My Little RolePlay
Bonjour bonjour !
Je me présente : je suis Dr. Bard, l'un des administrateurs/fondateurs du forum.
Vous vous trouvez ici sur MyLittleRoleplay, une plate-forme faite pour jouer à des jeux de rôle par forum. N'hésitez pas à lire un peu ce qu'il y a, et, si les jeux vous plaisent, à vous inscrire !
Et si vous êtes de la maison... Alors autant venir tout de suite !

Arc 1: Arène de Vargas

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Arc 1: Arène de Vargas

Message par Black-Jack le Mar 16 Sep - 21:14

L'endroit était bien sombre, tellement qu'on avait du mal à distinguer ne serrait-ce que le bout de ses pieds, la source de lumière était un petit trou dans ce qui devais être un mur, le petit trait de lumière venait s'écraser sur un étrange objet grisâtre qui n'était autre qu'un barreau métallique. Au fin fond d'un long couloir, on pouvait apercevoir un léger scintillement ondulant. Plus ce petit scintillement se rapprochait et grossissait, plus des bruits de pas se faisaient également entendre. Quand finalement on pu voir qu'il s'agissait de la lumière d'une flamme trois silhouette se distinguait, deux très imposantes et une troisième au milieu bien plus petite. Quand elles arrivèrent dans la salle, on pu reconnaître deux hommes équipé d'armures intégrales rouge dont les bordures de chaque pièce était doré. Au centre se tenait un homme rabougri habillé de vêtement à l'aspect noble et un cache œil gauche fait avec un tissu qui pourrait facilement valoir le prix d'une villa grand luxe.
La lumière de la torche tenue par un des gardes donnait une vision plus complète du petit barreau métallique, il s'agissait au final d'une imposante cage dans laquelle se trouvait presque une dizaine de personnes. L'homme prit alors la parole de sa voix atrocement aiguë.

« A partir d'aujourd'hui, vous êtes mes gladiateurs dans cette arène. Essayer au moins de me rapporter un peu d'argent et de ne pas mourir trop vite. Sur ce, je vais vous laissez vous préparez. Nous nous retrouverons après l'épreuve, du moins, pour les survivant. »

Il claqua alors des doigts et toutes les personnes de la pièce sont envoyés chacun de leurs côtés dans une armurerie personnelle pour y choisir l'équipement qu'il utilisera durant cette première épreuve.
avatar
Black-Jack
Albatork
Albatork

Messages : 482
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 22
Localisation : Pas à l'endroit où tu penses que je suis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Dojo42 le Mar 16 Sep - 21:28

Aimé était perdu il faisait noir, pourtant il était sur de pas avoir rentré sa tête dans un four, et puis il serait pas debout dans un four. Un espèce de petit bonhomme rigolo se mit à parler.

« Hi Hi, rigolo le petit nain, un gnome ..... Hi HI...
euh... que c'est quoi un gladi.... Gladi.... La le truc dont gnome parlé ! 
»

aimé se mit à fouillé dans des casier, avant de dénicher une hache de guerre à double tranchant, il la regardât comme si c'était un trésor, qu'il venait de trouver. Les autre gladiateur pouvait remarquer une pancarte autour du coup de Aimé, avec marqué dessus « 4 Po l'heure»
avatar
Dojo42
L'alcoolo
L'alcoolo

Messages : 401
Date d'inscription : 06/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par KuroNyra le Mar 16 Sep - 21:35

*Ma vie semblait n’être faite que de combat et pouvoir.
Ma création, mon but, mes armes.
Plume, Aube, Kyouran, Jin ; ceux que je considérais comme étant des alliées.
Et son lui intérieur : Repsilon
Aile et Vent, qui m’ont offert un endroit ou vivre, un nouveau but.
Ma raison première d’exister était obsolète, un nouveau monde s’était offert à moi. De nouveaux ennemies aussi.
Pseudoroïde, Mechanoloïde, Humains, Réploïdes… Megamens.
Et surtout.
Le Modèle W, Virus.
J’ignorais où était mes compagnons, ceux qui me considérait comme des amis.

Amis, une chose typique des humains. Une chose que j’apprécie, une raison supplémentaire pour accomplir ma seconde raison d’exister.
Protéger les humains, et si ils ont besoin d’un guide. Je le serais.
Neo Arcadia n’était plus, mais l’héritage laissé par cette période obscure est toujours présent.

Mais tout avait changé, le ciel s’était obscurcie, une énergie comme je n’avais jamais vue s’en dégageait.
Et les éclairs ont frappés.

Partout, simultanément, prenant tout le monde par surprise.
Les Gardiens auraient du travail. Et j’aurais des choses à leurs raconter, si je reviens.*



Epsilon leva légèrement la tête, regardant la pièce dans lequel il se trouvait les yeux plissé et un air légèrement arrogant sur son visage. Voilà depuis quelques temps qu’il n’avait pas fait un petit résumé personnel… En réalité, c’était la première fois. Quelle était ce sentiment ? Peur ? Excitation ? Anxiété ? Curiosité ?
Il s’approcha d’une lame, la prit et la considéra quelques instants. Il la laissa alors tomber au sol, comme si ce fut un objet sans valeur.
« Pff, primitif. Ils ont mieux même aux royaume-champignon. »
Le Royaume Champignon, Luigi, Bowser. Ce n’était pas la première fois qu’Epsilon et les autres avaient parcourues les dimensions. Un incident avait lié plusieurs mondes entre eux, menaçant de les détruires, les pokémons, Mobius, Eggman, Sonic, Luigi, Mario, Bowser, Gracowitz, Basilix, cette chasseuse de prime muette dans son armure orange, Kyolin, Rika, Liesel, Lloyd, Flash, Dash, Sig, Crusher, Jehuty.
Tant de personne qu’il avait combattu, avec qui il avait combattue.
Tant d’aventure, de découvertes faites. D’expériences, de souffrances.

Cela lui avait laissé un souvenir amer des voyages dans les dimensions inconnues. Il y avait perdue des personnes qu’il appréciait. Bien trop malheureusement.


Il regarda alors ses poignets, et lança un scan interne.
*Système endommagé en cours de réparation.
- Jetpack, OFF
- Buster, OFF
- Arm-Saber ON
- Armed Phenomenom, OFF*

Il eut un petit sourire. Il n’appréciait pas d’être temporairement privé de son armement intégré. Mais il avait vue bien pire.
Il fit alors apparaitre une lame d’énergie violette, semblable à large flèche depuis son poignet droit. Il la considéra quelques instants et ferma les yeux. Poussant un « Humpf » satisfait, sa lame disparut dans le même temps.
Il regarda alors la porte de la sortie.
Et commença à marcher d’un pas lent.
Une nouvelle histoire commençait apparemment.
Mais cette fois, sera-t-il seul ?

Il avait aperçus d'autres personne dans la cage avec lui, des créatures bizarres pour la plupart. Visiblement, sa dimension n'avait pas été le seul endroit touché.

Mais surtout, aurait-il l'occasion de botter l'arrière-train de ce nain? Epsilon l'ignorait, mais il en avait l'envie.
On ne traite pas d'esclave le leader de Neo Arcadia.


Dernière édition par KuroNyra le Mar 16 Sep - 23:37, édité 1 fois
avatar
KuroNyra
Dresseur Pokénouille
Dresseur Pokénouille

Messages : 484
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://mylittlerp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Satabbadon le Mar 16 Sep - 21:43

Abbadon s'assit dans sa cage et réfléchis. Ainsi donc on avait tenté de kidnapper son maitre pour le faire combattre dans une arène pour le bon plaisir de cet étrange individu? Soit, si le divertir était le moyen de retrouver son maitre qu'il en soit ainsi. Cependant il chercherait tout de même un moyen de s'échapper, voire tuer son ravisseur. Il finit par se lever et sortir pour aller chercher une arme, il trouva finalement une arme similaire à son ancienne griffe du dragon, un double sabre avec une double lame tranchante sur chacune des extrémitées, dans un pur style zendikien. Il commença donc à s'exercer avec en la faisant tournoyer autour de lui. Elle était très équilibrée. Il continua à pratiquer un peu jusqu'a ce que son aura sorte, puis se rassit en position du lotus et se concentra.

"Maitre, m'entendez-vous?"

Il attendit plusieurs secondes puis renouvella l'appel, jusqu'a percevoir l'aura de son maitre dans le multivers.

"Abbadon, où te trouve-tu?
- Je n'en sais rien maitre, je sais juste que je vais entrer dans une arène pour divertir un public dans des combats à mort.
- Hum, soit, je suis désolé pour toi disciple, mais je ne peux te localiser dans le multivers, et je dois finir la tâche qui m'incombe, le futur en dépend. Prend ce coup du sort comme une épreuve que je t'attribue. Tu dois survivre et vaincre pour être digne du pouvoir de nos guides et maitres, les dragons.
-Oui mon maitre."
avatar
Satabbadon
Hérétique du dimanche
Hérétique du dimanche

Messages : 256
Date d'inscription : 06/09/2014
Localisation : le warp

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Willyjack le Mar 16 Sep - 21:56

Pentaron  ne savait pas ou il était , il faisait noir , les ténèbres étaient bien présente. Serait-il en enfer ? Son heure serait donc venue ? C'est ce qu'il pensait avant d'apercevoir une source de lumière sortant d'un petit trou , en observant attentivement il réalisa qu'il était dans une cellule , mais pourquoi ? Pourquoi enfermerait on un héros athénien ayant participer au plus belles victoires que la Grèce n'ai jamais connu ? Le sénat serait définitivement corrompu jusqu'au bout ?  

*Qu'Athéna les maudissent !*

Soudainement , Pentaron entendit des bruits de pas , il vit finalement trois silhouettes se rapprochant. Deux hommes équipaient d'étranges armures que Pentaron n'avait jamais vu auparavant , la troisième personne était de petites tailles.

La lumière de la torche tenue par un des gardes donnait une vision plus complète du petit barreau métallique, il s'agissait au final d'une imposante cage dans laquelle se trouvait presque une dizaine de personnes que Pentaron n'avais jamais vu , il était entourer de la majorités de monstres et de bêtes effroyables , il n'en avait jamais vu auparavant , seulement dans les livres. L'homme prit alors la parole de sa voix atrocement aiguë.

« A partir d'aujourd'hui, vous êtes mes gladiateurs dans cette arène. Essayer au moins de me rapporter un peu d'argent et de ne pas mourir trop vite. Sur ce, je vais vous laissez vous préparez. Nous nous retrouverons après l'épreuve, du moins, pour les survivant. »

*Comment ? Serais-je devenu un esclave ? Que s'est t-il passer !?*

Soudainement Pentaron se trouva dans une autre pièce , seul cette fois.

*Nom de Zeus qu'elle est cette magie !?*

C'était une armurerie , il y avais des milliers d'armes , des armes qu'il reconnaissait et d'autre qu'il n'avait jamais vu.Puis tout devint clair pour Pentaron , tout ceci n'était pas du monde mortel , il était au royaume des dieux et les dieux veulent que des champions combattent dans leurs arènes. Peu importe la raison , on ne peut pas comprendre les dieux.

En fouillant les différentes armes et armures , il trouvera un ensemble d'armure de l'hoplite Athénien. Il prit et observa la chouette bien décorer sur le bouclier , symbole de Athéna , déesse de la sagesse et de la guerre.

*Athéna me fait comprendre qu'elle me choisit pour la représenter , elle m'apporte son soutient et je gagnerais pour elle !*

Pentaron enfila chaque pièce d'armure et il était maintenant temps de choisir ses armes. Il prit une lance spartiate et un glaive Athénien qu'il garde en arme secondaire.Pour terminer il mit son casque Athenien.
Il était désormais prêt à représenter Athéna et à vivre ou mourir dans la gloire du combat.
avatar
Willyjack
Chevalier impérial
Chevalier impérial

Messages : 425
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 21
Localisation : Ile-de-France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Night Wing le Mar 16 Sep - 22:03

Nael:
« A partir d'aujourd'hui, vous êtes mes gladiateurs dans cette arène. Essayer au moins de me rapporter un peu d'argent et de ne pas mourir trop vite. Sur ce, je vais vous laissez vous préparez. Nous nous retrouverons après l'épreuve, du moins, pour les survivant. »

Alors voilà, nous étions des esclaves condamnées à se battre pour survivre... et maintenant nous devons choisir un équipement... ce n'est pas si j'avais été une chasseuse dans le passé, mais maintenant c'est une autre histoire, et puis j'ai toujours cette sensation étrange.
Je m'approche alors et parcours les différentes armes du regard, aucune ne me rappel des souvenirs, sauf peut-être bien une hallebarde et une faux, mais dans cette vie je ne sais plus les utiliser comme par le passé. Je me dirige vers les armures où ne sont entreposé que des choses a ma taille, à croire que tous et faits pour moi et rien que pour moi.
Instinctivement et sans savoir pourquoi je me dirige vers une armure bleutée, étrangement elle ne possède pas beaucoup de protection, mais elle était légère, protection au niveau des hanches, cuisse, une protection sur les avant-bras et sur l'épaule droite.
Pour visualiser une partie de l'armure:
Une fois équipé de cette tenue, je repère une sorte troue au niveau de ma protection dans le dos (niveau des hanches derrière, au-dessus des fesses), comme si quelque chose de manqué, alors mon regard retourne sur une des tables où sont disposées des lames et je remarque deux lames qui ont la même couleur que mon armure, je les prends et les places dans les fentes.

-A croire que quelqu'un a tous prévu... Bon et maintenant?
avatar
Night Wing
Trollpatte
Trollpatte

Messages : 751
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 26
Localisation : nightmare

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Maliki Saria le Mer 17 Sep - 9:29

"Un combat à mort, hein..."

La Khajiit répétait cette phrase alors qu'elle entrait dans ce qui semblait être un vestiaire. Face à elle était disposé un grand nombres de différentes armes, de toutes tailles et de toutes sortes. Sans hésitation, elle s'avança vers les armes à feu.

"Ce n'est vraiment pas un endroit pour les enfants de cœur ici... "

À première vue, la femme-félin qui répondait au nom de Katja paraissaît calme, mais le fait que sa queue se balançait brusquement de droite à gauche montrait que quelque chose la dérangeait. Elle était contrariée.
Elle y était déjà, dans la cage... Une odeur désagréable qu'elle n'avait senti que peu de fois mais qu'elle reconnaîtrait entre mille: celle du sang.
Sans perdre un instant de plus, elle prit une paire de petits canons et se plaça devant la porte menant à l'arène.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 435
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 21
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Seven Arts le Mer 17 Sep - 12:42

Dahdtoudi se réveilla dans une cage.
*C'jit ! Que s’est-il passé, c’est ça mon épreuve ?*
Elle remarqua qu’elle n’avait pas ses armes et son masque avec elle. Elle aperçut alors 3 espèces de silhouette rouge, sa mauvaise vue de yautja l’empêcha de les identifier avec précision.
« A partir d'aujourd'hui, vous êtes mes gladiateurs dans cette arène. Essayer au moins de me rapporter un peu d'argent et de ne pas mourir trop vite. Sur ce, je vais vous laissez vous préparez. Nous nous retrouverons après l'épreuve, du moins, pour les survivants. »
Quoi ? Cela voulait dire qu’elle était prisonnière ? La rage monta en elle.
Quelques heures plus tôt, elle était sur le point de passer sa première épreuve du « kainde amedha » pour enfin devenir une « Young blooded ». Elle qui s’était entrainée si dure, elle avait massacré une bonne centaine d’animaux diffèrent, tellement que sa chambre était recouverte de leurs reste, mais là, elle était enfin sur le point de devenir une vrai chasseuse, et on la capture sans lui laisser le temps de riposter. C’était une honte incommensurable. Si elle avait son système d’autodestruction avec elle, elle se serait déjà fait sauté avec ses 3 gugusses qui lui parlaient.
Elle fut alors emmenée dans une salle où se trouvait divers armes.
-Bon, quitte à lâcher ma colère et prouver ma valeur, autant que ce soit dans cette stupide arène. Après je me ferais un plaisir d’arracher la tête de celui qui m’a capturé.
Ne pouvant pas voir avec précision les armes qui se trouvait devant elle, elle passa sa main dessus, caressant un à un les différent objets mis à sa disposition. C’est alors qu’elle en reconnue une qui lui était bien familière, de la technologie yautja, mais mieux, il y a avait aussi ses arme à elle.
Un gantelet possédant une lame faite en os de Pozam bien tranchante, ainsi qu’une énorme lame-tranchoir fait de la même matière, avec un manche sur le côté, seul moyen de prendre l’arme sans se blesser. (HRP : Se référer à l’image dans la préz)
Malheureusement, son masque ne s’y trouvait pas. Tant pis, elle va devoir se battre à l’aveuglette, comme quand elle était plus jeune.
Puis, elle sentie une autre arme qui l’interpella, une sorte de fléau dont la chaîne était faite en vertèbre humaine et le bout avec un crâne, le tout trempé dans une mixture métallique pour solidifier la chose.
-Tien, j’ai toujours rêvé dans avoir un comme ça… Dit la jeune yautja en le plaçant sur ses protège cuisses.
Puis, elle se s’assit et attendie.
Elle attend quoi ? Ça elle n’en savait rien, mais c’est tout ce qu’elle pouvait faire pour le moment.

_________________
"Le vert, l'espoire, la curiosité, le bien"
"Le rouge, le sang, la dangerosité, la folie"
"Le noir, l'obscure, la haine.....la mort..."
Iron Gear, Raeg et Voice

-Bah puisque c’est comme ça on va volé tout le pognon de la caisse !
« Yeah ! »
-Et on va pété les vitres !
« Yeah ! »
-Et on va brûler les chaises !
« Yeeeah !! »
-Puis on va chier sur les meubles !!!
« Yeeaaah !!!!! »
-Puis on va dessiner des bites sur les murs !!!!!!
« YEEEEEEAAAAAAH !!!!!!!!!! »
Les Jeunes Fléaux

avatar
Seven Arts
L'homme dissident
L'homme dissident

Messages : 881
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 22
Localisation : C'est vrai ça, où j'suis, moi ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Dr. Bard le Mer 17 Sep - 16:47

C'est en se redressant légèrement que le Valet de Coeur se réveilla, bien qu'il aie toujours été en position debout contre un mur froid, malgré son sommeil. Il se remit le bouc en place, avant de déclarer, perdant pour une fois son goût pour l'absurde :
"Très bien, cher monsieur. Je ne vous connais pas, je ne sais pas où je suis, mais si le seul moyen de retrouver ma place de courtisan est de faire une petite démonstration de mes talents...Vous verrez ce que l'on sait faire, de l'autre côté du miroir !"
Cherchant à tâtons de quoi s'équiper, il trouva l'arme idéale, en tout point semblable à celle qu'il possédait à la cour : un mousquet de poche, à silex ou à percussion. L'arme qu'il avait le mieux appris à maîtriser. Une fois outillé, il se dirigea calmement vers la porte, prêt à montrer sa valeur.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 608
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Invité le Mer 17 Sep - 17:50

Maximillion se vautra sur le sol de sa cage.
Arf, rien que le perspective de ces combats l'épuisait. Cependant, il n'allait pas se laisser faire, il en était hors de question ! À moitié endormi, il avait écrasé tant de ces petits idiots qui se fichaient de lui, tant de ces diététiciens qui prétendaient savoir ce qui était bon pour lui, tant de ces pharmaciens qui assuraient que leurs traitements contre la narcolepsie étaient sans effets secondaires... S'il avait du abandonner à chaque situation dans laquelle il s'était retrouvé sans rien en comprendre, il aurait fui toute sa vie !
Sans plus attendre, il rampa vers un mur et s'en servit comme appui. Puis, cherchant de quoi s'équiper, il saisît les premières choses qu'il trouva

Quelques instants plus tard

Après s'être vêtu de quelconque pagne ainsi que d'un quelconque casque, en plus de l'écharpe qu'il avait déjà en arrivant, et s'être armé d'une lourde hache, à deux mains, Maximillion regarda l'horizon d'un air qui se voulait assuré, avant de crier :

" Venez à moi, si vous l'osez... Car je suis... MAXIMUM ! "

Et bien, Maximillion avait du se creuser la tête pour ce surnom.


Dernière édition par Ophtalmost le Jeu 18 Sep - 16:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Invité le Mer 17 Sep - 18:05

Daniel se réveilla, un peu comme quand il avait eu cette gueule de bois monstrueuse il y a des années de cela en profitant un peu trop du nectar qu'il avait fait apparaître du chaos. mais là il ne s'était pas retrouvé en charmante compagnie comme durant ces années de perdition. et la voix du nabot résonnait dans son crâne comme une prédiction sans nom une bonne centaine de fois avant qu'il n'en comprenne le sens : il était déjà reparti...

Il essaya de se souvenir où est ce qu'il était avant d’atterrir ici. Il caressa sa barbe de quelques jours, et se massa les tempes en écartant ses longs cheveux lisses, bien qu'un peu sales maintenant.
Il se détendit les muscles avant de se diriger vers la sorte d'armurerie qui leur étais offerte. il opta pour une longue guisarme se terminant en une lame tranchante recourbé vers le manche au bout. il aimait cette arme, qui pouvait s'avérer aussi puissante que gracieuse entre les mains d'un expert, ce qu'il était.

un doute le prit et il tâta ses poches et retrouva rapidement sa besace ou ne traînait que son seul livre... La bible noire qui lui avait valu une période qu'il ne voulait plus jamais se souvenir mais dont il ne pouvait se séparer... Il essaya de voir ce qu'il pouvait faire, et se dit rapidement que ce qu'il lui était arrivé lui jouait encore des mauvais tours...

Il retourna à l’armurerie pour prendre une armure de cuir non complète avec des brassards, une veste et des jambières, qui ne le gênerais pas dans ses mouvements. même si d'habitude il ne portait rien de plus que des vêtements amples... D'ailleurs à cet effet, il se rajouta de grands vêtements noirs avec une capuche et un foulard pour cacher son visage ; les plus amples possibles pour cacher le jeu de jambes et des bras, histoire d'être efficace.
Il repensa alors aux gars qui l'avaient mis là dedans, certainement...

"Des corrompus, comme tout le monde, ils sont tellement pathétiques..."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Nyami-chan le Mer 17 Sep - 20:33

Depuis le début des cette folie, Karuna n'avait pas quitté la méditation dans laquelle il était au moment même de son enlèvement, mais il se sentait changé depuis, un déferlement de puissance qu'il parvenait à maîtriser et à connaitre, en restant sagement dans sa cellule et en pratiquant la position du lotus.
Le garçon n'avait qu'à peine sourciller devant la déclaration de l'empereur, "la seule véritable prison est la prison de l'esprit." fut les seuls mots qu'il prononça avant de se relever lentement vers les armes à sa portée.
Il saisit des habit plus honorables qu'un simple pagne, il prit ceux qui lui rappelait le Shinkoku, à savoir un gilet sans manches noir et rouge et un pantalon ample blanc et or.
Mais se fut les seuls choses parmi les incroyables possibilités de l'armurerie. Une voix retentit alors des tréfonds de la pièce.
- Hum... vous ne prenez rien, tous est à votre disposition vous savez ?
Karuna, sans même ouvrir les yeux, parla d'une voix las et monotone.
- Une arme n'est que l'intermediaire de la violence de l'homme, elle n'est que le receptacle et ne fait que transmettre la rage pure à un morceau de métal... la véritable puissance doit venir de l'homme et le contact doit être le plus direct...
La voix attendit un peu avant de répondre.
- Donc... vous prenez quoi ?
Karuna sourit, et se malaxa les poings, ses yeux perdirent un instant leur couleur, ses cheveux normalement tombant se redresserent un peu sur sa tête et ses tatouages commencèrent à briller.
- ... J'ai déjà tous mon matos sur moi !
La voix ne répondit pas pendant quelques secondes puis finit par reprendre la parole.
- Sérieusement, prenez au moins un truc léger, l'Empereur aime l'action !
Karuna revint à la normale, et soupira.
- ... Bien, j'imagine qu'il est inutile de parler avec l'esprit là où il n'est pas...
Le garçon se dirigea vers un endroit où des armes relativement massive était entreposées, et s'approcha d'un immense marteau qu'il décrocha du mur... et le posa au sol, le manche vers le haut.
Karuna monta alors sur le marteau et se mit debout sur un pied dans sa position fétiche de méditation. Il ne tenait que sur la très faible surface du bout du manche, mais était parfaitement droit.
- ... Un perchoir est une bénédiction pour l'oiseau fatigué, qui s'y repose avant de reprendre son majestueux envol.
Tendis qu'il méditait sur son manche, il prit néanmoins la peine de parler au garde.
- Il semblerait que j'ai choisit cette immense masse de destruction, pouvez-vous maintenant m'indiquer la suite des activitées ?
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Black-Jack le Mer 17 Sep - 21:05

Alors dans chaque vestiaire une voix retentis, on pouvait la reconnaître comme celle de l'encapuchonné qui les a informé de leurs captivités lors de leurs arrivés le jour précédent.

-Bien chers gladiateurs, j'espère que vous êtes prêt car aujourd'hui le sang et les morts vont pleuvoir. Pour ceux qui ne savent ce qu'est un gladiateur, c'est un homme que l'on envoie dans l'arène contre son grès pour qu'il combatte jusqu'à la mort. N'est-ce pas passionant? Pour moi ça l'est. Enfin, je vais vous expliquez en quoi consiste la première épreuve. Vous serez tous répartis dans onze arènes différentes et le but sera qu'il n'en reste plus que quatre dans chaque arène. Vous devrez tué pour survivre. Bien, je vous souhaite un bon massacre alors et que les meilleurs survivent.

Quand il finit sa phrase chaque gladiateur fut téléporter dans une petite partie de l'arène. La foule qui regardait le spectacle criait dans un boucan infernal. Alors une voix complétement différente de la précédente résonne dans toute l'arène.

-Bienvenue à tous chers spectateurs, aujourd'hui nous allons assisté à une vraie boucherie comme on les aime, alors prêt à voir le sang couler?


La foule lui répondit dans un bruit assourdissant.

-Alors que les combats commencent!


Une cloche retentit lançant les combats dans l'arène.

***

Aspect du prochain post: Ce post devra décrire comment vous arrivez à survivre et à massacrer une bonne partie des autres gladiateurs qui se trouvent dans votre arène. J'impose une limite de 200 mots minimum ce que je pense ne pas être trop sachant que l'on peut massacrer autant de race différente de la façon dont on veut, du moins en se fiant au pouvoir et à l'équipement.
avatar
Black-Jack
Albatork
Albatork

Messages : 482
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 22
Localisation : Pas à l'endroit où tu penses que je suis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Dojo42 le Mer 17 Sep - 21:24

On venait d'expliquer a aimé ce qu'était un gladiateur il avait le sourire jusqu'au oreille.

« Airmeyr aimé taper ! »

il fut alors téléporté dans l’arène, devant lui plusieurs guerrier, commençant à se battre entre eux, quand il attendit un rire.

« Regarder moi ça ! On se bat contre une pute ! »

C'est à se moment là que Aimé remarquât qu'il avait encor sans pancarte autour du cou.

« Toi pas se moquer de métier de moi ! »

Aimé criait tout en courant jusqu'à cette humain, il venait d'arracher sa pancarte, une fois arrivé au niveau de l'humain, il jetât sa hache au sol, et commençant à éclater le visage de l'humain avec sa pancarte, puis il soulevât cette humain et commençant à lui manger le visage, avant de le jeter en direction d'autre humain en train de se battre.

« Metier moi ! Etre bon metier ! »


Puis Aimé récupérât sa hache et commençât a charger un autre groupe. Sautant écrasant la tête de ses victime, mangeant le visage de certain quand il avait le temps.

« Tapppppppeeeeerrrrr !!!! »

en disant cela, aimé était en train d'éclater le visage d'un nain contre un mur, courant le long du mur de l’arène en frottant le visage du nain dessus. Puis il regardât d'un air triste le nain, et commençât à le secouer.

« Ben, tu parle plus copain ? »

Puis il regardât autour de lui et remarquât que la plupart des gens était mort.


avatar
Dojo42
L'alcoolo
L'alcoolo

Messages : 401
Date d'inscription : 06/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par KuroNyra le Mer 17 Sep - 22:04

« Bien chers gladiateurs, j'espère que vous êtes prêt car aujourd'hui le sang et les morts vont pleuvoir. Pour ceux qui ne savent ce qu'est un gladiateur, c'est un homme que l'on envoie dans l'arène contre son grès pour qu'il combatte jusqu'à la mort. N'est-ce pas passionnant? Pour moi ça l'est. Enfin, je vais vous expliquez en quoi consiste la première épreuve. Vous serez tous répartis dans onze arènes différentes et le but sera qu'il n'en reste plus que quatre dans chaque arène. Vous devrez tuer pour survivre. Bien, je vous souhaite un bon massacre alors et que les meilleurs survivent. »

Alors qu’Epsilon marchait en écoutant la voix, il se sentit téléporter, mais d’une manière différente que ce que faisait les Transerveurs. Et se retrouva alors dans une arène de combat. Entouré d’une foule littéralement en délire, il ferma brièvement les yeux et souria de nouveau, croisant les bras.

« Bienvenue à tous chers spectateurs, aujourd'hui nous allons assister à une vraie boucherie comme on les aime, alors prêt à voir le sang couler? »
La foule répondit avec une clameur presque irréelle.
*Décidément, ils sont habitués à voir ce genre de chose.*
« Alors que les combats commencent! »

La foule répondit de nouveau avec une grande clameur. Et une cloche sonna, le combat avait commencé.
Il y avait une quinzaine de combattant dans l’arène, déjà certains se jetaient les uns sur les autres.
Et cela n'allait pas tarder pour lui.




Il entendit alors un hurlement sur sa droite, et vit un homme dans une armure massive en train de foncer sur lui, l’armure était bleu, et un étrange logo en forme d’Omega sur l’épaulière. Il portait sur sa main une étrange épée, mix entre une lame et une tronçonneuse.

L’humain tenta de lui asséner un violent coup horizontal, et le réploïd n’eut qu’à faire un pas en arrière pour  esquiver le coup. Son adversaire tenta de nouveau, et cette fois Epsilon se baissa, la lame frôlant l’une de ses extensions d’ailes sur son casque. Il percuta l’humain, mais ne s’attendait pas à le repousser en le chargeant. D’ailleurs cela ne se produisit pas. Il bloqua le bras de l’humain qui tentait de faire revenir la lame sur son adversaire, et lui envoya trois coups de poing. Déclenchant un saignement du nez de son adversaire.
Il sauta alors, et effectua un double coup de pied-joint sur le visage de son adversaire.
Le coup projeta légèrement en arrière l’homme en armure bleu. Tandis qu’Epsilon atterrissait sur ses pieds, ayant après son attaque terminé son mouvement aérien par un salto arrière.

Il fit alors un petit signe de la main à l’humain de venir. L’invitant à retenter sa chance, chance que l’humain tenta et fonça de nouveau sur son adversaire.
Il tenta cette fois une attaque oblique, mais son mouvement fut stoppé par le bras d’Epsilon venue bloquer le sien.
Le réploid passa alors sous le bras du Space Marine, le prenant avec ses deux mains, le ramenant tant bien que mal dans le dos.
L'Humain tenta de se débattre, et commis l'erreur d'appuyer sur la gachette de sa lame-tronçonneuse. D'un violent coup, Epsilon poussa la main tenant la lame encore plus vers le dos de l'Humain, humain qui se toucha avec sa propre arme et la lame-tronçonneuse commença à couper l'armure, et ce qui se trouvait en dessous.

La douleur fut tel que l'Humain lâcha l'arme pour stopper le mouvement de la tronçonneuse.
Alors que l’arme tombait, Epsilon réagissa au quart de tour, et l’attrapa en vol. Saississant aussitôt l’utilisation de la machine et appuya sur la détente. Dans le même temps, il frappa au niveau de la tête.

Le résultat ne fut pas beau à voir, l’homme en armure eu la tête coupé en deux sur la longueur.
Son adversaire mort, Epsilon jeta l’arme au sol.
« Pff, pourquoi le mot "schtroumpf" me vient en tête quand je regarde cette armure ? »

Il se baissa alors instinctivement, une lame en forme d’étoile venait d’être lancée dans sa direction par un homme dans une tenue noir. Similaire à un Ninja.
« Ninja… »
Il attrapa le cadavre du "Schtroumpf" et s’en servit comme bouclier, avançant en courant vers le ninja, il pouvait entendre l’homme tenter d’envoyer plus de shuriken au niveau de ces pieds. C’était bien mal connaître le réploid. Et au dernier moment sauta par-dessus le cadavre de son premier adversaire, et put alors voir de plus près son adversaire.
C’était un homme dans une tenue de Ninja, que dire de plus si ce n’est qu’il portait sur lui 2 Ninjato rangé en croix derrière lui ? Les manches dépassaient et Epsilon saississa l’occasion.
Durant son saut, il attrapa l’un des manches et le tira.
Aussitôt le Ninja dégaina son propre sabre et tenta de frapper le Réploïd. Mais là où il frappa, il ne se trouvait plus rien.
Il sentit alors une lame lui transpercer le ventre, et jeta un regard en arrière.
« Pff, Amateur, tu fais Honte à Phantom. »
Le Ninja s’écroula au sol. Mort.

Nouveau hurlement, une espèce de créature verte armé d’une hache fonçait sur lui. Hurlant de manière à s’éventrer le poumon.

Le réploïd poussa un soupir et jeta le ninjato en l’air. Fit une vrille sur lui-même, et frappa de son pied la lame qui sur l’impact fut propulser dans la tête de la créature verte.

La cloche sonna alors, et Epsilon regarda autour de lui, seul 3 autres combattants étaient encore debout dans l’arène.
Il croisa alors de nouveau les bras, regardant du coin de l’œil chacun des combattants.
Attendant la suite d’un air indifférent.
*C’était plus rapide et facile que prévue. Dommage pour les pertes humaines, mais je n’ai pas le choix malheureusement.*


Dernière édition par KuroNyra le Jeu 18 Sep - 16:23, édité 1 fois
avatar
KuroNyra
Dresseur Pokénouille
Dresseur Pokénouille

Messages : 484
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://mylittlerp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Willyjack le Mer 17 Sep - 22:58

Bien chers gladiateurs, j'espère que vous êtes prêt car aujourd'hui le sang et les morts vont pleuvoir. Pour ceux qui ne savent ce qu'est un gladiateur, c'est un homme que l'on envoie dans l'arène contre son grès pour qu'il combatte jusqu'à la mort. N'est-ce pas passionant? Pour moi ça l'est. Enfin, je vais vous expliquez en quoi consiste la première épreuve. Vous serez tous répartis dans onze arènes différentes et le but sera qu'il n'en reste plus que quatre dans chaque arène. Vous devrez tué pour survivre. Bien, je vous souhaite un bon massacre alors et que les meilleurs survivent.

Pentaron apparut dans une arène , un public de race varié criait et demandait le début du combat.

« Bienvenue à tous chers spectateurs, aujourd'hui nous allons assister à une vraie boucherie comme on les aime, alors prêt à voir le sang couler? »

La foule lui répondit dans un bruit assourdissant.

-Alors que les combats commencent!

Une cloche retentit lançant les combats dans l'arène.



Des dizaines de gladiateurs étaient présent dans l'arène et commençèrent a s'affronter. Pentaron donna un coup de lance sur le sol , regardant ses adversaires d'un air neutre et froid. Un groupe de gladiateurs foncèrent sur Pentaron.

-Puisse le seigneur Hadès avoir pitié de vous.

Soudainement il se mit à charger sur le premier gladiateur et lui planta sauvagement sa lance dans le bide avant de le lever en l'air en continuant à courir. Le corps tomba sans vie sur le sol violemment. Pentaron hurlait férocement , concentrer par ses combats , les dieux l'observaient et il devait leur montrer la puissance Athénienne.

Il planta sa lance dans la gorge d'un gladiateur masquer  avant de ressortir sa lance  tout en poussant le corps. Puis il tournoya avec sa lance qui toucha les jambes d'un gladiateur qui l'envoya en l'air et de planter le pique de la lance dans sa tête , tandis qu'il était toujours en l'air.

Il émit un bruit bestial tout en lança sa lance sur un ennemi qui fut transpercer en pleins bide puis le second qui se trouvait juste derrière. Ils tombèrent bruyamment sur le sol , la lance enfoncer dans le sable et toujours dans le corps des deux malheureux.

L'Athénien sortit son glaive et , tout en courant para le coup d'épée d'un ennemi avec son bouclier et sans attendre taillada le corps du gladiateur avec son glaive qui tomba comme une mouche.En faisant de grands mouvement , il donna un coup de glaive a gauche qui tailla en diagonale la gorge et le torse d'un adversaire puis fit de même à gauche avec un autre gladiateur.Puis il bloqua le coup d'un ennemi et lui trancha la jambe avec son glaive qui vola dans les airs en même temps que le corps , tout en en lui donna un coup d'épée dans le ventre pour le faire retomber au sol.

Pentaron se retourna en décapitant la tête d'un ennemi puis se retourna pour échapper de justesse à la mort en frappant et mettant à l'avant son bouclier , dont l'ennemi se prit en pleine tête et tomba par terre complêtement sonner.Le guerrier Athénien avança lentement , le regard concentrer sur le demie conscient et une fois prêt de lui l'acheva en plantant son glaive dans le torse.

Toujours la poigne de la main tenant le glaive enfoncer dans le corps , l'hoplite leva la tête et vit un géant de deux mètre et demie venant d'éclater deux têtes de gladiateurs l'un contre l'autre , se diriger vers lui. Il sortir le glaive du corps et se mit à courir vers le géant sans hésiter une seule seconde , le regard froid et déterminer.

Il sauta au dernier moment et planta son épée dans l'épaule du colosse , ressortant l'épée tout de suite après. Le colosse était a genoux , agonisant. Le grec s'approcha de lui , mit son épée derrière la tête et commença a hurler en regardant le public. Il leur faisait signe de chosir.

Quelques secondes après , la majorité venait de choisir la mort. Sans attendre l'Athénien mit fin à la misérable vie du colosse. Il leva son épée pleine de sang vers le ciel et hurla en regardant le public tout autour de lui.

-AHOU ! AHOU ! AHOU !

Le public hurlait et applaudissait le guerrier , il restait seulement 3 gladiateurs qui avaient cesser de se battre et qui observaient le gladiateur . Pas de doute ,c'était un bon début.


Dernière édition par Willyjack le Jeu 18 Sep - 21:55, édité 4 fois
avatar
Willyjack
Chevalier impérial
Chevalier impérial

Messages : 425
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 21
Localisation : Ile-de-France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Invité le Jeu 18 Sep - 16:11

Corum:
Bien chers gladiateurs, j'espère que vous êtes prêt car aujourd'hui le sang et les morts vont pleuvoir. Pour ceux qui ne savent ce qu'est un gladiateur, c'est un homme que l'on envoie dans l'arène contre son grès pour qu'il combatte jusqu'à la mort. N'est-ce pas passionant? Pour moi ça l'est. Enfin, je vais vous expliquez en quoi consiste l"a première épreuve. Vous serez tous répartis dans onze arènes différentes et le but sera qu'il n'en reste plus que quatre dans chaque arène. Vous devrez tué pour survivre. Bien, je vous souhaite un bon massacre alors et que les meilleurs survivent.

« Bienvenue à tous chers spectateurs, aujourd'hui nous allons assister à une vraie boucherie comme on les aime, alors prêt à voir le sang couler? »

La foule lui répondit dans un bruit assourdissant.

-Alors que les combats commencent!

Une cloche retentit lançant les combats dans l'arène.

Corum venait d'atterrir dans une sorte de forêt de feuillus, plusieurs autres gladiateurs étaient présents cachés en partie par les arbres ; au loin on pouvait apercevoir les hauts murs qui formaient les gradins des spectateurs, qui criaient déjà à la gloire du sang et des tripes qui seraient versés durant la bataille à venir.

Parmi les autres gladiateurs, de races très distinctes, beaucoup étaient encore terrorisés par ce qu'il se passait, tous n'étaient pas des guerriers, cela se voyait, lui non plus d'ailleurs à l'origine mais il avait su s'adapter à sa volonté. Il fouilla ses poches machinalement et dénicha quelque chose d'innatendue : alors qu'une sorte de centaure à tête de serpent, sorti d'une mythologie bâtarde, commençait à siffler sa rage vers sa personne, il sortit une boîte de métal brillante, et prit deux petits objets de la taille d'une punaise qu'il fusionna avec ses oreilles. Après deux-trois manipulations précises sur la boîte, un vieux son lui rappela ses années heureuses, mais aussi sa perdition. Il sentit la terre trembler sous la charge du centaure/serpent




au premier refrain, sa guisarme se balança avec violence et percuta trois fois dans des tranches circulaires le gladiateur monté, tranchant dans l'armure, puis dans les écailles et enfin dans dans la chair ; chaque coup était gracieux et le mouvement de jambes maîtrisé ; l'arme était de toute façon adapté à ce genre d'ennemis. Le sang coula sur l'humus, et les premiers cris de la foule arrivèrent ; apparemment corum avait fait le premier mort de l'arène.

Il acheva le gladiateur rapidement, évitant ainsi trop de souffrance à cette créature d'un autre monde. Il reprit sa charge silencieuse vers le reste des ennemis dans la forêt, espérant la quitter rapidement : son arme allait le gêner ici.
Il quitta finalement ce terrain inapproprié, en évitant un grand nombre de combats inutiles.
Devant lui se trouvait maintenant une plaine de rocaille où déjà le sang coulait et les cris retentissaient, entre douleurs et rage. Il essuya sa lame un instant, regardant le grand carnage devant lui, et aperçut alors le responsable du plus grand nombre des morts en l'image d'un guerrier insectoïde proche de la blatte qui éructait de joie entre ses mandibules, armé d'une masse à pointe et d'un bouclier de métal noir, sa carapace d'un rouge ardent brillait du sang et des entrailles de ses ennemis qu'il n'hésitait pas à achever de ses mandibules..

Corum chargea une première fois, libérant un cri de rage intense alors que son ennemi l'observait, le voyant à bonne distance. C'est à ce moment que corum décide de surprendre l'adversaire et de casser son rythme en utilisant le livre au dernier moment, permettant une poussée directe du lancier sur le guerrier.
laissant d'abord une brève surprise à l'insecte, il remonta d'instinct son bouclier pour parer le coup qui termina en un choc extrêmement violant qui le propulsa quelques mètres en arrière : le combat venait de commencer.

Corum joua sur son allonge pour maintenir l'adversaire à distance et asséner des coups régulièrement, mais l'insecte semblait doté d'un instinct de survie hors du commun et prévoyait les coups à l'avance ; même si il ne semblait toujours pas comprendre comment l'être humain avait dépassé temporairement ses capacités physiques.
La blatte prit prit appui sur ses pattes arrières pour tenter de forcer la protection de l'allonge de la guisarme, ce qu'il réussit à faire, en surprenant corum. Mais à sa grande stupéfaction, le lancier braqua la hampe de la lance contre lui, fit ricocher le coup de masse sur son armure de cuir, et utilisa la hampe comme propulseur pour asséner un violent coup de pied à l'insecte, et réussir même à le propulser en l'air. L'insecte se retrouva repousser un mètre plus loin, et corum massa un peu son bras pour soulager la douleur.
Quand le premier se releva, il sentit un poids se presser contre son épaule et qui le remit au sol : alors qu'il voyait le lancier au dessus de lui, entre ses yeux et le ciel... De ses mandibules sortirent des claquements et des sons, pareils à une malédiction...

Corum écoutait encore la musique emplissant ses oreilles, et n'écoutant même pas son adversaire vaincu, il trancha dans la carapace et transperça l'endroit où se trouvait l'estomac de la créature, qui déglutit de plus belles, appréciant la mort.
Enlevant son foulard, il respira un peu l'air du dehors, empli d'une odeur de cuivre et de déjections. Il transpirait un peu mais il semblait que les gladiateurs ne voulaient pas s'approcher pour l'instant et continuaient le combat dans leur coin. ça lui irait pour l'instant, il semblerait que pour le public, il ait fait sa part du boulot sans trop de mal... Il préférait réserver ce qu'il avait pour des combats plus durs, et pour ses propres projets...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Seven Arts le Jeu 18 Sep - 18:36

Alors dans chaque vestiaire une voix retentis, on pouvait la reconnaître comme celle de l'encapuchonné qui les a informé de leurs captivités lors de leurs arrivés le jour précédent.
-Bien chers gladiateurs, j'espère que vous êtes prêt car aujourd'hui le sang et les morts vont pleuvoir. Pour ceux qui ne savent ce qu'est un gladiateur, c'est un homme que l'on envoie dans l'arène contre son grès pour qu'il combatte jusqu'à la mort. N'est-ce pas passionnant? Pour moi ça l'est. Enfin, je vais vous expliquez en quoi consiste la première épreuve. Vous serez tous répartis dans onze arènes différentes et le but sera qu'il n'en reste plus que quatre dans chaque arène. Vous devrez tué pour survivre. Bien, je vous souhaite un bon massacre alors et que les meilleurs survivent.
Quand il finit sa phrase chaque gladiateur fut téléporté dans une petite partie de l'arène. La foule qui regardait le spectacle criait dans un boucan infernal. Alors une voix complétement différente de la précédente résonne dans toute l'arène.
-Bienvenue à tous chers spectateurs, aujourd'hui nous allons assister à une vraie boucherie comme on les aime, alors prêt à voir le sang couler?
La foule lui répondit dans un bruit assourdissant.
-Alors que les combats commencent!
Une cloche retentit lançant les combats dans l'arène.
Dahdtoudi regarda alors devant elle, elle ne vit que des silhouette rouge, plus ou moins grande, se taper dessus.
Elle entendit alors un cri à sa droite, un humain torse nu en pagne lui fonça dessus avec une masse, la yautja soupira, du moins fit une sorte de bruit d’expiration avec ses mandibules, avant de lever brusquement le bras droit lorsque l’humain fut tout près d’elle. Dans son allant, l’homme s’empala lui-même le visage contre la lame de Dahdtoudi.
D’un coup sec elle arracha la tête du corps, elle le prit alors et se mis à le caresser en faisant des bruit de cliquetis. Elle rangea son premier trophée de la journée sur son protège cuisse. Elle se dirigea alors vers le groupe qui s’entre tuait, son « sabre » à la main.
Elle commença à faire des moulinets, découpant tout sur son passager, qu’importe que ce soit des humains, des hommes-chat, des monstres à tentacule, des robots,….
Tout à coup, dans cette mare de sang et de tripe, elle entendit un cri. Devant elle s’étala au sol une sorte de soldat humain en armure blanche (un stramtooper), son casque avait un énorme trou qui lui traversait la tête.
Dahdtoudi leva les yeux, et malgré sa vue rouge, reconnu une forme bien particulière.
-Une Viande Dure…
Un grand monstre noir, squelettique avec un  énorme crâne long se tenait devant elle, sa double bouche baveuse hurlait déjà le cri strident et bien connu des créatures de cette race.
Sans attendre, celui-ci se jeta sur la jeune yautja, la plaquant au sol. Il s’apprêta à transpercer la poitrine de sa victime avec sa longue queue pointue, mais Dahdtoudi se protégea avec son « sabre ».
Elle repoussa alors la créature au crâne long d’un coup de pied, se releva avant de foncer vers son agresseur, prête à le couper en deux. La Viande Dure recula, mais se pris quand même le coup. Mais sa peau résistante lui permis de ne pas finir en tranche de jambon noir. Il riposta par plusieurs coup de griffe, la yautja fut touchée deux fois au visage. Du liquide vert fluo coulais déjà de 3 marques qui lui traversaient le visage ainsi que d’une de ses mandibules.
Elle s’essuya le sang qui lui coulait de sa mandibule avant de se rendre compte que la Viande Dure lui sautait dessus. Mais elle se protégea avec son « sabre », s’en servant comme une sorte de bouclier, la créature se débâtie pour atteindre la tête de Dahdtoudi avec sa langue-mâchoire.
Mais celle-ci le plaqua au sol, et lui enfonça sa lame dans la gorge. Elle donnait divers coup avec dans plusieurs endroits du corps de la bête, jusqu’à ce qu’elle ne bouge plus.
-Enfin ! Ma première Viande Dure !
Elle saisit la tête du monstre noir, et l’arracha, emportant toute la collone vertébrale, ainsi que la queue, avec.
Elle leva son trophée en l’air, pendant que la foule hurlait et applaudissait.
Autour d’elle, seul 3 autres gladiateur étaient debout, Une sorte de monstre à 4 bras avec une gueule de vélocéraptor, un humain assez musclé aux cheveux long et en pagne qui criait « Je suis le Pyro Barbare !!!!!! », ainsi qu’une drôle de petite créature avec une carapace pointue et un système respiratoire sur la bouche (un grognard dans Halo, OUI, un grognard à survécu, c’est incroyable….)

_________________
"Le vert, l'espoire, la curiosité, le bien"
"Le rouge, le sang, la dangerosité, la folie"
"Le noir, l'obscure, la haine.....la mort..."
Iron Gear, Raeg et Voice

-Bah puisque c’est comme ça on va volé tout le pognon de la caisse !
« Yeah ! »
-Et on va pété les vitres !
« Yeah ! »
-Et on va brûler les chaises !
« Yeeeah !! »
-Puis on va chier sur les meubles !!!
« Yeeaaah !!!!! »
-Puis on va dessiner des bites sur les murs !!!!!!
« YEEEEEEAAAAAAH !!!!!!!!!! »
Les Jeunes Fléaux

avatar
Seven Arts
L'homme dissident
L'homme dissident

Messages : 881
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 22
Localisation : C'est vrai ça, où j'suis, moi ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Night Wing le Jeu 18 Sep - 20:34

J'étais assise devant ma "cage" qui m'avais amené dans cette pièce quand une voie se fit de nouveau entendre.

-Bien chers gladiateurs, j'espère que vous êtes prêt car aujourd'hui le sang et les morts vont pleuvoir. Pour ceux qui ne savent ce qu'est un gladiateur, c'est un homme que l'on envoie dans l'arène contre son grès pour qu'il combatte jusqu'à la mort. N'est-ce pas passionnant? Pour moi ça l'est. Enfin, je vais vous expliquez en quoi consiste la première épreuve. Vous serez tous répartis dans onze arènes différentes et le but sera qu'il n'en reste plus que quatre dans chaque arène. Vous devrez tué pour survivre. Bien, je vous souhaite un bon massacre alors et que les meilleurs survivent.

Je me lève, et me retrouve comme téléporté dans la fameuse arène. Ainsi soit-il, s'il faut mourir ici, alors je me battrais, je ne compte pas mourir sans rien faire, j'ai mes vies passées et la force de l'âge présent avec moi.
Une voie se fait entendre, mais pas celle que tout le monde a pu entendre, une plus fine, comme porter par le vent, elle me parle mais c'est très confus.

-Je... qui es-tu? que me veux-tu?
-Appel... donne nous...vengeance, ...
-Je, je ne comprends pas, moi vous venger? mais de qui? et pour quoi moi?
-Spécial... entend... âmes... mort...
-Je quoi?
-Confiance...confiance...
Puis sans m'en rendre compte, je prononce une sorte d'incantation.

Toi âmes perdu dans le néant, qui ne trouve que le tourment,
Que ton âme se réveille,
Que ta volonté soit faite,
Moi Nell Armonie Ethel Lan, fille d'Erendera je t'invoque!


Alors devant moi, une ombre apparut puis prit la forme d'un soldat en armure, il portait une grande hache des mains.

-Je te remercie de m'avoir faits revenir en ce monde,.

-Que... vous être vivant? Co... comment est-ce possible?
-Vivant non, je ne suis que le reflet de l'homme que j'étais jadis, je ne suis plus qu'une enveloppe d'ectoplasme, un esprit vengeur et grâce à t'as venu nous pourrons nous venger.

-Je Je ne comprend pas, pourquoi moi?
-Ne te pose pas cette question, c'est ainsi et tu ne pourras pas changer ce qui est fait, de plus il est normal que tu ne comprennes pas, mais nous t'aiderons, nous esprit des combattants mort dans ce monde, mais dépêchons-nous, d'autres combattants arrivent par ici, je t'expliquerais tout cela plus tard. Suis-moi ho et je me nomme Dake.

Je suivis donc Dake, pendant je le suivais il tua un autre prisonnier qui avait jailli devant nous, sa tête tomba au sol, tranché par la hache de Dake.
Ainsi voici pourquoi je me sentais différente en arrivent dans ce monde, j'ai perdu mon cycle de vie mais peux en contrepartie rentre un dernier cycle aux esprits perdu.
Je vais devoir faire avec, je n'ai plus le temps de réfléchir au pourquoi du comment, je dois vivre.

-Attention!!

Un tronc d'arbre tomba en travers de ma route, que j’esquive sans trop de difficulté, mais Dake lui se le prit dans le dos et fit écraser par le poids de l'arbre.

-Cour, pour t'as vie, cour!

Une hache s’abattit sur les jambes de Dake, deux personnages sortirent de buissons et un autre qui était caché dans un arbre descendit au sol.

--Rattrapez la! cette chose ne dois pas s'échapper, il faut tous les tuer.

La colère noire se prit de moi, mon passé d'assassin revint et je saisis les deux lames cacher dans mon dos, je pris appui sur un rocher et bondi en arrière, effectuant un salto arrière pour me retrouver au-dessus de l'un de mes poursuivants qui n'eut pour seul réflexe que de regarder en l'air laissant sa trachée à porter de mes lames. mes gestes étaient limpides et une tête tomba au sol.
Le deuxième poursuivant, une espèce de porc faillirent me rentrer dedans mais en me décalant sur la gauche, il trébucha en avant, son visage passa à coté de moi, il devint aveugle.
Le troisième qui était resté près de de Dake me dis quelque chose, mais je n'entendis que le bruit d'un craquement, il venait de décapiter Dake avec sa propre hache, il s’approchât alors de moi en brandissant une épée, je range mes lames et lève ma main gauche en direction du futur mort.

-Dake, viens a moi!

Alors surgissant à travers moi, Dake apparaît à nouveau, hurlant comme un enragé mais il n'a plus de hache, a la place il possède deux épées de croisée.

-Mais ce n'est pas poss...

Deux lames s’enfoncèrent dans son crâne alors qu'il était en train de se retourner, le corps de Dake qu'il avait tué juste avant n'était plus, volatiliser comme la hache.

-Voilà, c'est terminer... tu te bats bien pour une femme.

-Fais attention tout de même à ton langage Dake, tu es peut-être mort mais cela ne veutveux pas dire que tu dois être trop familier avec moi.
-Allons donc, et comment dois-je m'adresser à vous, Sa Majesté des vies? la princesse des esprits? duchesse des âmes? Non, soyons sérieux Nael, tous les esprits ici ne sont pas aussi ouvert d'esprit que moi alors tu vas devoir revoir à la baisse tes exigences ma belle.
-Si tu le dis.
avatar
Night Wing
Trollpatte
Trollpatte

Messages : 751
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 26
Localisation : nightmare

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Maliki Saria le Jeu 18 Sep - 20:47

"Bien chers gladiateurs, j'espère que vous êtes prêt car aujourd'hui le sang et les morts vont pleuvoir. Pour ceux qui ne savent ce qu'est un gladiateur, c'est un homme que l'on envoie dans l'arène contre son grès pour qu'il combatte jusqu'à la mort. N'est-ce pas passionnant? Pour moi ça l'est. Enfin, je vais vous expliquez en quoi consiste la première épreuve. Vous serez tous répartis dans onze arènes différentes et le but sera qu'il n'en reste plus que quatre dans chaque arène. Vous devrez tué pour survivre. Bien, je vous souhaite un bon massacre alors et que les meilleurs survivent."

Un tonnerre d'applaudissement se faisait entendre, on pouvait déjà entendre des paris se faire lancer. Katja se retrouva dans l'arène, entourée d'un nombre incalculable de "combattants", livrée à elle-même. Comme pour choisir un morceau de viande à acheter chez un boucher, la Khajiit fixa un à un chacun des participants au combat. A tout point de vue, ils étaient tous très différents les uns des autres, mais ils devraient tous avoir un ego plus ou moins mesuré, pensait-elle. Elle a toujours procédé de cette même manière, d'ailleurs elle ne se fit pas prier pour attaquer lorsque que le début du combat arriva. Dans les dix premières minutes, il était très difficile de voir qui était vivant et qui ne l'était plus. Les plus barbares des combattants prenaient même à malin plaisir à s'acharner sur un corps une fois celui-ci inanimé, d'autres utilisaient les cadavres comme bouclier afin de parer les coups. Une véritable boucherie, voilà ce qu'était ce que le public appelait un spectacle. La femme-chat n'eut pas réels difficultés à terrasser ceux qui l'attaquaient, si ce n'était que de trouver où frapper dans leur ego. Puis, elle n'avait plus qu'à embrouiller l'ennemis et l'achever par un tir de canon dans les organes vitaux.

Cependant, c'est vers ce qu'on pourrait considérer comme les combats finals que les choses devinrent plus compliquées. Il était impossible de savoir exactement combien de temps il s'était écoulé depuis le commencement du massacre, mais la fatigue avait bien pris place dans l'arène. Tous était pratiquement à bout de souffle. Seul un gigantesque homme-crocodile semblait encore en mesure de continuer. Il s'exclama avec fierté au centre de l'arène, et dans un hurlement de victoire, arracha la tête de sa victime qui tomba immédiatement au sol, ne laissant derrière elle qu'une mare de sang sortant de l'intérieur de sa nuque maintenant à découvert. Puis il regarda Katja avec un regard des plus intimidants et un ricanement des plus sadiques.

"Approche minette! Je tacherait de te découper proprement, je remplirais ta carcasse de paille et je te garderait en beau trophée-souvenir!"

La Khajiit montra les crocs par réflexe, mais elle savait qu'il en fallait bien plus pour le déstabiliser. Le crocodile déchaîné fonça vers elle les mâchoires grandes ouvertes, une grosse hache en argent au motifs dorés dans l'une de ses mains, l'autre prête à saisir sa proie. Elle esquiva le coup de justesse, il faut dire qu'elle avait pas prévu qu'un aussi gros adversaire pouvait être aussi rapide. Elle avait du mal à échapper à son ennemis et à réfléchir en même temps. Elle n'avait plus le choix, elle devait tenter le coup. Elle se mit dans un coin, ferma les yeux, puis, sans que personne ne puisse comprendre, 3 Katja se tenaient face au croco. Ce dernier écarquilla les yeux, surpris, mais s'exclama en riant de plus belle.

"HAHAHAHA! Ça m'en fera plus à découper!"

Il avait beau frapper dans tout les sens, mais il ne tomba que sur les fausses Katja. Mais quand il comprit qui était la vraie, il l'attrapa par le cou, la plaqua au sol et leva sa hache aussi haut qu'il le put... Jusqu'à ce que sa tête fut à moitié détruite après que le tonnerre du tir eût retentit dans l'arène. La Khajiit avait pointé son arme vers l'homme-crocodile, mais dans la précipitation, son doigt avait pressé la détente. La hache tomba sur le côté, suivie du corps sans vie de son propriétaire. La victorieuse se releva, et regarda autour d'elle. Il ne restait plus beaucoup de personnes, peut-être même était-ce la fin.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 435
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 21
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Satabbadon le Jeu 18 Sep - 21:17


Abbadon Vol:
Alors dans chaque vestiaire une voix retentis, on pouvait la reconnaître comme celle de l'encapuchonné qui les a informé de leurs captivités lors de leurs arrivés le jour précédent.

-Bien chers gladiateurs, j'espère que vous êtes prêt car aujourd'hui le sang et les morts vont pleuvoir. Pour ceux qui ne savent ce qu'est un gladiateur, c'est un homme que l'on envoie dans l'arène contre son grès pour qu'il combatte jusqu'à la mort. N'est-ce pas passionant? Pour moi ça l'est. Enfin, je vais vous expliquez en quoi consiste la première épreuve. Vous serez tous répartis dans onze arènes différentes et le but sera qu'il n'en reste plus que quatre dans chaque arène. Vous devrez tué pour survivre. Bien, je vous souhaite un bon massacre alors et que les meilleurs survivent.

Quand il finit sa phrase chaque gladiateur fut téléporter dans une petite partie de l'arène. La foule qui regardait le spectacle criait dans un boucan infernal. Alors une voix complétement différente de la précédente résonne dans toute l'arène.

-Bienvenue à tous chers spectateurs, aujourd'hui nous allons assisté à une vraie boucherie comme on les aime, alors prêt à voir le sang couler?

La foule lui répondit dans un bruit assourdissant.

-Alors que les combats commencent!

Une cloche retentit lançant les combats dans l'arène.

Abbadon fut téléporté dans une arène entouré par un anneau de lave et constéllé de pics rocheux de part et d'autres de l'arène. Il dégaina son arme puis se mit en position, observa ses adversaires, certaines lui étaient familières mais d'autres complètement inconnues. Il n'eut pas le temps de réfléchir plus car déjà un ennemi lui fonçait dessus, il s'agissait d'un gobelin plutôt rapide. Mais Abbadon activa son aura, se déplaça derrière lui puis le coupa en deux. Il enchaina ensuite avec une étrange créature tentaculaire avec une dizaine de lames, son aura lui permis de parer les attaques tout en ripostant et en coupant une à une les tentacules. Lorsque son opposant vit qu'il n'avait plus de bras en réserve , il tenta de s'enfuir mais fut écrasé par un rocher tenu par un ogre qui fonçait maintenant sur Abbadon, tout en lui lançant le rocher. Il fut repoussé pour se retrouver dos à dos avec un inconnu armé d'un sabre lumineux rouge et tout deux étaient entourés d'ennemis.

« Eh bien cher ami, dit Abbadon, on dirait qu'ils se sont alliés pour nous tuer, que diriez vous que nous fassions de même ?
- Je n'ai pas tellement le choix que d'accepter mais une fois ceci réglé je vous tuerais pour remporter cette arène, répondit l'inconnu.
- ça me semble un bon marché, tope là ! »

Pendant qu'il discutaient le groupe d'ennemis les chargeaient ? Abbadon attrappa donc son allié de fortune et le fit tourner autour de lui pour le sith mette à terre leurs ennemis à grands coups de talons dans les gencives ou machoires ou autre orifices servant à se nourrir. Puis Abbadon lacha en l'air son allié et se concentra sur deux ennemis le chargeant, il fit donc tournoyer sa lame autour de lui puis para un premier coup avec sa lame supérieure avant de la faire glisser tout autour du cimetère de son adversaire puis abbatre sa lame inférieure et l'éventrer. Il balaya ensuite d'un revers la lance pour effectuer un arc balayant la lance de son autre adversaire. Abbadon allait le décapiter d'un horion mais la lancier fait de lave fut écrasé par le fameux ogre qui voulait piétiner l'élève de Sarkhan Vol. Abbadon utilisa donc la vitesse dû à son aura pour arriver sur le côté de l'ogre et planter une lame sur sa jambe. Il utilisa ensuite l'élan de l'ogre qui reculait pour se propulser en l'air tout en retirant sa lame. L'ogre tenta de la frapper mais Abbadon roula sur son bras avant de se relever et courir pour atteindre le coude et sauta pour éviter l'autre main, il atteignit ensuite l'épaule et fit tournoyer sa lame de manière à mettre un coup léthal à la gorge de l'ogre grâce à la force centrifuge de son arme ainsi que son aura accélérant encore la vitesse de celle-ci.

L'ogre tomba finalement, écrasant les derniers opposants à Abbadon, il atterit sur un python rocheux et observa les survivants, il y en avait trois autres. Son allié de fortune, un humain de grande taille en armure rouge avec une hache tronçonneuse et un mystérieux tireur avec une cape rouge armé d'une long tube dans lequel il mettait des petits cylindres métalliques.
avatar
Satabbadon
Hérétique du dimanche
Hérétique du dimanche

Messages : 256
Date d'inscription : 06/09/2014
Localisation : le warp

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Nyami-chan le Ven 19 Sep - 15:30

Les combats venaient de commencer, Et Karuna, précédemment téléporter dans une arène, était toujours percher sur son marteau.
... mais cette fois entouré d'une bonne centaine de personne.
La déclaration du présentateur eut l'effet d'un tonnerre de tempête qui amène la pluie, les gladiateurs commencèrent à hurler leurs cris de guerre et se foncèrent les uns sur les autres. Karuna soupira.



- ... Un tel vacarme est gênant...
Le guerrier, légèrement énervé par une tel débauche, descendit tranquillement de son perchoir alors que les autres gladiateurs avaient déjà commencer les hostilités, Karuna passait presque inaperçu au milieu de personnalité et apparence plus... marquante que la sienne, il saisit le manche de son arme à deux mains, la leva au-dessus de sa tête... et la lança nonchalamment derrière lui, écrasant une petite dizaine de personne. Karuna procéda à de courts étirements, avant de se malaxer les poings.
- ... pour ma méditation.
Un homme habillé de vêtement à carreau et à casque à corne lui fonça dessus, hurlant de toutes ses forces.
Son visage entra en contact avec le poing du guerrier Shinkoku, et finit loin de son corps.
Karuna fonça vers les autres gladiateurs, et n'avait souvent pas besoin de frapper ses ennemis pour les faire trépasser, le simple contact à grande vitesse était amplement suffisant, certain personnages subissait une balayette de Karuna, et étaient pulvérisés à coups de poings avant même de retoucher le sol. La cadence des poings du guerrier était si grande que le guerrier lui-même ne voyais pas se qu'il faisait mais ne pas voir la douleur qu'il infligeait à ces gens le ravissait.
Un groupe d'archer, mais tirant étrangement des rayons de lumière, lui envoya une salve. Karuna frappa le sol et profita de l'onde pour se propulser derrière le groupe, et se retourner avec une telle violence que son poing passa au travers de chacun d'entre eux, le guerrier Shinkoku finit à genou par son élan.
Un homme affublé de gant rouges en profita et fonça vers lui, et son visage se fit également saisir par la puissante main du guerrier, l'homme tenta de hurler, mais la main bloquait ses paroles.
- Ne t'inquiète pas, ma douleur est semblable à la tienne...
Les tatouages de Karuna brillèrent, et sans même refermer la main, le visage de l'homme explosa.
- ... Mais permet-moi d'en douter.
Karuna laissa tomber le corps et aperçu un groupe de singes, armé d'instrument de musique, que le garçon prit pour des créatures maléfique de son univers.
- Des gohmas, ici ?
Un sourire apparut sur le visage du guerrier, et ses cheveux commencèrent à monter.
- MAIS C'EST UNE EXCELLENTE NOUVELLE !
Karuna fonça sur eux et en saisi un largement plus grand que les autres, qu'il lança sur les plus petits, avant de finir les survivants en leur sautant dessus et les écrasant avec les poings. Il continua sur sa lancée et s'en prit sur les autres gladiateurs, quand il n'y eu plus de singes, les personnes qui entraient dans son champs de vision furent morte dans les minutes qui suivaient, explosés à coups de phalanges, et le guerrier du Shinkoku continua ainsi, jusqu'à se que ses mains et son corps finirent recouverte du rouge du sang des autres gladiateurs.
Un jeune garçon, portant des vêtements rouges et noir ainsi que des emblèmes de flammes, regarda le massacre, sa maitrise des éléments ne lui servait à rien, pensait-il, contre ce... cette être, qui marcha doucement vers lui.
Il chuta au sol, regardant Karuna s'approchait de lui, il armait son poing.
Le garçon ferma les yeux... mais rien ne vient. Quand il les rouvrit, il vit le poing, à quelques centimètres de son visage. Le guerrier lui parla doucement.
- ... Quatre personnes...
Ce fut la dernière personne et Karuna le laissa en vie, les deux autres étant une sorte d'emboitement de morceau de métal de 6 mètres, et un être en cuir, sur un cheval mécanique en flamme, tous comme le crâne de son monteur.
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Invité le Ven 19 Sep - 19:35

La fatigue avait déjà regagnée Maximillion, le plongeant dans l’absence quand une voix le fit sortir de sa torpeur.

" Bien chers gladiateurs, j'espère que vous êtes prêt car aujourd'hui le sang et les morts vont pleuvoir. Pour ceux qui ne savent ce qu'est un gladiateur, c'est un homme que l'on envoie dans l'arène contre son grès pour qu'il combatte jusqu'à la mort. N'est-ce pas passionant? Pour moi ça l'est. Enfin, je vais vous expliquez en quoi consiste la première épreuve. Vous serez tous répartis dans onze arènes différentes et le but sera qu'il n'en reste plus que quatre dans chaque arène. Vous devrez tué pour survivre. Bien, je vous souhaite un bon massacre alors et que les meilleurs survivent. "

Apparemment, on n’allait pas le laisser se reposer de sitôt. Maximillion se leva péniblement et découvrit l’arène dans laquelle on le forçait à se battre. À peine sorti, alors qu’il prenait de grandes inspirations pour mieux se concentrer, un guerrier à la peau bleue se jeta sur lui, lance à la main, prêt à le transpercer… Mais Maximillion put s’esquiver au dernier moment, d’un seul mouvement qui semblait totalement sortir de nulle part, comme s’il s’était évanoui… Mais il n’avait pas le temps de s’endormir de manière aussi spontanée, sa vie était en jeu ! Aussi, il se rattrapa au dernier en prenant appui sur l’humanoïde qu’il avait à portée de main, le projetant au sol.

"  Ça va chier… " Dît-il, ne semblant même pas avoir remarqué le guerrier qui avait tenté de le tuer.  

Sans plus attendre, Maximillion prit de l’élan et projeta sa lame – l’abatant sur le crâne de l’autre gladiateur par la même occasion - aussi loin que possible avant de s’élancer au centre du champ de bataille. Il poussa quelques une des « créatures d’E.T. » - s’il n’était pas perpétuellement la tête ailleurs, ça l’aurait surpris – hors de son chemin, puis, repéra le Raxacoricafallapatorien dans lequel s’était planté la hache. Puis, il grimpa sur celui-ci – qui n’était pas encore tout à fait mort – pour récupérer son arme et crier à tous :

"  V’nez m’voir en face, si z’êtes des… des… des… trucs ? " Tenta t-il.

Quelques instants plus tard

Et bien… On peut dire que Maximillion bénéficiait de la chance du débutant, car une fois qu’il avait haussé la voix, tout ce qui vivait et se battait s’était tourné vers lui, et lui avaient balancé tout ce qui pouvait être lancé… Il pouvait remercier le brave alien qui n’avait choisi que ce moment pour céder et se laisser tomber – Et notre « héros » avec – laissant les projectiles retomber sur les autres combattants. À partir de là, ceux qui avaient survécu ou presque s’étaient précipités sur lui. Au centre d’une mêlée aussi serrée, personne n’avait fait long feu, et Maximillion pouvait s’estimer heureux de ne s’en sortir qu’avec un œil au beurre noir et deux dents en moins. Il regarda une dernière fois la masse de cadavres qui avait fini par se former, et fini par y décrypter du mouvement… Il observa quatre petits être vert avec 2 paires d’yeux - dont une à la place des oreilles - se réunir, et commencer à se concerter, sans doute sur une stratégie à adopter face à ce nouvel ennemi... Qui ne leur en laissa pas le temps : Nonchalamment, Maximillion s'était avancé et avait fendu l'un d'entre eux, laissant le sang l'éclabousser sous les yeux ébahis des 3 autres créatures.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Dr. Bard le Sam 20 Sep - 11:00

Le Valet entra dans l'arène, et salua la foule en s'inclinant bas tout en secouant un chapeau imaginaire. "Après tout, je suis ici chez moi...Chez moi, c'est quelque part. Et je suis quelque part. Aussi, créatures...Sortez de chez moi !" En disant cette dernière phrase, il s'adressait à...Un humain. Un humain basané, portant un gilet de cuir rouge cardinal, un pantalon de tissu rouge Bourgogne et un tricorne rouge carmin. Une barbe lui mangeait le visage, des mèches de canon allumées étaient insérées dans ses cheveux abondants, et il portait à la main gauche un superbe pistolet à silex, tandis que la main droite portait un sabre d'apparat. Celui-ci éructa d'un rire bruyant lorsqu'il vit la carte : "Ha ! Franchement, c'est pour ça que vous m'avez fait venir ? Une carte à jouer qui se croit tout permis ? Pitoyable...Toi, la carte, tu vas finir en château...
- Monsieur, je ne pense pas que vous soyez autorisé à parler ainsi d'une personne d'un rang social supérieur, ni même d'une personne exactement comme vous !
- Quoi ?
- Vous êtes un être vivant. Les cartes à jouer sont des êtres vivants...Donc, par définition, vous êtes également une carte à jouer. Profitant de la diversion du syllogisme, le Valet fit preuve d'une rapidité déconcertante, et fit feu en pointant la poitrine de l'énergumène, trop occupé à réfléchir dans la logique étrange du courtisan. Celui-ci se prit la grenaille en plein dans le torse, et n'eut le temps que de regarder tristement sa poitrine trouée avant de s'écrouler à terre, du rouge sang coulant de sa bouche.
Le Valet salua les acclamations de la foule, récupéra l'arme de l'homme avant de lui annoncer : "C'est tout ce que vous avez ? Vous me décevez... J'ai croisé des humains ayant plus de trempe et un âge moindre que vous, mon cher !" Telle fut sa dernière tirade envers le cadavre de son adversaire, attendant désormais la suite des événements.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 608
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 19

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Black-Jack le Sam 20 Sep - 12:40

Le commentateur ne savait pas où donner de la tête, les massacres s'enchainaient dans les onzes arènes, puis quand il n'y eut que 4 survivants par arène, il reprit la parole.

-Aujourd'hui nous avons assisté à un spectacle extraordinaire, cela faisait bien longtemps que nous n'avions pas eu de phase d'éliminatoire comme celle-ci. Vous avez divertis comme il se devait notre empereur.

Il désignait alors Vargas un homme qui semblait assez jeune avec une imposante armure rouge et noire et des cheveux rouges sangs.

-Avec lui se trouve son bras droit, celui que l'on surnomme l'Encapuchonné, car personne ici ne connait son véritable nom.

L'homme à la capuche ne fit pas même un geste.

-Et à la gauche de l'empereur, un homme représentant la dimensions W.H.40.K, le Lord Anghbor.

L'homme salua la foule simplement, puis recroisa ses bras.

-Mais dés à présent, la deuxième phase de l'épreuve commence alors tenez vous prêt gladiateurs!

Airmrey: L'arène change alors et deviens une grande grotte grotte gelée, un pas lourd résonne alors et sortant de derrière un millier de glace un gigantesque géant de glace apparait. Malgré tout la voix du présentateur arrive dans la grotte.

-Dans l'arène numéro une, est lâché le terrible Icebound Giant, de la dimension D.S.2, attention à sa puissance colossale.

Un des survivants ne prit pas en compte l'avertissement et fonça droit sur le géant, sans qu'il ne put rien faire l'énorme poing du géant s'écrasa sur l'homme rependant le sang sur tout le sol.

Epsilon: L'arène change pour devenir l'intérieur d'un volcan, alors apparu une créature de taille humaine, la chevelure de flammes et des griffes imprégnés de feux au niveau des mains.

-Dans la seconde arène, voici celui qui incarne la bestialité, venant de la dimension B.F, Fire Beast Zegar!

Un argonien, se pensant assez fort se jeta sur la créature et en quelques secondes se retrouva éventré, la bête n'avait fait qu'un mouvement nette et précis. L'homme-lézard s'écroula au sol dans une flaque de sang et il regardait alors les trois suivants.

Pentaron: L'arène se transforme en désert plombé par une chaleur insoutenable. Sortit alors du sable un gigantesque scorpion, ses deux énormes pinces claquaient en voyant les quatre gladiateurs.

-Venant de la dimension L.o.Z, voici l'anthropode millénaire Moldgath.

Il disparut de nouveau dans le sable et on pouvait voir une légère butte se déplacer et arriver jusqu'au gladiateurs, alors sortit du sable l'énorme dard qui vint empaler un homme en armure, le monstre ressortit et envoya voler le corps inerte.

Corum: L'ambiance de la forêt changea et se transforma peu à peu en marais, avec un énorme lac de boue en son centre. Un amas de bulles se forma au centre et alors en sortit une plante géante avec une énorme tête centrale et deux autres têtes raccrochés au corps par deux tiges biens moins imposantes.

-Dans cette quatrième arène, apparaît Dionéa, mauvaise herbe du crépuscule venant également de la dimensions L.o.Z.

Sa tête principale cracha alors un grosse boule verte qui vint s'écraser sur un barbare, quand le liquide verte disparut, on pouvait voir que de l'énorme masse de muscle, il ne restait que l’ossature.

Dahdtoudi: L'endroit changea pour devenir une clairière donnant sur une énorme falaise d'où tombait une chute d'eau, alors en plein milieu de cette clairière se trouvé un golem semblant entièrement fait de plantes et de troncs.

-Créature sortant de la dimension D.S.2, voici Gorewood.

L'étrange créature vélociraptor à quatre bras se jeta alors sur l'énorme ennemi qui leurs tournait le dos, celui-ci eu juste besoin de soulever son énorme main armé de deux giffes clairement pas faite pour couper, mais écraser,  et pour écraser on pouvait dire de le vélociraptor le fut au contact du poing. Il se leva alors et fit face aux trois autres survivants.

Nael: L'arène se remodela pour devnir une grande salle blanche avec une porte en fond représentant une sorte d'étrange arbre. Alors que les gladiateurs regardaient l'étrange dessin, cinq pics sortit de nul part transpercèrent de par en par un goron et se malgré sa peau de pierre, tuant la créature sur le coup. Sortit alors de l'ombre une femme avec un grande robe et de longs cheveux noirs.

-Pour le plaisir des yeux mesdames et messieurs et dans cette sixième arène, voici Lust de la dimension F.M.A.

La femme alors scruta les trois autres.

-Par lequel de vous trois devrais-je continué.

Katja: Tout le décor changea, à présent c'était une grande plaine, mais l'herbe avait une étrange couleur rouge et en plein milieu de cette plaine ce trouvait une imposante créature, celle-ci sentit alors tout de suite la présence de chair fraiche. Il se retourna et pouvait clairement voir qu'il avait une apparence insectoïde, quatre énormes pattes d'appuis et deux imposants bras armés comme une mante-religieuse. On voyait clairement qu'il n'avait pas d’œil.

-Hey, mais voici qu'arrive The Griever de la dimension D.S. Cela nous promet un spectacle sanglant.

Un femme semblant porté un armure de combat légère s'élança passant en glissade sous la créature, ce qui l'attendait  n'avait rien à voir avec ce qu'elle avait prévu, une des pattes étaient soulevés et vint lui broyer la tête. Il n'avait pas même eu besoin de se retourner.

Abbadon: Cette fois-ci l'arène ne changea pas, juste un plafond de grotte noir apparu, et alors un cyclope de pierre rougeoyante sortit de nul part et écrasa l'homme en armure sous son énorme poids. Il lâcha alors un gris horriblement rauque.

-Dans cette huitième arène, apparaissant devant vos yeux ébahis, le puissant colosse de lave, Lythonyos, venant spécialement de la dimension L.o.Z.

Karuna: L'arène changea pour devenir une salle étrange avec une table au milieu, une créature à la peau bronzé était dessus, l'attribut particulier qu'il avait était cette sorte de protection en fer au niveau de la machoîre. Alors un puissant bruit d'éclair se fit entendre et les machines se mirent en marche et tout fut déverser dans la créature, celle-ci alors réagit et commença à bouger. Quand il se leva, la première chose qu'il vu, fut les quatre gladiateurs. La voix du présentateur résonna alors dans la pièce.

-Venant de la dimension W.o.W, voici Thaddius!

La créature alors se leva et regarda la garçon aux habits de flammes, la créature s'approcha, le garçon pétrifié ne pu bouger, la créature arriver à lui, leva le poing et écrase sa victime sans scrupule. Il se remit en position et fit face aux trois autres gladiateurs.

Maximillion: L'arène ne changea pas vraiment, le froid s'y installa simplement et alors apparu, une femme de vêtements bleu, blanc et or, avec des cheveux blonds coupés en carré. Elle portait avec elle une double lance courte, mais chaque lame semblait dégagé une sensation de froid intense.

-Dans cette arène-ci, apparaît la puissante guerrière de glace, Snow Blade Stya, de la dimension B.F.

Avec une vitesse impressionnante, elle arriva juste devant un homme en pagne, elle lui trancha le torse et de la blessure émergea alors de la glace, mais pas seulement, des pics de glaces alors traversèrent le dos de la victime qui s'écroula au sol.

Valet de coeur: Ce qu'il se passat dans cette arène fut pour le moins étrange, une forte énergie négative s'en dégagea et un dôme d'énergie noire et violet entoiura la zone, quand elle disparu, il n'y avait plus aucun gladiateur. Le public ne compris pas ce qu'il venait de ce passé. Mais les trois forces que sont Vargas, l'Encapuchonné et le Lord Anghbor comprirent rapidement qu'un portail Warp c'était ouvert et avait aspiré les gladiateurs.


Dernière édition par Black-heart le Sam 20 Sep - 13:25, édité 1 fois
avatar
Black-Jack
Albatork
Albatork

Messages : 482
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 22
Localisation : Pas à l'endroit où tu penses que je suis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arc 1: Arène de Vargas

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum