My Little RolePlay
Bonjour bonjour !
Je me présente : je suis Dr. Bard, l'un des administrateurs/fondateurs du forum.
Vous vous trouvez ici sur MyLittleRoleplay, une plate-forme faite pour jouer à des jeux de rôle par forum. N'hésitez pas à lire un peu ce qu'il y a, et, si les jeux vous plaisent, à vous inscrire !
Et si vous êtes de la maison... Alors autant venir tout de suite !

Cinquième Psaume : La mort en héritage

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Sam 13 Fév - 22:40

"Amine" se fait haranguer par les militaires et reconduire dehors.

Quant à Katya, elle vit son juge sourire : ""Merci beaucoup pour ce témoignage. Néanmoins... Je n'ai aucune raison de communiquer cela à la Bureaucratie. En fait... Je dirais même que vous ne quitterez pas cette pièce vivante."

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 532
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Willyjack le Dim 14 Fév - 22:24

Amine fut mis dehors par les gardes. Il fut très surpris de cette échec.

-Tabernacle ! D'habitude ça marche ! Wallah qu'ils doivent garder un truc important.

Amine se leva en sautant, enleva la poussière de ses vêtements et se dirigea vers les gars.

-Excusez moi mes amis mais c'est l'anniversaire de ma femme aujourd'hui et elle ne s'attend pas à me voir là aujourd'hui. Je voudrais lui faire une surprise, vous m'avez fais mal en me serrant les bras et elle risquerait de mal le prendre si elle l'apprenait.Vous me laissez passer ?


Honnêteté divine
avatar
Willyjack
Chevalier impérial
Chevalier impérial

Messages : 419
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 20
Localisation : Ile-de-France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Lun 15 Fév - 10:36

"Merci beaucoup pour ce témoignage. Néanmoins... Je n'ai aucune raison de communiquer cela à la Bureaucratie. En fait... Je dirais même que vous ne quitterez pas cette pièce vivante."


Katya n'était pas vraiment effrayée. Non, si on devait lui décrire un sentiment, ce serait sans doute l'énervement. Le fait que son interlocuteur soit de cette manière hautain commençait à lui taper sur le système. Toutefois, elle garda quand même un calme olympien et répondit :
- Mmh... Je pense qu'il y a un malentendu. Peu importe vos menaces, je demande une raison. Je tiens grandement à préciser que je ne suis pas spécialement du côté de la bureaucratie. Ils me paient juste assez bien. Je ne suis du côté de personne ou, plutôt, du côté qui m'arrange le plus. Maintenant, asseyez-vous bien sagement et dites-moi un peu pourquoi je ne pourrai pas quitter cette pièce vivante sans même avoir la possibilité de discuter et d'émettre un éventuel deal entre nous. Et ne m'attaquez pas, quitte à se battre, autant faire ça à la loyal [Ordre direct]

_________________
YouTube: Jyc Row
SoundCloud: Jyc Row
Facebook: Iamjycrow
Twitter: @Jyc_Row
avatar
Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 476
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 23
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Lun 15 Fév - 12:45

"Oh, mon plan est très simple. Il s'agit simplement de vous incapaciter et ensuite de...
... Non, sérieusement, vous me demandez mon objectif ? Vous me prenez pour un méchant de Pulp ? Vous me décevez, miss Belickov. Et non, je ne cherche pas à vous intimider, ni à avoir l'air hautain : un accusé ne doit-il pas juste le respect à son juge ?"
Le Scion semblait sûr de lui. "Et si vous insistez tant que ça à savoir pourquoi... Vous êtes proscrite de quitter ce lieu. Cela n'est que temporaire, au moins 24 heures. Du moins, en attendant une réponse de mes supérieurs. Et si vous vous avisez de faire quoi que ce soit contre cette loi, je vous monterais qu'il y a pire que ceci..."




"Non, monsieur, nous ne vous laisserons pas passer. D'ailleurs, il n'y a pas de femmes dans ce bâtiment."

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 532
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Lun 15 Fév - 13:49

"Oh, mon plan est très simple. Il s'agit simplement de vous incapaciter et ensuite de...
... Non, sérieusement, vous me demandez mon objectif ? Vous me prenez pour un méchant de Pulp ? Vous me décevez, miss Belikov. Et non, je ne cherche pas à vous intimider, ni à avoir l'air hautain : un accusé ne doit-il pas juste le respect à son juge ?"
Le Scion semblait sûr de lui. "Et si vous insistez tant que ça à savoir pourquoi... Vous êtes proscrite de quitter ce lieu. Cela n'est que temporaire, au moins 24 heures. Du moins, en attendant une réponse de mes supérieurs. Et si vous vous avisez de faire quoi que ce soit contre cette loi, je vous monterais qu'il y a pire que ceci..."
Visiblement, son Ordre Direct semblait avoir échouer. Deux possibilités: soit il est totalement immunisé et non-manipulable, soit c'est une chanceuse résistance. Quand bien même, Katya n'aimait pas trop la tournure que ça prenait. Elle mit ensuite ses mains dans ses poches.

- Je vois. Permettez-moi d'émettre quelques hypothèses. Premier cas: vous êtes un Scion d'Anubis et vous êtes là parce qu'Anubis était au courant de notre venue. Sachant que vous êtes également au courant des petits problèmes que nous avons eu en Inde, je dirai qu'il vous a envoyez pour vérifier nos objectifs et vérifier si nous étions aptes à l'aider. Second cas: l'inverse du premier, vous et vos supérieurs êtes la cause du problème que nous devons résoudre et, si tel est le cas, je me trouve dans une position relativement embêtante et, je vais l'avouer, c'est quelque chose que je n'aime pas trop. Troisième cas: vous êtes extérieurs à tout ça et vos objectifs sont drastiquement différents de la mission qui nous a été confiée. Dans ce cas, c'est très simple: sachant que nous ne sommes pas payé pour nous mêler de ces affaires, je proposerai à mes camarades de vous laisser champ libre et faire ce que vous avez à faire. Quatrième cas... ... ... vous n'êtes ni un ennemi de la bureaucratie, ni un ennemi de l'un de mes collègues, mais vous avez une rancœur personnelle à mon égard et vous travaillez pour ce "ChessMaster". Mais, dans tous les cas, je respecte la loi que vous m'imposez. Moi, Katya Belikov, ne quitterai pas ce lieu. Mais 24 heures, c'est assez long... il faudrait quelque chose pour m'occuper.
Pendant qu'elle parlait, elle tapa de la manière la plus discrète possible un court message, Hebi Help, et l'envoya à Aya.

_________________
YouTube: Jyc Row
SoundCloud: Jyc Row
Facebook: Iamjycrow
Twitter: @Jyc_Row
avatar
Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 476
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 23
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Lun 15 Fév - 15:33

Le Scion se rendit compte de quelque chose : "Je croisbavoir oublié de préciser que cette mesure d'isolement doit être totale. Rappelez-vous, Miss Belikov, vous qui semblez aimer les clichés de Pulp : les aveugles voient mieux que personne, fit-il en tapotant son oeil de verre. "Maintenant, déposez ce téléphone, s'il vous plaît."
Il fut cependant possible à Katya de lire un nouveau message :
Destinataire : Katya
Expéditeur : "ChessMaster"
Sujet : Belles théories...
... Mais insuffisantes. Vous devriez le savoir : une partie d'échecs ne se remporte qu'avec un coup d'avance, pas en cherchant à deviner le coup précédent.




Destinataire : Æ√a
Expéditeur : 41#⁴π
Sujet :
Ju$te |à.

Ce message faisait suite à ceux de 4154r, même si certains caractères semblaient légèrement plus instables. Ce problème ne semble cependant être que sur ce fil de discussions.
Il y avait également en fichier joint une vue satellite du lieu, avec une flèche pointant un bâtiment.

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 532
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Lun 15 Fév - 17:33

Après avoir été stoppé par un militaire puis conduit jusqu'à un centre militaire non loin des pyramides, Aya commença à ne plus se sentir à l'aise. Il lui semblait que personne ne devait se trouvait dans les parages, et cet imprévu l'avait quelque peu dérangé. Bien qu'elle aperçut Kunee, elle préféra rester à distance, lui faisant simplement un signe de la main pour le saluer. Le concert qu'il donnait ne l'intéressait pas: non seulement parce que le style de musique joué ne lui plaisait pas, mais aussi parce qu'elle n'avait pas vraiment envie d'en écouter, contrairement un Navin qui s'y aventura comme un jeune en discothèque, suivit par Yama qui le surveillait.
Elle avait aperçu également Katya entrer dans un bâtiment à part avec le militaire. Elle voulue avancer la rejoindre mais Nil l'arrêta en la tenant par l'épaule, lui adressant un sourire rassurant.

"Vous inquiétez pas va. Katya va sans doute nous trouver un arrangement avec ce soldat pour nous laisser atteindre les pyramides."

C'était justement ce qui la déranger. Elle était au courant des capacités de persuasion qu'elle possédait, bien qu'elle se disait que Katya n'irait pas à cet extrémité tant que cela n'était pas nécessaire. Son inquiétude se fit quand même ressentir sur son visage, puisqu'elle n'avait pas quitté la porte des yeux depuis qu'elle avait été fermé, guettant le moment où Katya et le militaire sortiraient.
C'est alors qu'elle sentit son téléphone portable vibrer dans son sac, téléphone qu'Alice lui tendait aussitôt la tête sorti du sac. Qui cela pouvait être?

"Destinataire : Aya
Expéditeur : Katya-chan

Hebi Help"

Aya fixa le message pendant de longues secondes, tremblante, avant de se diriger vers Hebigami, lui tirant la manche de son vêtement pour attirer son attention.

"Katya-chan a un problème..."

Elle lui tendit son téléphone pour lui montrer le message. Une fois cela fait, elle remarqua autre chose. Elle n'avait pas reçu que le message de Katya, il y en avait un autre.

"Destinataire : Æ√a
Expéditeur : 41#⁴π
Sujet :

Ju$te |à.
"

Ce message faisait suite à ceux de 4154r, même si certains caractères semblaient légèrement plus instables. Ce problème ne semble cependant être que sur ce fil de discussions. Il y avait également en fichier joint une vue satellite du lieu, avec une flèche pointant un bâtiment.
La main d'Aya peina à garder le téléphone en main, les caractères déformés du message ne faisaient que l'inquiéter davantage. Juste là... Il serait là?

"Je... Je reviens dans pas longtemps, occupez-vous de Katya."

Elle s'éloigna alors d'Hebigami et de Nil, se dirigeant vers le bâtiment indiqué par la flèche.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 405
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Lun 15 Fév - 19:32

Aya fixa le message pendant de longues secondes, tremblante, avant de se diriger vers Hebigami, lui tirant la manche de son vêtement pour attirer son attention.
- Katya-chan a un problème...
Le Coatl considéra un instant le message.
- Bien... je vais aller voir ce qu'il se passe. Pour qu'elle appelle à l'aide, c'est que ce soit quelque chose d'assez sérieux.
- Je le savais ! Je le savais qu'il ne fallait pas que je la laisse seule ! C'était un piège ! Je-
- Reste ici, Helith. Et pas d'histoire. Je te contacterai si jamais il y a un souci majeur, afin que tu préviennes les autres. Et si je te contacte... eh bien, considère que nous sommes en guerre. Aussi... garde un œil sur Aya.

La Yakshini semblait réellement inquiète. Toutefois, elle ne répondit rien à Hebigami. Après tout, il était plus puissant que Katya elle-même. C'était d'ailleurs grâce à lui que la Scion aztèque possède une si bonne technique à la hallebarde. Donc, elle ne fit qu'acquiescer en silence. Elle regarda ensuite la Scion japonaise et la surveilla, sans vraiment bouger.

Hebigami, quant à lui, se dirigea calmement vers le bâtiment, les mains dans les poches. Il arriva devant une porte fermée et regarda les soldats la gardant d'un regard perçant et hautain.
- Yo. Je suis membre de l'équipe spéciale, portant le nom de code "SK". Je suis au courant que ma collègue - et protégée - "KB" se trouve à l'intérieur dans une situation relativement déplaisante. Alors, messieurs, pour information... je rentre.

__________________________________________________________________________________________________________________________


Le Scion se rendit compte de quelque chose : "Je crois avoir oublié de préciser que cette mesure d'isolement doit être totale. Rappelez-vous, Miss Belikov, vous qui semblez aimer les clichés de Pulp : les aveugles voient mieux que personne, fit-il en tapotant son œil de verre. Maintenant, déposez ce téléphone, s'il vous plaît."
Il fut cependant possible à Katya de lire un nouveau message :
Destinataire : Katya
Expéditeur : "ChessMaster"
Sujet : Belles théories...
... Mais insuffisantes. Vous devriez le savoir : une partie d'échecs ne se remporte qu'avec un coup d'avance, pas en cherchant à deviner le coup précédent.

Katya poussa un énorme soupire d'agacement. Elle répondit :
- Très bien, très bien... Mais, puis-je quand même continuer à dialoguer avec cette énergumène qui ne cesse de me harceler ? Non, franchement, je veux bien ne plus contacter mes collègues dehors, mais quitte à passer 24 heures à ne rien faire, je préfère encore passer mes nerfs et jouer avec ce "ChessMaster" qui tente d'usurper l'identité de je-ne-sais-qui.
Et, d'une manière ennuyée, elle répondit à ChessMaster. Qui lui répondit à son tour quelques instants après. Puis, finalement, elle lui envoya un dernier message avant d'éteindre son portable.
- Non, en fait, laissez tomber. Ce type va juste simplement me taper sur le système. Et vu qu'on va visiblement passer pas mal de temps ensemble, réessayons encore une fois... Expliquez-moi concrètement ce que vous me voulez et pourquoi vous me menacez de mort ! [Ordre Direct]

_________________
YouTube: Jyc Row
SoundCloud: Jyc Row
Facebook: Iamjycrow
Twitter: @Jyc_Row
avatar
Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 476
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 23
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Lun 15 Fév - 20:50

"Non." Au moins, la réponse est claire.
On lui parla via un talkie qu'il avait à la ceinture en arabe, et répondit de même. Puis il se dirigea vers l'entrée, où se trouvait Hebigami : "Hebigami, « Seigneur des Cieux »... N'approchez pas plus. Ou bien ce serait considéré comme une violation de sécurité, et je serais légitimement en droit de déployer les grands moyens contre vous et l'entièreté de votre groupe."

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 532
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Lun 15 Fév - 22:02

- Bien, bien... je vois... dans ce cas, on va vite être fixé. Répondez-moi: allez-vous faire du mal à Katya ?
- Ça dépend de ses témoignages.
- Par rapport à quoi ?
- Vous n'avez pas besoin de le savoir.
- Sachant que je suis directement lié à elle, si, je dois le savoir. Et si vous ne voulez pas d'ennui... alors, répondez simplement. Vous semblez avoir fait des recherches sur nous, alors vous devriez parfaitement bien savoir que je suis bien plus digne de confiance qu'elle.
- Ce qui est précisément ce que je ne recherche pas. Et vous non plus, si vous ne voulez pas d'ennuis, repartez près de votre groupe. Nous vous laisserons passer dans 24 heures, si tout se passe bien.
- Que lui avez-vous fait? Elle m'a appelé à l'aide. Si je vois que vous lui avez fait la moindre chose... vous mourrez.
- En êtes-vous certain ? Allez-y, essayez !
- Je ne suis pas stupide, vous savez. Donnez-moi juste une preuve qu'elle va bien. Et si ce n'est pas le cas, dans ce cas... préparez-vous bien. Cela fait longtemps que je n'ai pas dévoré de Scion.
- Que voudriez-vous comme preuve ?
- Laissez-moi juste la voir. Si vous le voulez, sans rien me dire, je n'en ai que faire, Katya gèrera tout ça. Je ne lui adresserai pas la parole non plus, si c'est nécessaire pour pouvoir vérifier qu'elle aille bien.

_________________
YouTube: Jyc Row
SoundCloud: Jyc Row
Facebook: Iamjycrow
Twitter: @Jyc_Row
avatar
Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 476
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 23
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Lun 15 Fév - 23:44

Le Scion se mit à réfléchir, et, ne trouvant rien à dire contre cela, finit par s'échauffer un peu. "Tout compte fait... Non, cela ne vous regarde pas. Vous n'êtes qu'un bête Héritage, rien de bien utile pour moi."
Il claqua des doigts, et Hebigami disparut.

En se déplaçant vers le bâtiment indiqué par le téléphone, Aya put remarquer quelque chose d'étrange : tout d'abord, il y avait un mot punaisé au mur. Enfin, punaisé... C'est vite dit, étant donné qu'il s'agissait plutôt d'une feuille de papier sauvagement épinglée par un couteau fondu d'un seul bloc, en métal inconnu.
Sur la feuille, il y a a écrit:Regarde à quatre heures.
De réflexe, Aya regarda rapidement en cette direction, juste au bon moment pour voir Hebigami disparaître, devant le militaire.

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 532
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Mar 16 Fév - 19:15

En se déplaçant vers le bâtiment indiqué par le téléphone, Aya put remarquer quelque chose d'étrange : tout d'abord, il y avait un mot punaisé au mur. Enfin, punaisé... C'est vite dit, étant donné qu'il s'agissait plutôt d'une feuille de papier sauvagement épinglée par un couteau fondu d'un seul bloc, en métal inconnu. La Scion japonaise poussa un soupir, plus de déception que de soulagement. Bien que cela aurait pu la prendre de court, elle aurait préféré faire face à son mystérieux "atout".

Sur la feuille, il y a a écrit:
Regarde à quatre heures.


De réflexe, Aya regarda rapidement en cette direction, juste au bon moment pour voir Hebigami disparaître, devant le militaire. Elle se précipita presque immédiatement à l'nedroit où il se trouvait, alertant sur le coup Nil et la Yashiki.

"Hebi-senpai !!"

Evidemment, elle ne s'attendait pas à recevoir une réponse de sa part. Son regard se tourna vers les soldats qui se trouvaient devant la porte, sans rien dire, parce que les mots ne parvenaient à sortir. Nil partit aussitôt à la recherche de ses deux frères, laissant à Helith le soin (ou plutôt la nécessité) de s'assurer qu'Aya ne ferait rien de... déplacé? Extrême? Les Suivants Nagas étaient au courant que la Scion qu'ils servaient n'était pas tout à fait stable, mais ils n'avaient pas vraiment eu de précision sur le sujet.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 405
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Mar 16 Fév - 22:57

Lorsque le militaire quitta la pièce, Katya resta silencieuse pendant un instant. Et, ensuite, un petit sourire mesquin se dessina lentement sur son visage. Elle se mit alors à, probablement, penser à voix haute :

- Ну-ну... на самом деле , я должен заботиться обо всем , не так ли?

Elle se leva et se mit à suivre le Scion qu’elle considérait désormais comme un ennemi. Ce qui était le plus étrange était le fait que ses mains semblaient dégager… de la chaleur ? Oui, il y avait ces mêmes vagues qui commençaient à apparaître, ces vagues que l’on pouvait voir sur une route de macadam lorsque les rayons du Soleil frappent la Terre de sa puissance incommensurable. En réalité, Katya venait juste de faire augmenter drastiquement sa température corporelle. Température qui augmentait, encore et encore.

Et tandis qu’elle augmentait, elle suivait le militaire le plus discrètement possible. D’ailleurs, c’était devenu sa cible. Elle n’avait qu’une seule chose en tête, maintenant : le neutraliser.

Sans même qu’elle ne s’en rende compte, elle se léchait les lèvres tel un guépard guettant sa proie.

Quelques instants après, alors que sa cible venait tout juste de passer les portes de sortie du bâtiment dans lequel elle se trouvait, elle se cacha derrière une pile de caisses.

Elle aperçut alors Hebigami. Katya sourit ; Aya a effectivement reçu le message et le Coatl est directement venu pour la sauver. Que c’est mignon. Elle resta là, à observer les deux protagonistes parler sans pour autant faire cesser l’augmentation de sa température corporelle – qui devrait avoisiner, actuellement, les 1200°C.

Toutefois, quelque chose d’inattendu se passa. Hebigami disparût, aussi simplement qu’il le faut pour le dire. Elle se chuchota à elle-même :

- Вот что я сказал... я могу рассчитывать только на себя и от себя.

C’était maintenant qu’il fallait agir. Silencieusement, elle sortit de sa cachette et se situait à environ dix mètres du militaire, selon elle. Katya afficha un sourire presque meurtrier. Désormais, sa température corporelle était de 1500°C et on pouvait remarquer que des flammes mauves, voire même noires, léchaient ses mains. Ces flammes dansaient, crépitaient et bougeaient comme si elles étaient affamées et qu’elles réclamaient de la nourriture.

Elle continuait d’avancer d’un pas léger, assassin. Six mètres. Elle leva sa main droite lentement, faisant des mouvements similaires à celui d’un serpent prêt à attaquer. Quatre mètres. Katya retint sa respiration et prit appui sur ses jambes. Elle avait un point précis en vue, le cœur du Scion militaire.

Il était temps. Elle prit de l’élan et avança avec célérité vers sa cible et planta sa main entre les omoplates du soldat. Même si cela ne prit qu’une demi-seconde, les mouvements des flammes entourant les mains de Katya furent magnifiques. Elle vacillait, tantôt à gauche, tantôt à droite. Si quelque avait été là pour les observer, il aurait pu les décrire comme « vivantes ».

L’impact fut bref mais violent. Utilisant toute sa force considérable, la Scion aztèque perfora l’homme si rapidement que son corps ne bougea pas d’un millimètre. Sa température corporelle était si élevée que la chair brûlait et noircissait dès qu’elle fut touchée. D’abord, sa main traversa ses muscles sacro-lombaires puis continua très rapidement son chemin, calcinant tout sur son passage. Finalement, elle atteignit le cœur et elle l’empoigna – sans pour autant l’écraser, toutefois. Alors que l’organe vital se trouvait dans le creux de sa main, les flammes noirâtre et violacée entoura le cœur, sembla danser quelques instants autour et, tels des cobras, donnèrent l’impression de planter leurs crocs dans le muscle le plus important de tout être vivant. Et ce muscle, il devint de plus en plus noir, de plus en plus chaud. Il fit un battement, puis un autre… puis plus rien. Ce n’était plus rien d’autre qu’une masse noire inanimée.

Et alors qu’il lui rester qu’une petite seconde à vivre, Katya susurra à l’oreille du Scion militaire :

- S’attaquer à l’un de mes proches… ultime erreur.

Une fois cet être anéantit, elle expliqua d’un ton digne d’un commandant d’armée aux deux gardes de part et d’autres de la porte, la main sur le cœur :

- Cet homme était un imposteur et un espion. Le neutraliser était l’un de nos objectifs en tant que membres du service spécial. Nous avons été envoyés par une section secrète du gouvernement… Appelez-moi KB. Et, à partir de maintenant, je serai la chef de camp !

Une fois cela prononcé, elle s’en alla tranquillement vers le reste du groupe. Enfin, plus précisément vers Helith qui était plutôt préoccupée par Aya. Mais la Yakshini tourna la tête et aperçut sa Reine, dès lors un magnifique sourire apparut sur ses lèvres. Mais, soudain, Katya agrippa le col de sa Suivante et la tira vers elle. S’en suivant ensuite un long et langoureux baiser. Bien que surprise, Helith se laissa faire. D’ailleurs, elle était tout bonnement aux anges et limite en trances – recevoir ce genre de cadeau de la part de sa Reine est comme recevoir un cadeau divin. Après de longues secondes, Katya mit fin au baiser et lui adressa un petit sourire. Helith, elle, ne faisait que regarder dans le vide.

_________________
YouTube: Jyc Row
SoundCloud: Jyc Row
Facebook: Iamjycrow
Twitter: @Jyc_Row
avatar
Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 476
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 23
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Nyami-chan le Mer 17 Fév - 13:44


Malgré le fait qu'il clôturait son concert, le fils d'Hadès remarqua le groupe de scions un peu plus loin, raison de plus pour en finir, et partir les rejoindre.
Il salua en retour Aya, dont il aperçut le signe de main.
Mais Kunee ne put s’empêcher de ressentir un malaise, quand une partie du groupe disparut de son champs de vision, courant vers des bâtiments qu'il ne pouvait pas voir, comme par exemple le suivant d'Aya venu rejoindre son concert.
Ne pouvant voir, il tenta de se déplacer, mais était collé aux platines, pour son finale.
Sa musique se finissant sans encombres, il quitta la scène suivi de ses deux "gardes du corps"... mais de l'agitation se fit entendre.
Kunee courut donc vers la source.
- Hey !
- Maitre !
Les deux asuras se ruèrent derrière leur maitre, qui siffla, interpelant son chien des enfers.
Le petit groupe arriva alors près des autres scions... pour admirer le spectacle de Katya embrassant langoureusement sa servante.
Kunee attendit la fin du baiser avant de se ruer vers la scion aztèque et de la serrer dans ses bras pendant une petite seconde, même si son instinct primaire aurait était de serrer Aya, mais il voulait montrer son inquiétude quant-à l'action qu'il a de toute évidence manqué.
Il signa ensuite à Katya "Que s'est-il passé ?" avant de se rappeler que seuls ses suivants avaient la possibilités de le comprendre.
Heureusement, Nikaya était là, et elle n'avait pas perdu une miette du baiser, ainsi, elle regarda avec un petit rictus moqueur Helith avant de se placer à côté de son maitre, devant Katya.
- Yo, il s'est passé quoi ?
Karuna, lui, était partit près d'Aya, se baissant légèrement pour apporter un soutien protecteur à la scion japonaise.
- Tous va bien, Dame Aya ?
Cerbère, lui, cherchait Hebigami du regard.
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 293
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Mer 17 Fév - 19:38

Il n'y a pas à dire, Katya fut surprise de l'enlacement soudain de la part de Kunee. Il lui signa quelque chose et Nikaya traduit :
- Yo, il s'est passé quoi ?
Katya se mit l'index se le menton et regarda le ciel, faisant mine de réfléchir. Ensuite, elle répondit :
- En gros, le chef de camp était un Scion et a voulu me séquestrer pendant 24 heures. Il m'a posé quelques questions par rapport aux incidents en Inde et, d'après lui, je n'allais pas quitter cette fameuse pièce vivante. De ce fait, j'ai rapidement et discrètement envoyé un message à Aya qui l'a transmis à Hebi. Je m'étais échappée et je vis le Scion et lui discuter jusqu'à ce qu'il fasse disparaître Hebi... Je n'ai pas trop apprécié son geste, donc j'ai brûlé son cœur. Ensuite, j'ai persuadé les mortels qu'il s'agissait d'un espion, que nous étions des membres d'une section secrète et spécialisée et que, désormais, je prenais en charge le camp. Voilà, en gros, c'est ça. Maintenant... j'aimerai savoir où se trouve Hebigami. Le Scion est peut-être mort, mais lui n'est toujours pas revenu, et ça m'inquiète...

_________________
YouTube: Jyc Row
SoundCloud: Jyc Row
Facebook: Iamjycrow
Twitter: @Jyc_Row
avatar
Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 476
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 23
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Mer 17 Fév - 19:41

Hebigami réapparut rapidement.
Même si il semblait avoir drastiquement vieilli. Plus d'une vingtaine d'années, en fait.

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 532
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Mer 17 Fév - 21:34

Aya avait jaugé les gardes avec insistance, espérant que l'un d'eux lui dise ce qui a provoqué la soudaine disparition d'Hebigami. Mais des mouvements vifs dans la pièce avait attiré son regard... et elle aurait sans doute préféré que la porte soit fermé à ce moment-là.

Elle ne voulait pas croire ce qu'elle avait vu, alors que cela s'est produit sous ses yeux. Katya... avait tué quelqu'un. Ce n'était pas vraiment le fait d'avoir assisté à la scène qui l'avait choqué, bien que cela ne la pas laissé indifférente, mais c'était de savoir qui avait fait une telle chose. Elle fixa le corps du militaire, sans vie, le dos perforé et rongé par des brûlures, à proximité d'éclaboussures rouges en raison du coup fatal.
La Scion japonaise ne se rendit pas compte que son sac était tombé par terre: elle ne l'avait ni vu, ni entendu. Les mots du discours de Katya lui parvenaient comme une multitudes d’échos, rendant le tout incompréhensible. Elle ne prêta ni attention au langoureux baiser entre Katya et Helith, ni à Kunee et ses Suivants qui venaient de les rejoindre. Tout ce qu'elle entendait était les échos de leur voix, suivit par un fond d'ultrason en crescendo. Le regard vide, choqué mais, paradoxalement, ne pouvant se détacher du corps. La bouche entrouverte, sans qu'aucun son ne puisse sortir.

D'un pas lent et tremblant, ou plutôt d'un lent et tremblant glissement de pied, elle recula.

Puis un autre.

Le troisième la fit tomber, et le soudain impact contre le sol lui fit détacher le cadavre de son champ de vision. Elle rata un battement, une seule pensée lui traversa l'esprit.

Fuit!

Elle se retourna et commença à courir, en pleine crise de panique. Elle voulait partir... N'importe où, mais loin d'ici.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 405
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Mer 17 Fév - 22:03

Alors qu'elle se mettait à courir en direction de... D'on ne sait où, Aya eut le malheur de ne pas chercher trop à regarder où elle se dirigeait... Et ainsi, d'un moment d'inattention, elle se retrouva au sol, ayant manifestement bousculé une personne sur son chemin avec suffisamment de force pour que tout deux tombent à terre. Aux traits asiatiques, semblant avoir la quarantaine, mais pourtant déjà aux tempes grises, son blaser blanc immaculé étant à présent tâché de terre.
Il commença donc à se relever : "Décidément, petite, tu devrais fai..." Et il croisa le regard d'Aya.
Et comprit sa détresse. D'une voix presque impérieuse, il l'invita à évacuer sa détresse : "Calme toi, petite ! Non, je suis sérieux ! J'ai comme l'impression que tu as vécu quelque chose d'assez effrayant. Alors je sais qu'il ne faut pas parler aux inconnus, tout cela, mais... Tiens, reprend déjà ton sac, il est tombé à terre." En disant cela, il prit de la main le sac d'Aya, et le lui tendit. "Tu sais, on m'a toujours dit que la fuite était le moyen des lâches. Alors tu peux continuer à fuir... Ou bien tu peux affronter ta peur, et en ressortir grandie. Dans tout les cas, je suis certain qu'en parler ne serait-ce qu'un petit peu te permettrait d'évacuer tes émotions."

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 532
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Mer 17 Fév - 22:41

Alors qu'elle se mettait à courir en direction de... D'on ne sait où, Aya eut le malheur de ne pas chercher trop à regarder où elle se dirigeait... Et ainsi, d'un moment d'inattention, elle se retrouva au sol, ayant manifestement bousculé une personne sur son chemin avec suffisamment de force pour que tout deux tombent à terre. Aux traits asiatiques, semblant avoir la quarantaine, mais pourtant déjà aux tempes grises, son blaser blanc immaculé étant à présent tâché de terre. Le nouveau choc arrêta l'ultrason dans sa tête, l'épargnant déjà de ce supplice.
L'homme commença à se relever.

"Décidément, petite, tu devrais fai..."

Et il croisa le regard d'Aya. Et comprit sa détresse. D'une voix presque impérieuse, il l'invita à évacuer sa détresse.

"Calme toi, petite ! Non, je suis sérieux ! J'ai comme l'impression que tu as vécu quelque chose d'assez effrayant. Alors je sais qu'il ne faut pas parler aux inconnus, tout cela, mais... Tiens, reprend déjà ton sac, il est tombé à terre."

En disant cela, il prit de la main le sac d'Aya, et le lui tendit. La Scion japonaise le saisit en vitesse, ne cherchant même pas vérifier qu'il s'agissait bien de son sac. Elle tremblait encore à vue d’œil, et la panique commença à la faire hyper-ventiler.

"Tu sais, on m'a toujours dit que la fuite était le moyen des lâches. Alors tu peux continuer à fuir... Ou bien tu peux affronter ta peur, et en ressortir grandie. Dans tout les cas, je suis certain qu'en parler ne serait-ce qu'un petit peu te permettrait d'évacuer tes émotions."

Elle se releva à son tour malgré son corps tremblant, faisant cependant de son mieux pour reprendre une respiration normale. Elle tourna lentement la tête en sa direction, seul son oeil gauche était visible, le droit étant caché par la frange. Cependant, ce n'était pas que de la panique qui ressortait de son regard. Il y avait une certaine froideur.

"Je... n'ai rien... à te dire..."

Elle revit des images sanglantes dans sa tête, se succédant comme une série de photographies. Les mêmes images qui l'ont poussé à courir comme si sa vie en dépendait. Le regard froid qu'elle jetait à l'homme prit une expression un peu plus dérangeante, des larmes commençaient à couler de ses yeux et couler à flot sur ses joues, retombant rapidement au sol et ne tardant pas à former une flaque, sa tête commençant à pencher sur un côté, faisant lentement craquer sa nuque au fur et à mesure. Le reste de son corps ne semblait plus bouger...

---

De leur côté, les Nagas revinrent à leur tour rejoindre le groupe, Navin le sourire au lèvres, ravi du concert. Il fit d'ailleurs un pouce levé à Kunee dès qu'il l'aperçu.

"T'as géré, c'était génial!"

Yama, lui, regarda un à un toutes les personnes présentes. Nil, lui, remarqua Katya avec les autres.

"Où est mademoiselle Aya?
-Et... Que s'est-il passé?"
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 405
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Willyjack le Mer 17 Fév - 23:40


"Non, monsieur, nous ne vous laisserons pas passer. D'ailleurs, il n'y a pas de femmes dans ce bâtiment."

-Quoi ? C'est une honte ! L'égalité des sexes vous connaissez ?

Puis Amine commença à partir et leur hurla un dernier message.

-Bolchevik va !

Puis il retourna au près du groupe.

- En gros, le chef de camp était un Scion et a voulu me séquestrer pendant 24 heures. Il m'a posé quelques questions par rapport aux incidents en Inde et, d'après lui, je n'allais pas quitter cette fameuse pièce vivante. De ce fait, j'ai rapidement et discrètement envoyé un message à Aya qui l'a transmis à Hebi. Je m'étais échappée et je vis le Scion et lui discuter jusqu'à ce qu'il fasse disparaître Hebi... Je n'ai pas trop apprécié son geste, donc j'ai brûlé son cœur. Ensuite, j'ai persuadé les mortels qu'il s'agissait d'un espion, que nous étions des membres d'une section secrète et spécialisée et que, désormais, je prenais en charge le camp. Voilà, en gros, c'est ça. Maintenant... j'aimerai savoir où se trouve Hebigami. Le Scion est peut-être mort, mais lui n'est toujours pas revenu, et ça m'inquiète...

Tal...Amine fit un grand sourire, il courut auprès des gardes. Toujours avec un sourire fier.

-Je bosse pour KB ! La nouvelle chef du camp ! Laissez moi entrer bande de machos.


avatar
Willyjack
Chevalier impérial
Chevalier impérial

Messages : 419
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 20
Localisation : Ile-de-France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Nyami-chan le Jeu 18 Fév - 21:44


Katya se mit l'index se le menton et regarda le ciel, faisant mine de réfléchir. Ensuite, elle répondit :
- En gros, le chef de camp était un Scion et a voulu me séquestrer pendant 24 heures. Il m'a posé quelques questions par rapport aux incidents en Inde et, d'après lui, je n'allais pas quitter cette fameuse pièce vivante. De ce fait, j'ai rapidement et discrètement envoyé un message à Aya qui l'a transmis à Hebi. Je m'étais échappée et je vis le Scion et lui discuter jusqu'à ce qu'il fasse disparaître Hebi... Je n'ai pas trop apprécié son geste, donc j'ai brûlé son cœur. Ensuite, j'ai persuadé les mortels qu'il s'agissait d'un espion, que nous étions des membres d'une section secrète et spécialisée et que, désormais, je prenais en charge le camp. Voilà, en gros, c'est ça. Maintenant... j'aimerai savoir où se trouve Hebigami. Le Scion est peut-être mort, mais lui n'est toujours pas revenu, et ça m'inquiète...
- Héhé ben putain.
Kunee écoutait les paroles de Katya, avec attention.
Puis Hebigami réapparut, et Cerbère se dirigea vers lui, exécutant d'abord une révérence, puis, par politesse, exprima une interrogation de part ses mouvements, comme pour demander comment le Seigneur du Ciel allait.
Karuna, lui, restait avec Aya.
- Dame Aya !
Quand celle-ci tomba au sol, il n'osa pas la toucher mais mit ses mains en avants, comme s'il s’apprêtait à la supporter.
Puis, la scion japonaise partit en courant, visiblement sous le choc.
- DAME AYA !
Alerté par le cri de leur compagnon, Kunee et Nikaya se retournèrent.
Le guerrier asura se tourna vers son maitre, un regard inquiet et interrogatif, cherchant l'autorisation de suivre la scion japonaise.
Un léger mouvement du scion grec, un peu surpris, fut toute l'approbation dont il avait besoin, et il courut derrière elle, avec quelques instants de retard.

Alors que son amie et son suivant était partit, Kunee se retournait un peu vers tous le monde, d'une part vers Katya, d'une autre vers Nikaya, puis Cerbère, puis Hebigami en continu.
Il entendit alors la voix des suivants d'Aya.
- T'as géré, c'était génial !
Cette phrase fit oublier à Kunee le drame qui se passait autour de lui pendant quelques minutes, pendant lesquelles il couru vers Navin et l'enlaça.
- Où est mademoiselle Aya ?
- Et... Que s'est-il passé ?
Nikaya s'avança alors, son maitre étant occupé et son supérieur ne pouvant parler.
- Katya ici présente à tué un type, en gros, et Aya s'est cassé, mais vous inquiétez pas, mon partenaire est partit derrière... Elle lui rappelle sa femme, il devrait faire pas mal gaffe à elle.
Kunee, même s'il ne lâchait pas Navin, pointa quand même une direction du doigt, celle où son servant et Aya était partit.

- DAME AYA !
Karuna rattrapa enfin Aya, et la trouva se tenant étrangement debout, auprès d'un homme étrange.
Il s'approcha d'elle, toujours sans oser la toucher, et en ce moment, c'était peut être mieux pour lui.
- Dame Aya, mon maitre m'a demandé de prendre soin de v-
Il remarqua l'état étrange de la scion, et se recula légèrement.
- Dame Aya ?
Le regard de l'asura se reporta vers l'homme, en gardant son calme, mais montrant une inquiétude.
- Lui avez-vous fait quelque chose ?
Karuna se plaça alors entre les deux, et mit ses mains devant lui, comme pour calmer une bête.
- Dame Aya, je vous en conjure, calmez-vous, il n'y a rien à craindre...
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 293
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Ven 19 Fév - 19:19

Hebigami avait l'esprit vide. En un sens, il pensait que cette scène était un rêve. Il ne savait pas combien de temps s'était passé depuis qu'il s'était retrouvé enfermé dans cet espèce de dimension. Plusieurs années. Plusieurs dizaines d'années même. Il observait sans réelles émotions le corps sans vie qui se trouvait à ses pieds. D'ailleurs, ce corps lui rappela quelques chose... oui, c'était lui qui l'avait envoyé il-ne-savait-où. Et maintenant, il était mort. Il regardait le trou de son corps. Il reconnaissait bien là un mode opératoire bien précis et bien particulier. Il esquissa un petit sourire et se dit à lui-même :
- Je ne savais pas qu'il fallait autant de temps pour être envoyé dans le passé...
Ensuite, il remarqua Cerbère. Et là, il afficha un air à la fois surpris et interrogateur. Il ne comprenait pas. A vrai dire, il ne comprenait plus rien ; tous ses sens et ses repères temporels ont été chamboulés à cause de sa longue isolation forcée. Il avait abandonné tout espoir de revoir qui que ce soit. Katya, Aya, Cerbère, Finola, ... personne. Mais là, quelque chose clochait. Peut-être a-t-il été envoyé dans une différente ligne temporelle ? Il n'en savait rien et, à vrai dire, il ne s'en inquiétait pas plus que ça. Là, maintenant, il respira un bon coup.
- Quel jour, quelle année sommes-nous ? Toujours en Égypte ? Et aussi... qui a éliminé ce petit enculé ?

__________________________________________________________________________________________________________________


Lorsque Hebigami réapparut, Katya l'observa. Même si ce dernier avait déjà plusieurs centaines d'années, il semblait plus vieux. Ses trois minutes ont donc probablement été bien plus longues pour lui que pour eux. Mais ce qui captiva son attention ne fut pas le Coatl... mais Aya. En effet, lorsque Karuna cria son nom, la Scion aztèque eut le réflexe de se retourner. Elle comprit alors. Aya l'avait vu. Elle l'avait vu éliminer le Scion militaire d'une manière assez sanguinaire.
Bien qu'elle avait atrocement peur de sa réaction - de la réaction de celle qui comptait le plus pour elle, de celle en qui elle avait entièrement et aveuglément confiance, de celle qu'elle considérait comme sa propre sœur, sa propre famille - elle ne put s'empêcher de poursuivre Karuna. Katya arriva un peu après le suivant de Kunee et resta à l'écart, mais visible.
- DAME AYA !
Karuna rattrapa enfin Aya, et la trouva se tenant étrangement debout, auprès d'un homme étrange.
Il s'approcha d'elle, toujours sans oser la toucher, et en ce moment, c'était peut être mieux pour lui.
- Dame Aya, mon maitre m'a demandé de prendre soin de v-
Il remarqua l'état étrange de la scion, et se recula légèrement.
- Dame Aya ?
Le regard de l'asura se reporta vers l'homme, en gardant son calme, mais montrant une inquiétude.
- Lui avez-vous fait quelque chose ?
Karuna se plaça alors entre les deux, et mit ses mains devant lui, comme pour calmer une bête.
- Dame Aya, je vous en conjure, calmez-vous, il n'y a rien à craindre...
Katya s'avança alors mais resta toujours à une petite distance de la Scion japonaise. Elle était à la fois inquiète et apeurée. Elle avait cette boule au ventre qui ne voulait pas disparaître. Katya savait que c'était de sa faute et l'expression sur son visage le démontrait. Elle ne su que prononcer ces quelques paroles, pleines d'excuses et de regrets et de peur :
- A-Aya... Je... je...
En fait, non. Elle ne parvint même pas à prononcer la moindre phrase correcte. Elle était tétanisée, effrayée quant à l'idée qu'Aya - parmi tous - la haïsse.

_________________
YouTube: Jyc Row
SoundCloud: Jyc Row
Facebook: Iamjycrow
Twitter: @Jyc_Row
avatar
Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 476
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 23
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Sam 20 Fév - 8:17

"Lui avez-vous fait quelque chose ?" L'homme répondit alors : "Ne vous en faites pas, jeune homme. Cette jeune fille est visiblement très troublée par quelque chose, mais aucun mal ne lui a été fait.
Sur ce, je vais vous laisser, j'ai un rendez-vous au Caire dans quelques heures. Au revoir, et au plaisir de vous revoir un jour !"

Une fois les salutations faites, il repartit sur la route.

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 532
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Sam 20 Fév - 17:22

"Katya ici présente à tué un type, en gros, et Aya s'est cassé, mais vous inquiétez pas, mon partenaire est partit derrière... Elle lui rappelle sa femme, il devrait faire pas mal gaffe à elle.
-Karuna est marié? C'est trop mignon~!"

Navin commença à essayer de visualiser à quoi pourrait bien ressembler la femme de Karuna. Yama, lui, était plus préoccupé par ce qui aurait pu se passer. Nikya n'avait pas précisé ce qui a fait fuir Aya, bien qu'il avait déjà une certaine idée. Sans rien dire, il emprunta la direction que leur avait indiqué Kunee. Il ne restait plus que Nil pour remettre Hebigami dans le contexte de la situation, ce dont pourquoi il fut bref dans ses réponses.

"Quel jour, quelle année sommes-nous?
-Même date, 12 novembre 2015, rien n'a bougé.
-Toujours en Égypte?
-Au même endroit.
-Et aussi... qui a éliminé ce petit enculé?
-Ta maîtresse."

***

"DAME AYA!"

Karuna rattrapa enfin Aya, et la trouva se tenant étrangement debout, auprès d'un homme étrange. Il s'approcha d'elle, toujours sans oser la toucher, et en ce moment, c'était peut être mieux pour lui.

"Dame Aya, mon maitre m'a demandé de prendre soin de v-"

Il remarqua l'état étrange de la scion, et se recula légèrement.

"Dame Aya?"

Le regard de l'asura se reporta vers l'homme, en gardant son calme, mais montrant une inquiétude.

"Lui avez-vous fait quelque chose?"

Karuna se plaça alors entre les deux, et mit ses mains devant lui, comme pour calmer une bête.

"Dame Aya, je vous en conjure, calmez-vous, il n'y a rien à craindre...
-Ne vous en faites pas, jeune homme. Cette jeune fille est visiblement très troublée par quelque chose, mais aucun mal ne lui a été fait. Sur ce, je vais vous laisser, j'ai un rendez-vous au Caire dans quelques heures. Au revoir, et au plaisir de vous revoir un jour !"

Une fois les salutations faites, il repartit sur la route. Katya s'avança alors mais resta toujours à une petite distance de la Scion japonaise. Elle était à la fois inquiète et apeurée.

"A-Aya... Je... je..."

La Scion japonaise ne lui adressa même pas un regard, qui n'avait pas bougé et qui fixait l'endroit où se trouve l'inconnu avant qu'il ne s'en aille, comme si elle fixait le vide. Sa respiration était toujours aussi rapide, presque bestiale. Elle sentait les battements de son cœur au niveau des tempes, lui donnant un début de maux de tête. Elle laissa alors volontairement tomber son sac au sol, ce qui fit sortir Alice qui commençait à en avoir marre, avant de s'asseoir à genoux, se tenant la tête d'une main, la deuxième se posant au niveau de sa poitrine. Elle ferma les yeux, essayant de se calmer. Elle se trouvait en pleine base militaire, ce n'était pas le moment pour une crise. Mais les images n'étaient pas évidentes à faire sortir de son esprit...
Yama rejoignit Karuna et Katya, se plaçant à même distance qu'eux. Il regarda Katya: ses yeux n'étaient pas accusateurs, mais on sentait qu'il voulait une explication.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 405
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Dim 21 Fév - 19:52

Hebigami réfléchit. Il semblait nerveux :
- Mmh... Cela fait très longtemps que je suis parti... des années... mais je n'ai pas souvenir que Katya ait se genre de pouvoir. J'ai bien une idée, mais j'espère sincèrement me tromper. D'ailleurs... qui es-tu, encore ? Je me souviens partiellement de ton visage, mais pas de ton nom... je pense juste que je m'entendais bien avec toi mais, désolé, cet exil de plusieurs décennies m'a un peu chamboulé le cerveau.
______________________________________________________________________________________________________________

Pourquoi fallait-il qu'elle ait vu cette scène ? Pourquoi a-t-elle du tourner la tête dans cette direction à ce moment précis ? Finalement, Hebigami aurait-il raison, Katya ne peut donc en aucun cas être heureuse ?
Toutes ses questions lui passaient par la tête, mais ça n'était pas sa préoccupation principale; Aya semblait être en proie à une nouvelle crise. Juste après, Yama rejoignit Karuna et Katya, se plaçant à même distance qu'eux. Il regarda Katya: ses yeux n'étaient pas accusateurs, mais on sentait qu'il voulait une explication.
- Il m'avait menacé ! Il a fait disparaître Hebi ! Je... J-j'ai agi par instinct. De toute façon, comme il me l'avait dit dans cette salle... c'était lui ou moi.
Elle regarda Aya.
- ...je suis prête à prendre mes responsabilités, bien entendu...
Katya avança calmement et se plaça devant la Scion japonaise. Puis, elle se mit à genou et, d'un coup, s'inclina jusqu'à ce que son front touche le sol. A partir de ce moment-là, elle ne fit que parler en japonais :
- Je suis sincèrement désolée, ma petite Aya. Je sais que ça paraît choquant... non, en fait, ça l'est, mais j'ai agi sur un coup de tête. Cet homme était une menace pour nous tous. Dans cette pièce... il m'a interrogé par rapport aux événements en Inde et m'a clairement dit que je n'allais pas sortir de cette salle vivante. Et puis, il a fait disparaître Hebi... quand je l'ai revu, il semblait... chamboulé et vieilli. Si j'ai agi comme ça, ce n'est pas parce qu'il m'a menacé directement. C'est parce qu'il s'est attaqué à quelqu'un qui m'était cher. Et s'il avait fait la même chose avec toi ou Helith, alors... alors j'aurai réagi de la même façon. Et si je devais le refaire, je le referai car même si ce n'était pas très élégant... je pense que c'était nécessaire pour notre sécurité à tous. Je suis vraiment, vraiment désolée que tu aies dû assister à ça...
Elle leva la tête, regarda Aya et lui fit un triste sourire, les yeux légèrement humides :
- Après tout... je suis bel et bien un monstre, pas vrai ?

_________________
YouTube: Jyc Row
SoundCloud: Jyc Row
Facebook: Iamjycrow
Twitter: @Jyc_Row
avatar
Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 476
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 23
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum