits abimés, mais ô grand merci la capuche cachant son visage était intacte, et ainsi Kunee jouissait encore du fait que personne ne pouvait lire ses émotions autrement que par son langage corporel.
Il entendit ensuite parler français, et alla vers la source du son. Il vit ensuite Katya, Aya, des apparemment infirmiers, une inconnu, et le prêtre au sol.
Ses suivants non loin derrière, et son chien à côté, il arriva dans le champs de vision de tous, et s'assit sur un rochet en face mais à une distance relativement importante du prête.
Le fils d'Hadès fit ensuite de larges mouvements de bras pour attirer son attention, et une fois qu'il pensa qu'il l'avait, fit un petit signe de la main, laissant deviner qu'il souriait sous sa capuche.
Même si ce geste pouvait être interprété comme amical, il était également évident que cela ne pouvait aussi n'être qu'un taunt.
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Night Wing le Jeu 29 Sep - 20:46

Le visage de la scionne resta de marbre, ne semblant ressentir aucune emotion, elle ne dit mot, se contentant de regarder les cinq ambulance arriver ainsi que deux hommes d’une équipe, visiblement de sécurité de part leurs tenue.

"Que vous est-il arrivé en plus, monsieur ? "
- Je me vidais de mon sang, attendant les secours, quand cette femme me prit mes papiers d'identité avant de tenter de remplir mes poumons d'eau..."
(en français dans le texte)

La scionne ne fit que regarder la personne qui était entrain de tenter de vider les poumons du prêtre.

-Ce que vous fait ne fait qu’aggraver ses multiples fractures.

"Je vous demande à tous de partir ; la zone est dangereuse et vous avez tout l'air d'être juste ici pour avoir de bons clichés, vu votre état.
Sauf vous. Vous êtes en état d'arrestation pour tentative d'homicide"

"Excusez-moi... Je suis blessée moi aussi..."

C’était la voix de l’une de mes camarade que je venais d’entendre, celle qui était partie se cacher derrière le gros rocher, je ne savais si elle faisait semblant ou si elle s’était vraiment blessait en moins de quelques minutes, mais je ne fis rien, a vrais dire, a vrais dire si, je fis une chose, je m’assis sur un des débris de l’immeuble, débris qui se recouvra d’une fine couche de glace.
Le regard se pausa sur l’homme qui portait une de ses mains sur la cross de son arme.

- Je suis docteur spécialisé pour cet homme. Il... il n'est pas tout à fait comme les autres, alors je vous prierez de me laisser m'occuper de son cas. Allez plutôt vous occupez de la jeune fille là-bas, je gère ce monsieur. Et ne vous en faites pas pour moi : je vais bien

J’observais la scène, voila maintenant l’autre scionne qui tentait de se faire passer pour le médecin du prêtre, je ne savais pas si cela allait marcher, mais enfin bon, laissons la faire, après tous j’ai déjà suffisamment fais pour aujourd’hui.
C’est alors que je vis une personne faisant des signes du haut d’un rocher. MA parole, mais c’est qu’il se fiche de nous … surtout que bon,si je me remémore ce qui c’est passé, c’est tous de même en partie sa faut si nous sommes dans cette situation.
Je regarde alors le représentant de l’ordre qui me pointe toujours du doigt.

-Pointer ainsi une personne du doigt est des plus déplacer Monsieur, néanmoins, je ne me déplacerais pas jusqu'à vous, si vous voulez m’arrêter, libre a vous de le faire,

Si je n’avais pas peur de cet homme, je ne relâchais pas ma méfiance pour autant, il portait une arme a feu et je ne désirais pas le tuer, je pourrais le faire avec aisance, mais une tel action ne serait que purement inutile et je ne tiens pas a gaspiller de vie.
Enfin, si il ne tir pas, je n’ai rien a craindre, car il faut déjà qu’il se face au choc thermique en approchant de moi, puis qu’il ne se casse pas la figure en s’approchant plus a cause de la glace qui se trouve autour de moi, il y avait cependant une seul flaque d'eau d'un mètre de diamètre, elle se trouvait juste au pied du débris et qu’enfin s'il réussis tous simplement à me passer les menottes. Mais dans le doute, je fis quand même se matérialiser une armure de givre. Et me plaça de façon à pouvoir attraper et utiliser mon marteau de glace s’il venait à s’approcher suffisamment pour me passer menotte aux poignet.

[Cuirasse de givre 2L (la cuirasse recouvre mon corps mais pour le moment reste sous mes vêtements, de façon à me protéger s’il me tir dessus).]
HRP: la flaque d'eau au pied du débris se trouve être l’accès au sanctum de Sikulias, elle a fermer l'autre entré et à ouvert celle-ci en montrant sur le débris et va s'en servir au cas où pour fuir.
avatar
Night Wing
Trollpatte
Trollpatte

Messages : 744
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 25
Localisation : nightmare

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Jeu 6 Oct - 23:24

"Excusez moi... Je suis blessée moi aussi..." Voyant un blessé de plus, l'un des hospitaliers se dirigea vers Aya, avant de récupérer un Talkie-Walkie de sa ceinture, demandant un brancard le temps qu'il désinfecte et bande la plaie.

"Pointer ainsi une personne du doigt est des plus déplacer Monsieur, néanmoins, je ne me déplacerais pas jusqu'à vous, si vous voulez m’arrêter, libre a vous de le faire.
- Pointer du doigt est peu comparable à une tentative de meurtre. Cet argument ne marchera pas avec moi. Suivez moi, s'il vous plaît."


"Je suis docteur spécialisé pour cet homme. Il... il n'est pas tout à fait comme les autres, alors je vous prierez de me laisser m'occuper de son cas. Allez plutôt vous occupez de la jeune fille là-bas, je gère ce monsieur. Et ne vous en faites pas pour moi : je vais bien.
Dites-moi, êtes-vous impliqué dans la greffe de cœur qui vient bousiller la balance d'Anubis ? Est-ce vous qui vous vous en occupez ? Si non, où se trouve votre chef et comment pouvons-nous mettre un terme à cela ? Aussi, je tenais à m'excuser au nom de mes alliés... pour ma part, je ne voulais pas vous faire de mal. Honnêtement, je suis énervée. Si vous voulez une justice à tout ça... je suis de votre côté. Je n'aime pas les gens qui blessent leur alliés pour parvenir à des fins qui ne résultent même pas sur quelque chose de bénéfique. Enfin, c'est dans le cas où vous répondez correctement à mes questions. Et, croyez-moi... je saurai si vous mentez."
Tandis que les ambulanciers s'écartaient, l'Orion répondit : "Dans l'ordre : je ne suis pas directement impliqué, certains pacemakers sont faits en matériaux plus légers que la chair, et il n'y a nul chef au dessus de moi dans ce service. Pour y mettre un terme... Vous ne pensez pas en avoir déjà assez fait comme ça ?
"Place, place ! Mon fils est blessé, et je dois vérifier qu'il aille bien !  Je vous remercie de votre compréhension !" (en français dans le texte) La personne qui disait ça était un homme sans âge, aux long cheveux blancs, et à la barbe tombante malgré une musculature impressionnante visible sous ses vêtements génériques. Il se déplaçait assez rapidement malgré les décombres, et même les cordons de sécurité s'écartaient naturellement face à lui sans qu'il n'ait besoin de faire de la place par des mouvements. Il s'avança jusqu'au brancard : "Tiens, père, ça faisait longtemps ! Au moins... Deux séminaires, n'est-ce pas ?
- Hrmmb. Au moins tu n'es pas mort... Akhenaton est trop petit pour accueillir un Messie de plus."
(en français dans le texte) Puis il remarqua Katya, tournant la tête dans sa direction et lui demandant : "Pourriez-vous nous laisser en privé, s'il vous plaît ? J'ai besoin de lui inculquer quelques conseils d'un père à son fils avant son rapatriement à l'hôpital. (en anglais dans le texte)
- Ecoute, Papa, on est pas obligé de faire ça tout de suite... Envoie moi une vision quand tu voudras, mais là, je n'ai jamais été autant embarrassé  que depuis que j'ai appris les circonstances de la mort de monsieur François !" (en français dans le texte)

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 584
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Sam 8 Oct - 13:57

Voyant un blessé de plus, l'un des hospitaliers se dirigea vers Aya, avant de récupérer un Talkie-Walkie de sa ceinture, demandant un brancard le temps qu'il désinfecte et bande la plaie.

"Itai itai..."

La Scion japonaise se plaignait légèrement lorsqu'elle sentit le désinfectant agir sur sa blessure, enfin, il faut dire qu'elle devait forcément s'y attendre. Une main vint ensuite se poser sur son épaule, il s'agissait de Yama qui était venu la rejoindre. Le Suivant s'adressa d'ailleurs au secouriste.

"Excusez-moi, cette jeune fille est avec moi. Elle est japonaise, et bien qu'elle sache parler d'autres langues, elle a du mal à comprendre certains mots. J'aimerais rester à ses côtés au cas où."

***

De leur côté, Nil se dirigea vers le groupe qui composait Kunee et ses Suivants. Le Naga portait son jeune frère sur son dos, ce dernier toujours légèrement sonné.

"Quel entrée fracassante si je peux me permettre. Ça va de votre côté?"
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 430
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Night Wing le Sam 8 Oct - 15:01

- Pointer du doigt est peu comparable à une tentative de meurtre. Cet argument ne marchera pas avec moi. Suivez moi, s'il vous plaît."
-Et je suis entièrement d'accord avec vous. Enfin, vous voulez que je vienne à vous? Soit, je vais venir, mais il ne faudra pas vous plaindre ... je suppose que vous voulez cela également? Dis-je en prenant mon marteau qui se trouvais derrière moi.

Alors, je me laisse glisser sur le morceau de débris qui devient comme une sorte de toboggan de glace et tombe directement dans la flaque d'eau qui se trouvait au pied de celui-ci, pour disparaitre dedans.

Au même moment, quand toute la glace qui se trouvait dans la zone commence à fondre et forme de petites flaques d'eau, mais celle dans laquelle Sikuliaq avait disparue semblait tout à fait normale.
avatar
Night Wing
Trollpatte
Trollpatte

Messages : 744
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 25
Localisation : nightmare

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Jeu 13 Oct - 20:21

- Sans aucun souci, mon père. Je ne suis pas là pour vous faire de mal, juste pour avoir des réponses... au plus tôt mon travail sera terminé, au plus tôt vous serez tranquille et vous pourrez vaquer à vos occupations quelconques. En fait, je pourrai être même votre alliée si vous coopérez. Êtes-vous derrière les problèmes qu'Anubis possède actuellement, avec les des âmes perfides ne pouvant être jugées correctement ? C'est juste une simple question. Pour tout vous dire, au fur et à mesure que le temps passe, je me questionne de plus en plus sur mes objectifs actuels... (en français dans le texte)

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Dim 16 Oct - 23:27

Le père eut un sourire indéchiffrable. "Mes voies sont d'ordinaires impénétrables, mais... Mon alliée, hein ? Nous verrons ça... Très bien." Le prêtre eut une expression d'horreur quand son père le pointa simplement le doigt. "C'est lui. Il s'agit de son idée, rendant les coeurs plus légers qu'une plume grâce à des alliages révolutionnaires de pacemakers, ayant pour but final de faire mourir de faim l'Ammout tout en détruisant tout l'ordre du système de jugement du Duat." Expression d'horreur qui s'agrandit d'ailleurs au fur et à mesure que l'Orion se faisait dénoncer petit à petit par son propre père. "Père... Non...
- Père... Si. Cela te servira de leçon ; et estime toi heureux de ne pas avoir appris cela à la dure par une crucifixion comme ton frère !"
Le visage du vieillard semblait dur en disant cela. Néanmoins il se détendit en revoyant Katya. "Bien... Je vais bientôt devoir y aller. Je vous recontacterai bientôt pour vous renvoyer l'ascenseur... Bien que je ne pardonne toujours pas la mort de cet officier qui m'était fidèle.
Oh, et si vous croisez un certain Arkaan, dites-lui que son seigneur lui passe le bonjour. Et qu'il n'a pas oublié l'affront..."


"Excusez-moi, cette jeune fille est avec moi. Elle est japonaise, et bien qu'elle sache parler d'autres langues, elle a du mal à comprendre certains mots. J'aimerais rester à ses côtés au cas où.
- Très bien, mais écartez vous alors. Elle aura besoin d'espace."




Dernière édition par Dr. Bard le Mer 19 Oct - 17:56, édité 2 fois

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 584
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Night Wing le Lun 17 Oct - 21:02

Pendant ce temps dans le sanctum de Sikuliaq un orque et un léopard des mers géants joue avec une femme qui fait des bulles dans un océan sans font ni rebord, du moins aucune fin ne semble visible.
avatar
Night Wing
Trollpatte
Trollpatte

Messages : 744
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 25
Localisation : nightmare

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Dim 23 Oct - 11:52

Katya eut un petit sourire compréhensif et répondit :
- Je vous remercie grandement de votre coopération. En ce qui concerne l'officier... eh bien, merci également pour cette information. Pour ma défense, je vous dirai que je n'ai fait que sauver ma propre vie ainsi que celle de mes compagnons. Autant j'étais prête à discuter avec lui pour arriver à un compromis, autant cet officier... eh bien, était un peu plus belliqueux. Je n'avais malheureusement pas le choix et je ne compte pas m'excuser d'avoir usé de la légitime défense. En tout cas, si vous souhaitez me contacter, voici mon numéro ; un simple message suffira.
Elle laissa un temps de pause et puis rajouta avec un sourire et un visage enfantin :
- Oh, encore une chose... si vous avec l'intention de nuire à ma vie ou à celle de mes proches, tranchez-vous la carotide. [Hypnose instantanée]

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Dim 30 Oct - 18:18

Le père récupéra le numéro en souriant. "Merci bien, mais je ne serais pas celui qui jouera à ce jeu là."

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 584
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Night Wing le Dim 30 Oct - 18:50



avatar
Night Wing
Trollpatte
Trollpatte

Messages : 744
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 25
Localisation : nightmare

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Nyami-chan le Lun 31 Oct - 23:07


- Quel entrée fracassante si je peux me permettre. Ça va de votre côté ?

Le fils d'Hadès ignora royalement le naga, et resta concentré sur ce qui se passait entre Katya, le prêtre et le père.
Il se leva ensuite, son chien fit de même, et il se dirigea en marchant tranquillement dans leur direction.
Les asuras arrivèrent alors à côté de Nil, eux aussi avaient les marques du récent effondrement du building, mais se semblaient pas être gênés par ceci.
Nikaya prit la parole, Karuna enchaina.
- Ça va, ça aurait pu être pire mais ça aurait pu être beaucoup mieux, notre maitre aime ce genre de coup, le show c'est sa vie après tous, il faut qu'il fasse une très grosse impression.
- Comment allez-vous vous même ?

Le français n'était pas une langue inconnue à Kunee, il avait pu donc suivre ce qu'il avait pu suivre de la conversation.
Il continua de s'approcher des 3 personnages, jusqu'à arriver à un bon mètre du prêtre au sol, il s’accroupit, coudes posés sur ses genoux, mains jointes et le regarda, toujours sans dire un mot, il ignora aussi le père et Katya juste à côté.
Cerbère vint à ses côté, et il posa une main sur la tête de son chien, toujours en regardant le prêtre.
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Lun 31 Oct - 23:39

"Très bien, mais écartez-vous alors. Elle aura besoin d'espace."

A la demande du secouriste, Yama s'écarta de la Scion japonaise, même si ce n'était que légèrement. Aya, quand à elle, prit alors un rôle de spectateur, en partie pour tenter d'ignorer la douleur dans sa jambe. Elle assista à la fuite de la Scion Inuit, puis prêta attention à ce qu'il se passait du côté de Katya, les langues qu'utilisaient les protagonistes de la conversation étant dans ses connaissances.
Elle ne put s'empêcher de ressentir de la pitié vis-à-vis du prêtre, bien qu'il soit le responsable du problème qui a amené le groupe de Scions en Egypte. C'était la deuxième fois qu'elle voyait un parent Titan tourner le dos à son propre enfant, le premier cas ayant été Rachid lors de leur passage aux Enfers Indiens. Mais sont-ils vraiment les seuls à blâmer? L'évocation de l'officier lui fit penser que non, les souvenirs lui revenant en tête pendant un bref instant.

Il y a du mauvais dans les deux camps.

Elle baissa la tête, seuls ses oreilles prêtaient encore attention à la scène.


***

Les Asuras arrivèrent alors à côté de Nil, eux aussi avaient les marques du récent effondrement du building, mais se semblait pas être inquiétés par ceci.
Nikaya prit la parole, Karuna enchaîna.

-Ça va, ça aurait pu être pire mais ça aurait pu être beaucoup mieux, notre maître aime ce genre de coup, le show c'est sa vie après tous, il faut qu'il fasse une très grosse impression.
-Héhé, j'ai vu ça.
-Comment allez-vous vous même ?
-Quelques coupures par-ci par-là, mais rien de sérieux."

Le Naga se pencha légèrement vers le sol afin d'y déposer le corps de son jeune frère sans le faire tomber.

"Faudra juste que le petit se réveille. Il a peut-être la tête vide de temps en temps, mais c'est un solide."
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 430
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Nyami-chan le Dim 6 Nov - 0:59

- Quelques coupures par-ci par-là, mais rien de sérieux.
Le Naga se pencha légèrement vers le sol afin d'y déposer le corps de son jeune frère sans le faire tomber.
- Faudra juste que le petit se réveille. Il a peut-être la tête vide de temps en temps, mais c'est un solide.
- HA ! Le "solide" est déjà sur le banc de touche, ça serait déjà mort dans un vrai champ de bataille, ça !
- Nikaya, notre maitre nous appelle.
- Ok, ok, bye-bye, homme serpent !
L'asura femelle suivit son frère d'arme, lequel se dirigeait vers Kunee, qui leur avaient fait un signe.

Le fils d'Hadès avait couper son observation du prêtre pour appeler d'un signe ses servants, mais revint bien vite sur le prêtre.
Sans prévenir, il posa sa main sur l'épaule du pauvre homme fatigué au sol, un geste qui aurait pu être interprété comme compatissant.

[Euthanasier. (gain d'une Légende par personne euthanasiée)]

Kunee ne perdit pas de temps et se releva, ne laissant par contre pas paraitre qu'il venait de tuer un homme en ce moment précis, il croisa ensuite les bras, retenant tous de même du pied Cerbère, qui se lécher les babines à la vue du corps.

[Invoquer des fantômes. (1 Légende)]

Malgré son visage caché par sa capuche, son regard se faisait sentir sur le nouveau fantôme.
Une vois caverneuse sortit alors des ténèbres de la capuche.
- J'ai un deal à proposer : soyez coopératif avec moi et je jure de plaider en votre faveur auprès d'Anubis... mais avant ceci :

[Les forcer à dire la vérité. (2 Légende)]

- Pouvez-vous nous redire toute cette histoire avec les cœurs ? En êtes-vous à l'origine ? Et quelles sont vos raisons ?
En attendant les réponses, Kunee se retourna vers le père du prêtre.
- Mes condoléances, il semblerait que votre fils soit mort de fatigue dû a ses blessures après un malheureux tremblement de terre.
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Dim 6 Nov - 1:23

Le fantôme du prêtre garda la bouche close... Et commença à se dématérialiser. Dans les derniers moments où l'on pouvait voir la forme de son corps, il leva le pouce, tourné vers son père...
Père qui tenait à présent un bâton de berger dans sa main, tendu en direction de l'esprit. "Mon fils n'ira pas dans ces Enfers païens, et mérite la grâce éternelle. Moi, Yahvé, alias Aton, Titan de la Lumière, en sera garant." Il avait l'air courroucé du mensonge de Kunee.

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 584
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Sam 12 Nov - 15:31

"HA ! Le "solide" est déjà sur le banc de touche, ça serait déjà mort dans un vrai champ de bataille, ça!
-Nikaya, notre maitre nous appelle.
-Ok, ok, bye-bye, homme serpent!
-Bye~ !"

L'asura femelle suivit son frère d'arme, lequel se dirigeait vers Kunee, qui leur avaient fait un signe. Nil s'accroupit vers son jeune frère, et commença à lui donner des petites tapes au visage.

"Allez, on se réveille~!"

Le Naga dans les vapes ne reprit ses esprits qu'à partir de la cinquième tape. Et, sans vrai surprise, le second frère ne s'arrêta pas.

"Non, non, c'est bon! J'suis réveillé, ça va!
-Hmmmm... Non, pas assez réveillé, je trouve.
-C'est pas une raison!"

Nil exécuta une dernière tape, cette fois-ci, sur la tête de son cadet, avant de se lever. Le regard qu'il adressait à Navin était taquin, d'un côté par habitude, d'un autre pour l'inciter à se mettre debout. Navin parvint à tenir sur ses jambes, bien qu'il est dû s'aider des débris de murs pour se relever sans perdre l'équilibre.

***

"Ano, sumimasen..."

Aya s'adressa au secouriste qui s'occupait d'elle.

"Le brancard... il arrive bientôt?"

Elle jeta un coup d’œil en direction de Kunee et d'Aton, laissant paraître qu'elle sentait la tension s'installer et qu'elle ne voulait pas s’attarder.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 430
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Nyami-chan le Sam 12 Nov - 23:14

Kunee attendait des réponses, mais elles ne virent jamais.
- Mon fils n'ira pas dans ces Enfers païens, et mérite la grâce éternelle. Moi, Yahvé, alias Aton, Titan de la Lumière, en sera garant.
Le fils d'Hadès était surpris de la tournure de la situation.
Ses servants arrivèrent à ses côtés, s’apprêtant à défendre leur maitre comme de bons gardes du corps, tandis que son chien grognait violemment. Mais il ne fallait pas oublier qu'ils étaient tous en public, et que Kunee avait dépensé pas mal d’énergie auparavant, et que celle-ci n'était malgré lui, pas encore infini.
Le scion n'haussa pas la voix.
- Votre fils a cependant commit un acte hautement insultant au Dieu Égyptien Anubis, un conflit peut être évité si vous nous remettez simplement l'âme de votre fils maintenant.
Kunee resta cependant en alerte, non seulement il était vidé mais le combat au corps à corps n'était pas son point fort.
- Pensez-y : Le sacrifice d'une seule âme pour la paix, un martyr.

Une musique s'éleva doucement dans les airs, sans pour autant être agressive aux oreilles.

Façonner une musique qui, en agissant en rythme avec, apporte des facilités (3 Légendes)
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Dim 13 Nov - 13:34

Katya, qui était restée silencieuse mais attentive pendant ce temps, esquissa un sourire à cette surprenante annonce de l'identité du père. Visiblement, il était temps pour les négociations et autres propositions.
- Si je puis me permettre, cher Yahvé, votre fils a pris des libertés par rapport au fonctionnement de "l'autre monde" d'Anubis. Je comprends parfaitement votre ressenti, mais au vu de ce péché gargantuesque, il me semble que l'idée de Kunee soit intéressante. Vous comme moi pensons certainement la même chose : une guerre est inutile. De plus, pour le peu que j'ai pu discuter avec votre fils... eh bien, je pense tout de même qu'il est humble et qu'il accepterait de payer pour ses erreurs, la partie étant terminée pour lui.
La Scion se mit ensuite devant le Titan, toujours tout sourire et continua :
- Ou bien, vous nous accompagnez chez Anubis et vous lui expliquez la situation. Dans ce cas, peut-être qu'il vous laissera vous occuper de votre fils.

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Dim 20 Nov - 22:18

Aton sourit en entendant cela. "Très bien, je vous accompagne. Pour un martyr, je suis prêt à faire cesser ce combat."
Et il suivit ainsi Kunee et Katya, tandis qu'Aya partit en direction des urgences, là où Talaus avait disparu sans laisser de traces, bien que certains pensent l'avoir entendu crier "Imbéciles".
Enfin, tant mieux pour le groupe, d'un autre côté.


Une fois le trio revenu au point de départ, à savoir la pyramide, Katya eut le plaisir de voir que ses subordonnées avaient réussi à parfaitement maîtriser le camp de soldats ; soldats qui, au passage, s'écartaient davantage que les mortels normaux face au Titan, probablement à cause de leur ancien supérieur. Comme prévu, l'escalier de lumière s'ouvrit ; comme prévu, la barge arriva. Néanmoins, deux choses étaient différentes de la dernière fois : la première fut qu'aucun domestique n'était présent. En fait, on aurait presque pu se demander si la barge était automatisée, car nul serviteur n'était cette fois présent à la vue des Scions et du Titan, ces entités étant probablement terrifiées par leur nouvel invité.
La seconde est que le trajet était cette fois beaucoup plus mouvementé : de nombreuses secousses très violentes ponctuaient régulièrement la traversée. En effet, il s'avéra bien vite que l'antique Apophis, qui auparavant était calme et placide, frappait le navire de toutes ses forces, redoublant de puissance, et semblant presque vouloir détruire l'embarcation ; mais malgré ses efforts acharnés, il fut obligé de renoncer après de nombreux coups, s'arrêtant dans les eaux.
La barge arriva alors jusqu'au palais d'Anubis, et tout s'évanouit.

Lorsque Kunee et Katya purent à nouveau voir où ils étaient, ils se retrouvèrent comme prévu dans la salle du jugement.
Mais sur le banc des accusés.
Devant eux, un Anubis littéralement désespéré, portant les vêtements et armes rituelles, tandis qu'un regard à la fois plein de rage et de regret le traversait. La porte semblait avoir été fermée, et barricadée, malgré des traces évidentes que quelque chose avait tenté de rentrer il y a peu. Nulle trace d'Ammout, ni de la Balance du Jugement.
Anubis se releva, semblant résigné à accepter une nouvelle des plus funestes ; puis, les yeux trahissant ses émotions contradictoires, il tourna la tête vers le banc des accusés. "J'ai bloqué la porte pour nous, mais elle ne tiendra pas longtemps avant qu'ils ne rentrent et n'en finissent, je n'aurais donc qu'une question à vous poser avant que tout cela ne soit à jamais terminé...
... Pourquoi nous avoir trahi en amenant notre pire ennemi derrière nos propres défenses ?"

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 584
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Nyami-chan le Dim 20 Nov - 23:34


Kunee était choqué, profondément.
Il l'était à partir du moment où il avait reconnu le banc des accusés.
Katya était à ses côtés, mais Anubis avait majoritairement son attention, et à la vue de ce dernier, le fils d'Hadès ressentit un panel d'émotions, de la honte ?
- J'ai bloqué la porte pour nous, mais elle ne tiendra pas longtemps avant qu'ils ne rentrent et n'en finissent, je n'aurais donc qu'une question à vous poser avant que tout cela ne soit à jamais terminé...
... Pourquoi nous avoir trahi en amenant notre pire ennemi derrière nos propres défenses ?

Ah, de la colère, aussi.
- Oui, Katya, Pourquoi donc ? Il allait quasiment nous donner l'âme de son fils, ais-je parlé de l’amener à Anubis ?!
Kunee se ressaisit, se n'était pas comme lui de hausser sa -fausse- voix.
Le fils d'Hadès se leva du banc, et se rapprocha du Dieu de la Mort Égyptien.
- Mais je ne suis pas là pour blâmer... Seigneur Anubis, aucun mot ne pourrait décrire l'état de honte dans laquelle je me trouve, mais si par mon action je pourrais nous racheter...
Un vortex d'ombres se dessina à côté du scion grec, un passage vers son sanctuaire.
- ... Il n'est pas dans la destinée du Dieu de la Mort Anubis, membre du Panthéon Égyptien, de mourir aujourd'hui. Je vous offre ma demeure comme résidence provisoire.
Kunee se courba, en montrant le passage.
- Je vous supplie d'accepter, pour le Panthéon Égyptien.
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Willyjack le Lun 21 Nov - 18:08

Voyant avec horreur Aton avec le groupe, Talaus essayait comme il put d'avancer vers le groupe, se servant de ses dernières force il se dirigea vers ses coéquipiers pour leur avertir du piège.

Vous y avez crus ?

Talaus ne bougea pas et souriait discrètement, juste avant qu'ils se téléportent, Aton lui sourit et lui fit un léger signe de tête de remerciement . Le professeur traita les autres d'imbéciles au moment où ils disparurent, il se leva et fit mine de tituber, les secours ne tardèrent pas à venir le chercher et à l'emmener dans une chambre d'hôpital.

15 mins plus tard, Talaus se trouvait dans une chambre d'hôpital avec Aya, il l'aimait bien cette petite, enfin par rapport aux autres, on peut pas dire que Talaus peut aimer quelqu'un d'autre que lui. Lorsqu'ils furent seuls, Talaus sauta hors du lit et commençait tranquillement a remettre son costard en parlant.

-Bon allez c'était très marrant mais maintenant tu devrais vite quitter le pays avant qu'il soit trop tard, oublie Katya et les autres ils sont morts. Amenez un titan derrière les défenses d'un dieu nan mais pas besoin d'être un être d'intelligence supérieur pour savoir ça ! Pourquoi je n'ai rien dis ? Voyons Aya, je n'allais quand même pas gâcher la fête ! Allez pas besoin de me remercier et va vite profiter de ta jeunesse, si un jour tu décides de faire tes études supérieur a Athènes surtout viens me voir je serais ravi de t'avoir comme élève ! Je dois te laisser  j'ai un voyage scolaire avec ma formidable classe  "en France" *français* !




En disant cette dernière phrase il prit une pose, fit un 360 et sortie de la salle à la seconde. Alors que la musique continuait à résonner dans toute la chambre on entendait Talaus de loin.

-Comment ça va ça va ça va ça va sur MA planète ! J'te répondrais ça va ça va ça va tant que je suis là !

Encore une magnifique journée qui se termine pour Talaus, tout un panthéon venait de mourir ainsi que son cher cousin Kunee et il n'avait aucun remord, ça lui est passé au dessus de la tête. Il était actuellement en train de penser que ça serait marrant d'aller jouer aux jeux de sociétés pendant une récréation de maternelle.

Fin du psaume pour Talaus
avatar
Willyjack
Chevalier impérial
Chevalier impérial

Messages : 421
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 21
Localisation : Ile-de-France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Lun 21 Nov - 21:42

Avant que Katya ne parte avec les autres pour régler leur affaire avec Aton, Aya avait demandé à ses Suivants de récupérer ses papiers. La Scion aztèque était légalement sa tutrice, et même si la jeune japonaise était majeure, il était logique que ça soit elle qui les détenait.
Cependant, face au sourire d'Aton, elle ne put s'empêcher de lancer un regard inquiet vers son amie, avant de se faire emmener dans le brancard finalement arrive, accompagnée des frères Nagas.

Un quart d'heure plus tard, la Scion japonaise se retrouva allongée dans un lit d'hôpital, sa jambe enroulée d'un bandage qui recouvrait sa plaie. Quelle surprise elle eût en remarquant Talaus qui se trouvait dans le lit voisin. Les infirmiers quittèrent alors la chambre, suivis des frères Nagas avec lesquels ils allaient discuter du temps de séjour pour Aya. C'est alors que, au moment où ils étaient tous partis, Talaus se leva d'un bond et commença à se rhabiller.

"Bon allez c'était très marrant mais maintenant tu devrais vite quitter le pays avant qu'il soit trop tard, oublie Katya et les autres ils sont morts.
-Eh??? Pourquoi tu dis ça!?
-Amener un titan derrière les défenses d'un dieu nan mais pas besoin d'être un être d'intelligence supérieure pour savoir ça!"

Aya se stoppa d'un seul coup, son esprit venant de comprendre de lui-même les insinuations de Talaus.

"Pourquoi je n'ai rien dit? Voyons Aya, je n'allais quand même pas gâcher la fête ! Allez pas besoin de me remercier et va vite profiter de ta jeunesse, si un jour tu décides de faire tes études supérieur a Athènes surtout viens me voir je serais ravi de t'avoir comme élève ! Je dois te laisser, j'ai un voyage scolaire avec ma formidable classe "en France" *français*!"

Elle n'écoutait déjà plus le Scion grec bien avant qu'il ne quitte la chambre à son tour. Ses camarades... Ils se seraient condamnés en pensant agir en bon terme avec un Titan. Elle s'en rendait compte maintenant... ces quelques personnes parmi lesquelles elle ne sentait aucune animosité pourraient littéralement disparaître.
Dans un élan de panique, Aya fit signe à Alice, cachée dans son sac posé au pied de son lit d'hôpital, de lui amener son téléphone portable. Elle ne savait pas ce que ça pourrait donner, et même si elle n'espère pas grand-chose, elle devait essayer.

Message:

Une fois qu'elle eût envoyer le message, elle tenta de se concentrer sur un autre potentiel allié... Un potentiel allié qui se trouve déjà sur le lieu du danger.
La Plume, où du moins son kami.

"Onegai, onegai..."

[L'Esprit distant (communication par télépathie avec un Kami avec lequel Aya est en de bons termes) (1 Légende + 1 Volonté)]
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 430
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum