My Little RolePlay
Bonjour bonjour !
Je me présente : je suis Dr. Bard, l'un des administrateurs/fondateurs du forum.
Vous vous trouvez ici sur MyLittleRoleplay, une plate-forme faite pour jouer à des jeux de rôle par forum. N'hésitez pas à lire un peu ce qu'il y a, et, si les jeux vous plaisent, à vous inscrire !
Et si vous êtes de la maison... Alors autant venir tout de suite !

Cinquième Psaume : La mort en héritage

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Dim 21 Fév - 20:30

Hebigami réfléchit. Il semblait nerveux:

"Mmh... Cela fait très longtemps que je suis parti... des années...
-Sérieusement?"

Nil s'approcha d'Hebigami, comme pour inspecter les "dégâts" qu'a subi le Coalt. Sa curiosité l'emmena à envisager la possibilité d'avoir été bloqué dans une sorte de boucle temporelle ou dans une dimension où le temps s'écoule différemment. Mais bon, pas de conclusion hâtive, il faudra voir ça avec un spécialiste, s'il y a.

"Mais je n'ai pas souvenir que Katya ait se genre de pouvoir. J'ai bien une idée, mais j'espère sincèrement me tromper. D'ailleurs... qui es-tu, encore?
-... Tu ne te rappelles de rien?
-Je me souviens partiellement de ton visage, mais pas de ton nom... je pense juste que je m'entendais bien avec toi mais, désolé, cet exil de plusieurs décennies m'a un peu chamboulé le cerveau.
-Pour être honnête... la bonne entente n'était pas bienvenu entre nous."

Il fit une tape amical sur l'épaule d'Hebigami.

"Mais on pourrait remédier à ça... parole de Nil."

---

"Il m'avait menacé ! Il a fait disparaître Hebi ! Je... J-j'ai agi par instinct. De toute façon, comme il me l'avait dit dans cette salle... c'était lui ou moi.
-Les instincts ne sont pas toujours bons à suivre."

Yama ne cherchait pas à réprimander la Scion aztèque, mais il était persuadé qu'elle aurait pu régler la situation de manière... Plus pacifique. Elle regarda Aya.

"...je suis prête à prendre mes responsabilités, bien entendu..."

Katya avança calmement et se plaça devant la Scion japonaise, qui continuait de lutter contre ses maux de tête. Puis, elle se mit à genou et, d'un coup, s'inclina jusqu'à ce que son front touche le sol. A partir de ce moment-là, elle ne fit que parler en japonais. Malgré l'écho de ses battements de cœur, Aya parvenait à entendre.

"Je suis sincèrement désolée, ma petite Aya. Je sais que ça paraît choquant... non, en fait, ça l'est, mais j'ai agi sur un coup de tête. Cet homme était une menace pour nous tous. Dans cette pièce... il m'a interrogé par rapport aux événements en Inde et m'a clairement dit que je n'allais pas sortir de cette salle vivante. Et puis, il a fait disparaître Hebi... quand je l'ai revu, il semblait... chamboulé et vieilli. Si j'ai agi comme ça, ce n'est pas parce qu'il m'a menacé directement. C'est parce qu'il s'est attaqué à quelqu'un qui m'était cher. Et s'il avait fait la même chose avec toi ou Helith, alors... alors j'aurai réagi de la même façon. Et si je devais le refaire, je le referai car même si ce n'était pas très élégant... je pense que c'était nécessaire pour notre sécurité à tous. Je suis vraiment, vraiment désolée que tu aies dû assister à ça..."

Elle leva la tête, regarda Aya et lui fit un triste sourire, les yeux légèrement humides. Ceux d'Aya semblaient vides.

"Après tout... je suis bel et bien un monstre, pas vrai?"

Aucune réponse de la part de la Scion japonaise. Même les petits tapotements qu'Alice exerçait sur ses genoux ne semblaient pas la faire réagir. Son rythme cardiaque cependant revint à la normale, et les sanglantes images ne lui apparaissaient quasiment plus. Les dernières larmes restaient agrippées au coin de ses yeux, elle secoua légèrement la tête avec de les frotter avec ses mains. Mais elle ne parlait toujours pas.
Yama s'avança alors vers Katya, l'incitant à se relever. Il regarda sa maîtresse, l'expression calme sans pour autant être serein.

"Je ne pense pas qu'une réponse sera donnée dans l'immédiat. Vous accepterez de lui laisser le temps pour cela?"
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 430
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Nyami-chan le Dim 21 Fév - 22:16


Cerbère restait aux côtés d'Hebigami, partageant la même confusion que lui, le suivant d'Aya, nommé Nil, vint ensuite les rejoindre.
- Quel jour, quelle année sommes-nous ?
- Même date, 12 novembre 2015, rien n'a bougé.
- Toujours en Égypte ?
- Au même endroit.
- Et aussi... qui a éliminé ce petit enculé ?
- Ta maîtresse.
Hebigami réfléchit. Il semblait nerveux :
- Mmh... Cela fait très longtemps que je suis parti... des années...
- Sérieusement?
- Mais je n'ai pas souvenir que Katya ait se genre de pouvoir. J'ai bien une idée, mais j'espère sincèrement me tromper. D'ailleurs... qui es-tu, encore ?
- ... Tu ne te rappelles de rien ?
- Je me souviens partiellement de ton visage, mais pas de ton nom... je pense juste que je m'entendais bien avec toi mais, désolé, cet exil de plusieurs décennies m'a un peu chamboulé le cerveau.
- Pour être honnête... la bonne entente n'était pas bienvenu entre nous... Mais on pourrait remédier à ça... parole de Nil.
Cerbère écoutait patiemment la conversation, et il regrettait son incapacité de parler, mais il devina que le Roi des Cieux était passé dans une épreuve douloureuse, ayant de toute évidence un rapport avec le temps.
Le chien s'approcha alors de son confrère héritage, et lui lécha la main, montrant son inquiétude de la seule manière que les canidés savent faire.

Kunee et Nikaya regardèrent Katya suivre la direction où Karuna et Aya étaient partit, avant de voir aussi Yama suivre cette voie.
La fils d'Hadès se détacha alors de Navin, et marcha alors à son tous dans la direction de ses congénères, en signant un rapide message à sa suivante.
L'asura féminine regarda le naga avec un rictus.
- Bon ben on va suivre le mouvement, hein ? 'Ttendez moi, Maitre.
Invitant alors Navin à les suivre, Nikaya se tourna vers Cerbère, occupé avec Hebigami et Nil.
- Boss ! On va trouver les autres, Maitre Kunee et moi on pense qu'y se passe du drama !
Un aboiement du chien des ténèbres répondit à Nikaya.
La team Hadès (minus Cerbère) partirent alors rejoindre Karuna.

Karuna quitta son état de stress quand l'homme mystérieux lui parla.
- Ne vous en faites pas, jeune homme. Cette jeune fille est visiblement très troublée par quelque chose, mais aucun mal ne lui a été fait.
Sur ce, je vais vous laisser, j'ai un rendez-vous au Caire dans quelques heures. Au revoir, et au plaisir de vous revoir un jour !

- ... Mais...
Il voulait en savoir plus, des réponses, mais son attention retourna à Aya quand il entendit Katya.
- A-Aya... Je... je... Il m'avait menacé ! Il a fait disparaître Hebi ! Je... J-j'ai agi par instinct. De toute façon, comme il me l'avait dit dans cette salle... c'était lui ou moi.
- Les instincts ne sont pas toujours bons à suivre.
Le guerrier asura grinça des dents, le message n'était pas pour lui, mais il est sujet à débats pour ceux de son espèce.
Karuna se recula donc, à présent à côté de Yama.
Il s'inquiétait quand même de la réaction d'Aya... toujours aussi impassible.
Le guerrier regarda alors avec étonnement une drôle de posture que Katya était en train de réaliser, tous en parlant une langue qu'il ne connaissait pas.
- Kekkyoku... Watashi wa migi, jissai ni monsutā nodesu ka ?
Karuna regardait avec confusion, et Yama parla à son tour.
- Je ne pense pas qu'une réponse sera donnée dans l'immédiat. Vous accepterez de lui laisser le temps pour cela ?
Karuna était toujours désorienté, puis une autre voix se fit entendre, la voix d'Aurore, plus précisément.
- Detarame.
Kunee s'approcha alors, suivi de Nikaya, qui rejoignit rapidement son partenaire.
Le fils d'Hadès regarda Katya.
- Si on te cherches, tu as le droit de te défendre... 1er loi de la nature...
Il retourna son regard vers Aya.
- ... Un scion n'échappe pas à cette règle, et je doute qu'un dieu aussi... cette situation était inévitable, combien de temps pensais-tu éviter cette fatalité, Aya ? C'est la même histoire qu'avec ce lapin en Inde...
Le fils d'Hadès resta silencieux, réfléchissant, puis parla à nouveau.
- Je ne connais pas ton histoire, et pour être honnête, elle m'importe peu... mais il se pourrais qu'un jour, tu fasses la même action que Katya... si tu ne la pas déjà fait un jour, j'en sais rien, mais rappelons-nous pourquoi nous sommes là, et continuons notre mission...
Kunee se retourna alors, claqua des doigts, appelant alors ses servants, qui regardèrent le groupe d'un œil soucieux.
Ils repartirent dans la direction de Cerbère, toujours près d'Hebigami.
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Dim 21 Fév - 22:57

"Bon ben on va suivre le mouvement, hein?
-Okay, s'il le faut, je suis!
-'Ttendez moi, Maitre. Boss! On va trouver les autres, Maitre Kunee et moi on pense qu'y se passe du drama!"

Navin suivit alors Nikiya, laissant Nil avec Hebigami et Cerbère.

---

"Detarame."

Kunee, qui utilisait la voix d'Aurore, s'approcha alors, suivi de Nikaya, qui rejoignit rapidement son partenaire. Navin alla quand à lui rejoindre son frère. Le fils d'Hadès regarda Katya.

"Si on te cherches, tu as le droit de te défendre... 1er loi de la nature..."

Il retourna son regard vers Aya.

" ... Un scion n'échappe pas à cette règle, et je doute qu'un dieu aussi... cette situation était inévitable, combien de temps pensais-tu éviter cette fatalité, Aya?
-...
-C'est la même histoire qu'avec ce lapin en Inde..."

Le fils d'Hadès resta silencieux, réfléchissant, puis parla à nouveau.

"Je ne connais pas ton histoire, et pour être honnête, elle m'importe peu... mais il se pourrait qu'un jour, tu fasses la même action que Katya... si tu ne l'as pas déjà fait un jour, j'en sais rien, mais rappelons-nous pourquoi nous sommes là, et continuons notre mission..."

Kunee se retourna alors, claqua des doigts, appelant alors ses servants, qui regardèrent le groupe d'un œil soucieux. Ils repartirent dans la direction de Cerbère, toujours près d'Hebigami. Navin les suivit également, sous le conseil silencieux de son aîné. Il rattrapa les Asuras et ne pu s'empêcher de taquiner Karuna.

"Alors comme ça, on a une femme? Petit cachottier~"

Il ne restait plus Yama et Katya. Aya se mit soudainement à serrer les poings, ce qui fit rapidement reculer Alice qui tomba sur son postérieur. La poupée se releva avant de s'avancer vers sa maîtresse à tâtons. Elle lui tapota à nouveau les genoux, elle eût cette fois une caresse sur la tête en réponse. La poupée monta sur les genoux d'Aya, la Scion japonaise la serra contre elle d'un bras, utilisant sa main libre pour saisir son sac, puis elle se releva, vacillant légèrement. Ses yeux étaient cachés par sa frange, mais sa bouche laissait devinait un sentiment de dégoût.

"Vous êtes tous les mêmes..."

Et elle s'en alla rejoindre les autres, en silence. Yama grimaça, il avait entendu ce qu'avait dit sa maîtresse, et même si il n'était pas visé, il jugea cette parole trop sévère envers les autres.

"Elle ne devait pas le penser sérieusement..."

Il se tourna une nouvelle fois vers Katya. Pour une fois, le Naga semblait confus.

"Dîtes-moi... Qu'est-ce qu'elle a au juste? On nous avait expliqué qu'elle est... enfin... comment dire... pas normale?"

Il semblait gêné d'aborder le sujet, mais qui mieux que Katya pour parler de ça.

"Mais le sujet a rapidement était survolé... Donc... Est-ce que je pourrais savoir? S'il vous plaît..."
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 430
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Lun 22 Fév - 22:22

Les mots d'Aya transpercèrent le cœur de Katya telle une lance acérée. Mais après tout, la Scion aztèque ne pouvait pas lui en vouloir car, dans un sens, elle avait parfaitement raison. Elle ne pouvait plus supporter de telles émotions fortes surtout venant d'Aya. Ce qui fit qu'elle semblait être vide et un peu sonnée.

Katya n'entendit les paroles de Yama qu'à moitié, mais comprit tout de même la question. Elle répondit de façon monotone :
- Elle souffre d'un trouble de la personnalité borderline. Honnêtement, c'est quelque chose de très complexe à expliquer, mais disons qu'elle a des réels soucis comportementaux et son humeur peut drastiquement changer si jamais elle subit de violents chocs psychologiques... ce qui fut visiblement le cas. Heureusement, elle en est consciente et a, par je-ne-sais-quel-miracle, réussit à se contrôler. Probablement en s'éloignant de moi. En tout cas, je ne suis pas une experte en psychologie et, de toute façon, je pense que je ne peux t'en parler sans son autorisation. Sur ce, si tu veux bien m'excuser...

______________________________________________________________________________________________________________________


Il ne restait plus qu Nil et Cerbère près de lui. Même s'il était toujours un peu perdu, il gardait une mine assez grave et pensive. Il dirigea son regard vers l'Héritage canin lorsque celui-ci lui lécha la main. Puis, il tomba à genou et soupira avec un sourire exaspéré.
- Bien... jamais vous ne répéterez ce qu'il va se passer maintenant.
Soudainement, il attrapa Cerbère d'un bras et Nil de l'autre et les enlaça. Quand bien même il restait inquiet, il était visiblement soulagé d'être revenu.
- Je sais que ça peut paraître surprenant mais... vous êtes les premiers visages que je vois en vingt-trois ans d'isolement, dans une espèce de pièce dimensionnelle de cinq mètres carré. Désolé pour ça, mais j'suis quand même content de vous revoir.
Après quelques instants, il les lâcha et se releva. Des bruits de pas se firent entendre derrière eux.
- Toi, par contre... jamais je n'aurai cru te revoir...
- Tu sais, je ne suis jamais vraiment partie.
Hebigami laissa les deux héritages derrière et s'approcha de Katya. Il approcha son visage du sien et la regarda fixement dans les yeux pendant une bonne dizaine de secondes. Katya dit, dans une langue visiblement ancienne. Très certainement de l'aztèque. La conversation était étrange. Personne ne semblait s'énerver, mais on pouvait sentir qu'il y avait une certaine tension entre eux.
Hebigami soupira, puis sourit et, finalement, serra Katya dans ses bras.
- Je ne sais pas quelles genres de surprises tu nous réserves pour la suite et je ne sais pas si je suis impatient ou pas de les découvrir.
- Oh, ça, tu le verras bien, ah ah ah! Enfin bon, sur ce... nous avons une mission à accomplir, n'est-il pas ? Nous n'en sommes qu'au début... et je pense que j'ai déjà perdu quelque chose qui m'étais très cher...

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Mer 2 Mar - 23:41

"Elle souffre d'un trouble de la personnalité borderline.
-... Qu'est-ce que c'est exactement?
-Honnêtement, c'est quelque chose de très complexe à expliquer, mais disons qu'elle a des réels soucis comportementaux et son humeur peut drastiquement changer si jamais elle subit de violents chocs psychologiques... ce qui fut visiblement le cas. Heureusement, elle en est consciente et a, par je-ne-sais-quel-miracle, réussit à se contrôler. Probablement en s'éloignant de moi. En tout cas, je ne suis pas une experte en psychologie et, de toute façon, je pense que je ne peux t'en parler sans son autorisation. Sur ce, si tu veux bien m'excuser...
-Bien sûr..."

Yama regarda Katya partir, se sentant désolé pour elle. Avant de suivre le mouvement et de rejoindre le groupe, il se murmura à lui-même.

"Bordeline... Je me demande si Nil sait quelque chose dessus..."

---

"Bien... jamais vous ne répéterez ce qu'il va se passer maintenant."

Soudainement, Hebigami attrapa Cerbère d'un bras et Nil de l'autre et les enlaça. Quand bien même il restait inquiet, il était visiblement soulagé d'être revenu. Nil regarda le Coalt d'un air surpris, mais pas mécontent.

"Je sais que ça peut paraître surprenant mais... vous êtes les premiers visages que je vois en vingt-trois ans d'isolement, dans une espèce de pièce dimensionnelle de cinq mètres carré. Désolé pour ça, mais j'suis quand même content de vous revoir.
-Oh~, cela va de soi."

Nil rendit l'enlacement à Hebigami, assez ravi de le voir moins... prétentieux vis-à-vis du titre de Roi des Cieux qu'il se donne. Mais il restait néanmoins surpris.

"Mais... vingt-trois ans tous seul, je suis étonné que tu ais gardé une certaine notion du temps."

Après quelques instants, Hebigami lâcha Nil et Cerbère et se releva. Des bruits de pas se firent entendre derrière eux. Aya ne les regarda même pas, se contentant de s'isoler dans un coin de la pièce.

"Toi, par contre... jamais je n'aurai cru te revoir...
-Tu sais, je ne suis jamais vraiment partie."

Hebigami laissa les deux héritages derrière et s'approcha de Katya. Il approcha son visage du sien et la regarda fixement dans les yeux pendant une bonne dizaine de secondes. Bien qu'il était trop éloigné pour les entendre, Nil pu deviner qu'ils avaient tout deux une conversation en voyant les lèvres de Katya bouger. Personne ne semblait s'énerver, mais on pouvait sentir qu'il y avait une certaine tension entre eux. Pendant ce temps, Yama arriva à son tour, rejoignant son frère et lui demandant à lui parler en privé. Les deux Nagas se mirent à leur tour à l'écart du groupe très récemment reformé.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 430
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Jeu 3 Mar - 8:41

Katya se redirigea alors à nouveau vers Cerbère et Nil. Et, visiblement, il y avait aussi Kunee, Nikaya, Karuna visiblement taquiné par Navin, et Yama. Puis, juste après, les deux Nagas partirent s'entretenir en privé. La Scion aztèque - plus petite que tous - prit alors la parole :
- Bon... je pense que nous avons mis en attente la mission un peu trop longtemps. Personnellement... j'avoue ne plus en avoir quelque chose à faire de ces missions de la bureaucratie. Que des problèmes, ça m'a apporté. D'ailleurs, à cause de ça, il vaudrait mieux que je reste loin d'Aya pour un certain temps... je pense qu'elle me déteste, maintenant...
Elle fit une pause, soupira, puis reprit :
- Quoiqu'il en soit, il est temps d'en finir. Pour bien faire, il faudrait avertir Talaus et Aya que nous partons... et que Neferet, lui, ne semble pas nous avoir attendu. Ce petit contre-temps est terminé... Helith ?

- Oui, ma Reine ?
- Appelle une autre Yakshini. Elle sera ma remplaçante pour diriger cette base. S'il se passe quoique ce soit, je veux en être au courant.
Elle opina du chef et, quelques instants après, une seconde Yakshini arriva. Presque similaire à Helith si ce n'est que sa chevelure était plus courte et d'un rouge écarlate. Elle était un tout petit peu plus grande, aussi. Une fois devant Katya, elle s'agenouilla et dit de manière solennelle :

- Salutations, ma Reine. Mon nom est Helegard. C'est un immense honneur de vous adressez la parole, votre majesté.
Katya ne dit rien et regarda de haut la suivante qui, elle, regardait le sol. Hebigami, lui, ne faisait qu'observer les moindres actions de la Scion aztèque.
- Viens avec moi.
Helegard ne se fit pas prier et se leva immédiatement et suivit Katya près de deux militaires.
- Messieurs, je vais devoir m'absenter pour continuer la mission qui a été confiée à notre section d'élite spéciale. Pour votre sécurité, vous allez restez ici sous le commandement de Dame Helegard. Je sais que vous êtes de bons soldats et c'est pourquoi je vous demande de tous rester ici et de laisser mon équipe s'en occuper : je n'ai pas envie de perdre de si bons hommes. Dans tous les cas, la parole de Dame Helegard est ma parole. Messieurs... je vous souhaites bonne chance.
Elle posa la main sur l'épaule de l'un des soldats, hocha légèrement de la tête puis repartit vers Kunee, Cerbère et les autres.
- Bien. Si personne n'a d'objection, nous pouvons partir pour notre réelle destination.

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Nyami-chan le Jeu 3 Mar - 22:04


Le Roi du ciel tomba à genoux, visiblement las.
- Bien... jamais vous ne répéterez ce qu'il va se passer maintenant.
Il attrapa et serra le naga et le chien des enfers, à la grande surprise de ce dernier.
Cerbère ne se dégagea néanmoins pas, il attendit patiemment la fin de l’enlacement, après tous, Hebigami était probablement dans une rude épreuve pour engager un pareil contact.
- Je sais que ça peut paraître surprenant mais... vous êtes les premiers visages que je vois en vingt-trois ans d'isolement, dans une espèce de pièce dimensionnelle de cinq mètres carré. Désolé pour ça, mais j'suis quand même content de vous revoir.
- Oh~, cela va de soi... Mais... vingt-trois ans tous seul, je suis étonné que tu ais gardé une certaine notion du temps.
Cerbère acquiesça, avant que l’héritage de la scion aztèque partit la rejoindre.
Voyant ensuite son maitre revenir, après une visible tension entre ses deux autres partenaires, il s’approcha de Kunee qui le reçut avec une caresse sur la tête.
D'ailleurs, Karuna se faisait apparemment charrier par Navin.
- Alors comme ça, on a une femme? Petit cachottier~
L'Asura vira rouge, et tourna violemment la tête vers sa partenaire, qui haussa les épaules avec un petit sourire innocent.
Karuna regarda au sol, toujours aussi rouge malgré son teint.
- Je... Je ne vois pas en quoi cette... cette information vous ai d'une quelconque utilité...
Nikaya laissa échapper un rire, avant de recevoir immédiatement un poing qui l'envoya au sol.
Katya les avait rejoins et prit la parole, cela interpela Kunee, qui se rapprocha pour écouter la conversation.
- Bon... je pense que nous avons mis en attente la mission un peu trop longtemps. Personnellement... j'avoue ne plus en avoir quelque chose à faire de ces missions de la bureaucratie. Que des problèmes, ça m'a apporté. D'ailleurs, à cause de ça, il vaudrait mieux que je reste loin d'Aya pour un certain temps... je pense qu'elle me déteste, maintenant...
Grâce à la capuche, le roulement d'yeux de Kunee passa totalement inaperçu.
Ses Asuras étaient plus compréhensif, eux, du moins, surtout Karuna, qui chercha à éviter la gêne en regardant ailleurs avec un visage un peu triste, Nikaya faisait surtout une mauvaise mine en se relevant à cause du poing qu'elle s'était reçu.
Cerbère ne pouvait montrer encore moins d’intérêt.
- Quoiqu'il en soit, il est temps d'en finir. Pour bien faire, il faudrait avertir Talaus et Aya que nous partons... et que Neferet, lui, ne semble pas nous avoir attendu. Ce petit contre-temps est terminé... Helith ?
- Oui, ma Reine ?
- Appelle une autre Yakshini. Elle sera ma remplaçante pour diriger cette base. S'il se passe quoique ce soit, je veux en être au courant.
Vint alors une autre Yakshini, doté d'une magnifique courte chevelure rouge, Nikaya retrouva un petit rictus pendant que la Hadès team l'observait.
- Salutations, ma Reine. Mon nom est Helegard. C'est un immense honneur de vous adressez la parole, votre majesté.
- Viens avec moi.
Les deux partirent alors, laissant le reste ensemble, puis revinrent.
- Bien. Si personne n'a d'objection, nous pouvons partir pour notre réelle destination.
Kunee fit un petit saut de joie, en levant les bras et tous, tendis que ses Asuras et son chien le regardais tous en se préparant à bouger, le fils d'Hadès signa un rapide "allons-y" que Karuna s'empressa de traduire.
- Il tarde à mon Maitre de partir, nous devons rattraper notre retard sur les autre membres de notre expédition.
Nikaya avaient toujours les yeux rivés sur les deux Yakshinis.
- Dommage que les deux peuvent pas venir, mais en même temps, j'arriverais pas à choisir...
Cerbère s'était déjà relevé, et était déjà en train de partir.
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Ven 4 Mar - 12:05

Karuna regarda au sol, toujours aussi rouge malgré son teint.

"Je... Je ne vois pas en quoi cette... cette information vous ai d'une quelconque utilité..."

Nikaya laissa échapper un rire, avant de recevoir immédiatement un poing qui l'envoya au sol. Navin laissa un grand sourire apparaître sur son visage.

"J'trouve ça trop mignon, et il faut dire que je ne m'y attendait pas.~"

Katya les avait rejoins et prit la parole. Navin décida alors de laisser l'Asura tranquille.

"Bon... je pense que nous avons mis en attente la mission un peu trop longtemps. Personnellement... j'avoue ne plus en avoir quelque chose à faire de ces missions de la bureaucratie. Que des problèmes, ça m'a apporté. D'ailleurs, à cause de ça, il vaudrait mieux que je reste loin d'Aya pour un certain temps... je pense qu'elle me déteste, maintenant..."

Navin afficha un air surpris puis regarda rapidement dans la direction où se trouvait la Scion japonaise. Elle était dos au groupe, et bien trop loin pour entendre. Il fit ensuite ses deux frères revenir vers lui. Le jeune Naga aurait bien voulu leur demander ce qu'il se passait, mais son aîné lui fit signe de patienter.

"Quoiqu'il en soit, il est temps d'en finir. Pour bien faire, il faudrait avertir Talaus et Aya que nous partons... et que Neferet, lui, ne semble pas nous avoir attendu. Ce petit contre-temps est terminé... Helith?
-Oui, ma Reine?
-Appelle une autre Yakshini. Elle sera ma remplaçante pour diriger cette base. S'il se passe quoique ce soit, je veux en être au courant."

C'est alors qu'apparu une nouvelle Yakshiki, semblable à Helith mais arborant des cheveux courts et rouge au lieu d'une chevelure longue et argenté. Tandis que Katya alla régler quelque chose avec les militaires de la base, Navin décida d'aller voir Aya pour la prévenir. La jeune japonaise s'était assise dans son coin, faisant muse-muse avec Alice. Le Suivant s'accroupit à côté d'elle.

"Hé, petite princesse~?"

Elle ne le regarda même pas, mais il savait qu'elle l'écoutait.

"On va pas tarder à reprendre la route.
-... J'ai pas envie.
-Mais vous étiez si contente à l'idée d'y aller..."

Elle ne répondit pas, une fois de plus. Navin, ne sachant pas quoi faire, décida de revenir vers ses frères.

"Bien. Si personne n'a d'objection, nous pouvons partir pour notre réelle destination."

Alors que Kunee et sa petite bande commencèrent à se préparer, Navin alerta ses frères du léger problème. Yama partit aussitôt voir sa maîtresse tandis que les deux autres Nagas restèrent. Nil expliqua alors à Navin ce que Yama lui avait raconté, ce qui fit apparaître une grimace gêné sur le visage du cadet.
Pendant ce temps, Yama ne tarda pas à rejoindre la Scion japonaise.

"Mademoiselle Aya?"

Même chose, elle ne lui adressait pas un regard. Yama s'accroupit à son tour, mais en face d'elle. Il lui releva la tête pour voir son visage: elle était dépitée... non, elle était détruite.

"Je peux comprendre que c'est difficile, mais il nous faut continuer. Vous êtes venue ici pour une bonne cause non?"

Contrairement à Navin, Yama avait la maturité nécessaire pour discuter avec Aya dans ces conditions. Cette dernière d'ailleurs hocha la tête pour lui affirmer sa question.

"Nous avons déjà perdu pas mal de temps dans cette base, ne les faisons pas attendre plus longtemps. Ça ne serait pas correct.
-Mais... je ne veux pas..."

Yama soupira un moment, puis prit les choses en main en soulevant Aya et en la portant comme une enfant. Il en profita aussi pour ramasser Alice et le sac de sa maîtresse. La fille de Susano-o, encore dans tout ses états, commença à se débattre.

"J'ai dit que je ne voulais pas!!
-Navré, mais vous n'avez pas le choix.
-On a toujours le choix!
-Pas quand vous avez donné votre engagement. C'est une question de devoir, pas de choix."

Les caprices d'Aya commençaient à agacer le Suivant, bien qu'il était encore calme. Il savait qu'il se montrait un peu dur, mais il le fallait. Aya ne pouvait pas rester éternellement une enfant, qu'elle soit "malade" ou non. Bien qu'elle continuait de se débattre pendant un moment, elle finit par abandonner, laissant sa tête sur l'épaule de Yama, se mettant de nouveau à pleurer.

"Ce n'est pas juste... ce n'est pas juste..."

Une fois cela réglé, Yama rejoignit ses frères et Katya, portant toujours sa maîtresse, leur faisant signe qu'ils étaient prêts.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 430
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Lun 7 Mar - 19:06

Après un léger temps de trajet, les Pyramides furent en vue.
Alors que l'un des membres du groupe s'approcha, une sorte d'escalier de lumière se profila sur le versant du bâtiment : et une fois arrivé au sommet, se trouvait une barge immense flottant sur une eau qui n'était visible que depuis ici : un domestique - un esclave ? - arriva alors, et déclara en voyant le groupe : "Bien, vous devez être les Scions que notre maître a invité. Je vous souhaite la bienvenue ; le temps que nous arrivions à l'ultime porte du Duat, j'ai pour ordre de vous procurer ce que vous souhaiterez."
Cet esclave semble éviter les contacts physiques avec le groupe : la règle antique condamnant à mort qui touche volontairement un enfant des Dieux doit y être pour quelque chose...

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 584
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Willyjack le Lun 7 Mar - 19:24

-Amine enchanté ! Scion Egyptien !

Amine venait de prendre la main de l'esclave et de lui serrer la main en la secouant dans tout les sens.
avatar
Willyjack
Chevalier impérial
Chevalier impérial

Messages : 421
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 21
Localisation : Ile-de-France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Mar 8 Mar - 20:12

Katya était toujours perdue dans ses pensées, tentant de réfléchir à une solution quant à se réconcilier avec Aya. Helith suivant la Scion aztèque et Hebigami, lui, considérait toujours la petite russe d'une façon méfiante. Puis, un certain serviteur arriva, souhaita la bienvenue au groupe et Talaus lui sera la main, mentant sur son origine divine. Mais Katya ne releva pas ce détail car, en toute honnêteté, elle n'en avait rien à faire.
- Tout ce que nous souhaitons ? Fort bien. Je souhaite des réponses à ces questions : si nous menons cette mission a bien, quelle serait notre récompense ? Qui était ce Scion égyptien qui voulait nous bloquer la route jusqu'à chez vous et qui nous a menacé ? Et est-ce qu'Anubis connait l'identité de ce petit enculé de ChessMaster qui n'arrête pas de m'envoyer un SMS dès que je parle de lui ?

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Mar 8 Mar - 20:31

A : Katya
De : ChessMaster
Sujet : Troisième question
Non, il n'en sait rien :p


Cet esclave sembla très perturbé de ce qu'il avait subi. Devenant subitement tout pâle et retirant vite sa main de l'étreinte de Talaus, il tenta de répondre à Katya : "V-v-votre... Récompense ? Eh bien... Nous pourrons vous rendre un service équivalent ?
Un enfant du Pesedjet ? Je... Un des glorieux fils de Harmakhis, Horus comme vous l'appelez, nous a récemment trahi, cela devait être lui...?
Et je doute de savoir de qui vous parlez en dernier..."

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 584
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Mar 8 Mar - 20:36

- Un service équivalent, mmh... intéressant. Pour ce gamin d'Horus, eh bien, n'ayez crainte. Il avait menacé l'un de mes amis, alors je me suis occupé de son cas personnellement. Quant à la dernière réponse...
Katya leva son portable et le montra à l'esclave :
- ...je pense que j'ai ma réponse.

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Sam 12 Mar - 13:54

Aya n'avait pas dit un seul mot depuis qu'ils avaient repris la route, contrairement à Navin qui s'était remis à féliciter le fils d'Hadès pour son spectacle. Après un léger temps de trajet, les Pyramides furent en vue.
Alors que l'un des membres du groupe s'approcha, une sorte d'escalier de lumière se profila sur le versant du bâtiment : et une fois arrivé au sommet, se trouvait une barge immense flottant sur une eau qui n'était visible que depuis ici : un domestique - un esclave ? - arriva alors, et déclara en voyant le groupe.

"Bien, vous devez être les Scions que notre maître a invité. Je vous souhaite la bienvenue ; le temps que nous arrivions à l'ultime porte du Duat, j'ai pour ordre de vous procurer ce que vous souhaiterez.
-Amine enchanté! Scion Egyptien!"

Amine venait de prendre la main de l'esclave et de lui serrer la main en la secouant dans tout les sens, ce qui ne tarda pas à faire prendre au visage de l'esclave une couleur bien pâle avant de retirer sa main en vitesse. Aya, elle, n'avait même pas levé le regard pour le regarder. Bien que Yama la tenait toujours, il ne lui empêchait pas de bouger la tête. Les yeux de la Scion japonaise fixaient l'eau sur laquelle flottait la barge.

"Tout ce que nous souhaitons? Fort bien. Je souhaite des réponses à ces questions : si nous menons cette mission a bien, quelle serait notre récompense? Qui était ce Scion égyptien qui voulait nous bloquer la route jusqu'à chez vous et qui nous a menacé? Et est-ce qu'Anubis connait l'identité de ce petit enculé de ChessMaster qui n'arrête pas de m'envoyer un SMS dès que je parle de lui?
-V-v-votre... Récompense ? Eh bien... Nous pourrons vous rendre un service équivalent? Un enfant du Pesedjet? Je... Un des glorieux fils de Harmakhis, Horus comme vous l'appelez, nous a récemment trahi, cela devait être lui...? Et je doute de savoir de qui vous parlez en dernier...
-Un service équivalent, mmh... intéressant. Pour ce gamin d'Horus, eh bien, n'ayez crainte. Il avait menacé l'un de mes amis, alors je me suis occupé de son cas personnellement."

A peine Katya avait évoqué ce fait, Aya venait de loger sa tête contre son Suivant, sans doute par réflexe.

"Quant à la dernière réponse..."

Katya leva son portable et le montra à l'esclave.

" ...je pense que j'ai ma réponse."

En voyant le téléphone de Katya, Aya pensa aussitôt au sien. Et si elle avait reçu un message dernièrement? Elle fouilla alors dans son sac, le sortit et regarda. Rien... Et pas de réseau non plus. Elle ne savait pas si elle devait se sentir tranquille ou inquiète, aussi elle préféra rester silencieuse et attendre.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 430
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Mar 15 Mar - 19:53

Katya soupira :
- Quoiqu'il en soit, je ne pense pas que vous me soyez d'une quelconque utilité, actuellement. Si ce n'est que vous êtes probablement notre guide jusque Anubis. Maintenant... j'ai un autre problème à régler et ce, uniquement par moi-même.
Elle tourna la tête vers Aya. Puis, finalement, elle se dirigea carrément vers Yama qui la tenait. Même si la Scion japonaise ne la regardait pas, elle savait qu'elle l'écoutait. Ou du moins, elle fit en sorte de parler assez fort pour qu'elle puisse l'entendre quoiqu'elle fasse :
- Écoute... Je sais que ce que tu as vu peut être choquant, mais... c'était lui ou moi. Et si ça avait été moi, alors ta vie aurait été potentiellement en danger, et ça je ne peux pas me le permettre. Je comprends parfaitement le fait que tu me haïsses et, honnêtement, ça me déchire le cœur. Je pense toutefois agit pour le bien de tous. Je suis prête à tout pour protéger les êtres qui me sont chers et ce type, il était encore pire que Rachid. A vrai dire, Rachid est assez sympa par rapport à lui. Alors... je ne sais pas ce qu'il faut faire pour me faire pardonner ou quoique ce soit, mais...
Elle écarta les bras, signe qu'elle était prête à recevoir n'importe quelle punition de la part d'Aya :
- Je suis prête à accepter ta colère. Défoule-toi... je sais que tu en as certainement besoin pour te calmer. Je n'ai, par contre, qu'une seule chose à dire... tu es l'une des seules raisons qui me raccrochent à ce monde. Je ne peux pas me permettre de te perdre. Je ne le supporterai pas.

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Nyami-chan le Mar 15 Mar - 20:10


La Team Hadès était restée plutôt calme et silencieuse durant le reste des événements, jusqu'au dialogue avec l'esclave.
Puis Katya commença à poser tous un tas de question, auquel Kunee prit mentalement note.
La question de la récompense attrapa grandement son attention.
- V-v-votre... Récompense ? Eh bien... Nous pourrons vous rendre un service équivalent? Un enfant du Pesedjet? Je... Un des glorieux fils de Harmakhis, Horus comme vous l'appelez, nous a récemment trahi, cela devait être lui...? Et je doute de savoir de qui vous parlez en dernier...
- Un service équivalent, mmh... intéressant. Pour ce gamin d'Horus, eh bien, n'ayez crainte. Il avait menacé l'un de mes amis, alors je me suis occupé de son cas personnellement.
Katya soupira ensuite.
- Quoiqu'il en soit, je ne pense pas que vous me soyez d'une quelconque utilité, actuellement. Si ce n'est que vous êtes probablement notre guide jusque Anubis. Maintenant... j'ai un autre problème à régler et ce, uniquement par moi-même.
Alors qu'elle se dirigeait vers Aya, se fut au tour de Kunee de soupirer.
Un tel acharnement était totalement hors de portée de sa compréhension, et commençait à lui taper relativement sur les nerfs, le groupe n'avait pas besoin d'une tel distraction, et aucune des deux ne faisaient des efforts, un tel manque de responsabilité fit encore une fois lever les yeux au ciel au fils d'Hadès.
Celui-ci s'approcha alors de l'esclave, très près, comme s'il voulait l'engloutir dans le néant qu'était dans sa capuche, mais sans le toucher.
- Nous désirons voir le Seigneur Anubis, menez-nous à lui, s'il vous plait.
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Mer 16 Mar - 15:42

Yama comprit les intentions de Katya dès que cette dernière se dirigea vers lui. Il tapota l'épaule d'Aya pour la faire réagir, mais la jeune japonaise ne fit rien. Il soupira à son tour.

"Écoute... Je sais que ce que tu as vu peut être choquant, mais... c'était lui ou moi. Et si ça avait été moi, alors ta vie aurait été potentiellement en danger, et ça je ne peux pas me le permettre. Je comprends parfaitement le fait que tu me haïsses et, honnêtement, ça me déchire le cœur. Je pense toutefois agit pour le bien de tous. Je suis prête à tout pour protéger les êtres qui me sont chers et ce type, il était encore pire que Rachid. A vrai dire, Rachid est assez sympa par rapport à lui. "

Rachid sympa... ça c'est la meilleur.

"Alors... je ne sais pas ce qu'il faut faire pour me faire pardonner ou quoique ce soit, mais..."

Elle écarta les bras, signe qu'elle était prête à recevoir n'importe quelle punition de la part d'Aya. Yama l'incita une nouvelle fois à se tourner vers Katya, au moins par politesse, et cette fois-ci, elle l'écouta, fixant alors la Scion aztèque.

"Je suis prête à accepter ta colère. Défoule-toi... je sais que tu en as certainement besoin pour te calmer. Je n'ai, par contre, qu'une seule chose à dire... tu es l'une des seules raisons qui me raccrochent à ce monde. Je ne peux pas me permettre de te perdre. Je ne le supporterai pas."

Aya baissa les yeux. Navin, qui observait au loin avec Nil, se mordait la lèvre inférieure en croisant les doigts. Mais toujours aucune réaction... Ah si, après un long moment de silence, la jeune fille fit une pichenette sur le front de Katya, en plus d'afficher une expression mi-enfantine, mi-sérieuse.

"Vilaine!"

Elle appuya ensuite son doigt sur le nez de la jeune russe.

"Tu ne le feras plus!"

Elle laissa un nouveau silence, plus court cette fois, et se mit à rigoler, comme ça.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 430
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Jeu 17 Mar - 21:19

"Nous désirons voir le Seigneur Anubis, menez-nous à lui, s'il vous plait."
Chose surprenante, l'esclave semblait plus à l'aise vis-à-vis de la proximité des semi-morts que des vivants ; gardant donc parfaitement son calme, il répondit à Kunee : "Nous serons à sa portée peu de temps, prince."

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 584
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Dim 20 Mar - 22:01

Katya s'attendait à une explosion de colère venant de la part de la Scion japonaise. Toutefois, elle semblait être calme. Elle était à la fois déçue et soulagée lorsqu'elle vit le doigt d'Aya arriver à hauteur de son front pour lui faire une petite pichenette. Et alors qu'elle commençait à sourire légèrement, lorsque l'index de la jeune Scion entra en contact avec Katya, un soudaine et puissante douleur se fit ressentir. Elle ne s'en rendit pas compte de suite - vu qu'elle était à la limite d'être assommée - mais elle était en plein air. D'une simple pichenette, Aya l'envoya valser avec une force colossale.

Heureusement, Hebigami - d'un réflexe inhumain - rattrapa sa maîtresse au vol. Puis, il l'a prit presque comme une princesse, à l'exception qu'aucun des muscles de Katya ne semblait être contracté. Commençant à devenir inquiet, le Coatl s'enquit :
- Hé, Katya ? Est-ce que ça va ?
Il approcha son oreille de sa bouche et se sentit vite rassuré lorsqu'il ressentit le souffle de la Scion aztèque.

D'une manière assez déséquilibrée et étourdie, Katya recommença à bouger. Lentement mais sûrement, Hebigami la déposa sur le sol tout en continuant de la soutenir afin qu'elle ne tombe pas. Ses mèches de cheveux lui cachaient ses yeux et tous purent remarquer que les petites oreilles de guépard qu'elle portait depuis tout ce temps venait de disparaître - certainement dû à la propulsion qu'elle venait de subir. Au bout d'un moment, elle esquissa un étrange sourire et un petit regard. Elle observa tout le monde, se frotta l'arrière de la tête et répondit d'une voix extrêmement calme :
- Oui, je vais parfaitement bien.
Elle se tourna alors - en titubant légèrement - vers Hebigami et s'appuya contre lui d'une manière nonchalante, un peu comme s'il était un mur. Puis, elle sortit son téléphone portable, relu le dernier message envoyé par ce "ChessMaster". Elle aurait bien voulu lui répondre mais, avant d'écrire quoique ce soit, elle remarqua qu'il n'y avait absolument aucun réseau et donc que d'écrire un message maintenant était dépourvu de toute utilité.
Katya se redressa donc et se dirigea vers Kunee et l'esclave. Elle s'adressa à ce dernier, se penchant vers lui, et demanda :
- J'aimerai savoir ce que risque de nous faire Anubis, avant qu'on ne le rencontre. Par simple précaution.

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Lun 21 Mar - 21:36

"Je crois qu'il voulait vous faire assister à un jugement, d'après ce que j'ai compris... Ah ! Je crois que nous sommes arrivés ! Bien, maître Anubis vous attend." La barge arriva en effet entre deux énormes statues égyptiennes, représentant d'un côté Anubis, et de l'autre Osiris.
Puis tout s'évanouit.
Avant de se reformer : le groupe se trouvait sur des bancs confortables de gradins, avec coussins, juste devant un jugement.
Le juge était reconnaissable par sa tête de chacal, et l'avocat de la partie civile comme une créature à demi hippopotame, et à demi crocodile... Au moins. La créature, probablement la mythique Ammout, semblait affamée, et des grondements d'impatience montraient que ce problème la rendait irascible au possible.
Une personne apparut dans la salle, côté accusé. Un homme habillé richement, en costume d'enterrement, mais qui semblait avoir bien profité de la vie. Anubis lui lit un papyrus. "Bien. Accusé Jack Reffe ? Vous êtes inculpés de corruption, excès multiples, troubles à l'ordre public comme à l'ordre divin, et du fait d'avoir construit une usine pétrochimique à côté d'une école maternelle. Je vais peser votre âme, mais ce n'est qu'une formalité vu votre cas..." L'homme resta cependant confiant lorsqu'une lumière dorée s'extirpa de son corps pour être posée sur le plateau d'une énorme balance dorée. Une plume apparut sur l'autre plateau, tandis qu'Ammit claqua des mâchoires.
Soupirant, Anubis fit un geste de la main. "Jack, contre toute attente, votre coeur est plus léger que la plume, alors que ce système n'a d'ordinaires aucun défaut. Je vous laisse donc accès à la porte du Duat. Comme les huit avant vous." La dernière phrase était dite avec une pointe de résignation et d'énervement, tandis que ledit Jack disparut à son tour.
Puis, il se retourna, voyant enfin les jurés : "Mesdames et messieurs, héritiers divins, bienvenue dans la salle du jugement. Je ne m'attendais pas à vous voir si tôt, j'ai donc fait un jugement sans vous attendre. Enfin, je suppose que vous avez compris le problème."

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 584
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Lun 21 Mar - 21:56

"Katya" contempla les lieux. Après tout, elle n'était pas vraiment en l'état de se mouvoir selon ses désirs. Du coup, elle dit quelques mots en aztèque à Hebigami qui la regarda d'un air à la fois surpris et dérangé. Puis, il soupira et la prit sur son dos. Helith, elle, resta près d'eux et ne les lâcha pas d'une semelle.
Ils arrivèrent devant Anubis et, voyant le spectacle qui se dressait devant ses yeux et le résultat de ce fameux jugement, Katya comprit de suite que quelque chose clochait.
Elle chuchota quelques mots à l'oreille du Coatl qui s'approcha de plus en plus vers là où se trouvait précédemment l'accusé. Puis, une fois relativement proche d'Anubis, elle prit la parole :
- Salutation, cher Anubis. En effet, le problème me semble assez sérieux. Auriez-vous une idée de ce qui peut être la cause de cette étrangeté ? Peut-être est-ce à cause d'un certain "ChessMaster" ?
Durant tout ce temps, la Scion ne lâcha pas Anubis du regard pendant une seule seconde et le regardait droit dans les yeux. Sans réelle expression apparente, avec éventuellement un petit sourire.

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Willyjack le Lun 21 Mar - 22:58

Amine l'Egyptien guide du désert fils de Bastet observa les alentours,il y avait beaucoup d'eau et juste un serpent qui s'amuse. Enfin en regardant plus attentivement l'explorateur reconnut Apophis, le titan malveillant à la retraite. Mieux ne valait pas affoler les autres avec ce faux danger.

"Je crois qu'il voulait vous faire assister à un jugement, d'après ce que j'ai compris... Ah ! Je crois que nous sommes arrivés ! Bien, maître Anubis vous attend."

Amine sentit ses paupières se fermer, il rêva de voyage dans le temps,de costard et de belle femmes se succédant. Il vit aussi une chouette dans son rêve, comme pour lui dire "la famille avant tout". Il se réveilla soudainement. En examinant le lieux, il devina que le groupe se trouvait au Tribunal d'Osiris.

"Mesdames et messieurs, héritiers divins, bienvenue dans la salle du jugement. Je ne m'attendais pas à vous voir si tôt, j'ai donc fait un jugement sans vous attendre. Enfin, je suppose que vous avez compris le problème."

Amine se chatouilla la moustache.

-Vous vous êtes fais plumer là non ?

Amine rigola.

Voyant la gène il se lécha le dos de la main en miaulant.




avatar
Willyjack
Chevalier impérial
Chevalier impérial

Messages : 421
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 21
Localisation : Ile-de-France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Maliki Saria le Lun 21 Mar - 23:11

La petite envolée de Katya avait bien fait retrouvé le sourire à la Scion japonaise, bien que cette dernière afficha un air interrogateur une fois ses esprits retrouvés. Elle regarda sa main et secoua ses doigts.

"Bizarre... C'est pas sensé faire ça..."

Elle se tourna vers Katya, qu'Hebigami tenait tant cette dernière semblait être dans les vapes. Aya pencha la tête sur le côté: une simple pichenette ne fait pas tomber quelqu'un dans les pommes, sinon cela lui serait déjà arrivé, vu le nombre de fois "qu'elle" lui avait fait...
Elle se tourna ensuite vers ses Suivants, qui étaient restés muets, incrédules face à la réaction précédente de leur maîtresse. Navin essayait de paraître indifféremment, mais il était facilement démasqué par son air gêné.

"Je crois qu'il aurait fallu maîtriser votre force..."

Elle aurait mis trop de force dans une simple pichenette? Aya semblait encore plus perdue, mais décidément elle avait encore beaucoup à apprendre de toutes ses capacités de Scion. Katya dit cependant qu'elle allait bien, ce qui laissa paraître un nouveau sourire sur le visage d'Aya. Tout semblait plus ou moins réglé de ce côté-là.
La barge arriva en effet entre deux énormes statues égyptiennes, représentant d'un côté Anubis, et de l'autre Osiris.
Puis tout s'évanouit.
Avant de se reformer : le groupe se trouvait sur des bancs confortables de gradins, avec coussins, juste devant un jugement.
Le juge était reconnaissable par sa tête de chacal, et l'avocat de la partie civile comme une créature à demi hippopotame, et à demi crocodile... Au moins. La créature, probablement la mythique Ammout, semblait affamée, et des grondements d'impatience montraient que ce problème la rendait irascible au possible. Nil semblait... admiratif face à ce particulier événement. Il ne quittait pas la scène des yeux, comme si il regardait attentivement un documentaire qui aurait capté toute son attention et sa curiosité, contrairement à Navin qui ne semblait que suivre à moitié. Yama, quand à lui, restait assez indifférent, et Aya laissait paraître un soupçon de malaise.
Une personne apparut dans la salle, côté accusé. Un homme habillé richement, en costume d'enterrement, mais qui semblait avoir bien profité de la vie. Anubis lui lit un papyrus.

"Bien. Accusé Jack Reffe ? Vous êtes inculpés de corruption, excès multiples, troubles à l'ordre public comme à l'ordre divin, et du fait d'avoir construit une usine pétrochimique à côté d'une école maternelle. Je vais peser votre âme, mais ce n'est qu'une formalité vu votre cas..."

L'homme resta cependant confiant lorsqu'une lumière dorée s'extirpa de son corps pour être posée sur le plateau d'une énorme balance dorée. Une plume apparut sur l'autre plateau, tandis qu'Ammit claqua des mâchoires.
Soupirant, Anubis fit un geste de la main.

"Jack, contre toute attente, votre cœur est plus léger que la plume, alors que ce système n'a d'ordinaires aucun défaut. Je vous laisse donc accès à la porte du Duat. Comme les huit avant vous."

La dernière phrase était dite avec une pointe de résignation et d'énervement, tandis que ledit Jack disparut à son tour. Nil leva un sourcil face à la scène. Il y avait effectivement un problème avec la pesée des cœurs.
Puis, il se retourna, voyant enfin les jurés.

"Mesdames et messieurs, héritiers divins, bienvenue dans la salle du jugement. Je ne m'attendais pas à vous voir si tôt, j'ai donc fait un jugement sans vous attendre. Enfin, je suppose que vous avez compris le problème.
-Vous vous êtes fais plumer là non?"

Amine rigola, Navin essayait de cacher son rire en gardant sa bouche fermée.

"Pardonnez-moi mais... Ce n'était ni drôle, ni respectueux."

Bien que Yama n'avait pas spécialement intérêt à faire sa remarque à Amine, il ne supportait le manque de respect, qu'importe ses formes.

"Salutation, cher Anubis. En effet, le problème me semble assez sérieux. Auriez-vous une idée de ce qui peut être la cause de cette étrangeté ? Peut-être est-ce à cause d'un certain "ChessMaster"?"

Durant tout ce temps, la Scion ne lâcha pas Anubis du regard pendant une seule seconde et le regardait droit dans les yeux. Sans réelle expression apparente, avec éventuellement un petit sourire. Aya commença à trouver que Katya devenait beaucoup trop insistante au sujet de ce ChessMaster, bien qu'elle pouvait comprendre les raisons qui la poussait à l'être autant.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 430
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Dr. Bard le Mar 22 Mar - 21:40

Si quelque chose est réputé à Anubis, c'est tout de même sa persévérance à vouloir obtenir une vérité claire.
Ainsi que sa très haute estime pour son Panthéon.
Alors lorsque Talaus imita piteusement un chat, Anubis gronda. Etendit la main devant Talaus, qui révéla à tous une forte odeur d'olives. "Grec. Votre peuple nous a envahi. Votre dette pèse sur nos épaules autant que les vôtres. Et maintenant, vous osez dévoyer l'héritage des pharaons Egyptiens ?" Semblant réellement énervé, il finit cependant par tenter de se calmer. "Excusez-moi, j'ai tendance à être irascible ces derniers temps, je suppose que vous avez compris la cause.
- En effet, le problème me semble assez sérieux. Auriez-vous une idée de ce qui peut être la cause de cette étrangeté ? Peut-être est-ce à cause d'un certain "ChessMaster" ?"
Anubis ria, cette fois. "Qui pourrait bien vouloir s'appeler Chessmaster ? Et ne croyez-vous pas que si j'avais déjà une idée de l'étrangeté de la situation, j'aurais déjà tenté d'y mettre un terme ?
Non. Depuis ces derniers temps, plusieurs huiles sont décédées. Cela est normal, mais il y a autre chose : toutes ces personnes étaient coupables d'actes criminels : corruption, vol, viol, vandalisme, torture, et j'en passe.
Pourtant, cette balance compte à chaque fois leur coeur comme plus léger qu'une plume. D'où l'accès au paradis à des personnes qui mériteraient de se faire dévorer le coeur par Ammit, ici présente."

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 584
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Jyc Row le Mar 22 Mar - 21:56

Intérieurement, Katya éclata de rire lorsqu'Anubis gronda Talaus. Mais elle ne fit qu'un léger sourire. Puis, Anubis répondit à sa question en riant :
- Qui pourrait bien vouloir s'appeler Chessmaster ? Et ne croyez-vous pas que si j'avais déjà une idée de l'étrangeté de la situation, j'aurais déjà tenté d'y mettre un terme ?
Non. Depuis ces derniers temps, plusieurs huiles sont décédées. Cela est normal, mais il y a autre chose : toutes ces personnes étaient coupables d'actes criminels : corruption, vol, viol, vandalisme, torture, et j'en passe.
Pourtant, cette balance compte à chaque fois leur cœur comme plus léger qu'une plume. D'où l'accès au paradis à des personnes qui mériteraient de se faire dévorer le cœur par Ammit, ici présente.

Sur le coup, la Scion sembla vexée et rendit un regard défiant. Avec une pointe d'amertume, elle continua :
- Oh, je ne sais pas. Si vous-même ne savez pas d'où ça vient, comment pourrions-nous le savoir, en tant que simple enfants de Dieux ? En tout cas... si la récompense est à la hauteur des risques à encourir ET déjà encourut, alors je veux bien me mettre à votre disposition. Parce que oui, désolé, mais j'ai dû m'occuper d'un Scion égyptien avant de venir ici, celui-ci ayant menacé ma propre personne. Quoiqu'il en soit, pourriez-vous nous en dire plus par rapport au fonctionnement de votre système de jugement ? Ce sont des détails qui peuvent être utiles voire même vitals pour la résolution de l'enquête. Je doute que le problème soit mécanique, de toute façon... connaîtriez-vous quelqu'un capable de placer un sortilège sur l'âme des personnes, donnant l'illusion qu'elles sont pures et qui serait capable de tromper votre système ?

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquième Psaume : La mort en héritage

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum