My Little RolePlay
Bonjour bonjour !
Je me présente : je suis Dr. Bard, l'un des administrateurs/fondateurs du forum.
Vous vous trouvez ici sur MyLittleRoleplay, une plate-forme faite pour jouer à des jeux de rôle par forum. N'hésitez pas à lire un peu ce qu'il y a, et, si les jeux vous plaisent, à vous inscrire !
Et si vous êtes de la maison... Alors autant venir tout de suite !

Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Page 12 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Night Wing le Ven 8 Jan - 22:05

Finalement Kunee me laissa me relever et continuer à sautiller autour de moi, d’un certain coté je trouvais cette attitude des plus attachante et en même temps je ne comprenais pas pourquoi il agissait de la sorte avec moi. Après tout je n’étais rien pour lui, une simple rencontre comme l’est Finola ou même Katya.
S’en suivit une sorte de petite altercation entre les deux serviteurs de Kunee, ceux de Katya et bien évidement Finola.
Aegle elle continuait d’observer le chien des enfers, qui lui répondit par un grognement sourd. Elle se tourna alors vers moi et dans un anglais parfait prononça quelques mots.

-Vous avez eu raison de m’amener avec vous, je doute qu’il n’ait toléré la présence de ce chien mal dans cet espace confiné.
-Voyons Aegle, nous somme a Londre, jamais je ne l’aurais amené ici, ni lui ni les autres, si tu veux partir et parcourir la ville tu le peux, je ne t’oblige pas à rester ici.
-Cet endroit est fort intéressent, et avec ce que vous nous avez raconté, il est fort intéressent d’un point de vue technique de savoir comment vos « compagnons » ont utilisé leurs présent.
- Hum... Bien, je n'avais pas prévu qu'il y ait autant de monde en plus. Heureusement que j'ai choisi la plus grande table... Quoiqu'il en soit, est-ce que tout le monde est là ? Aya ne souhaitait pas venir et préférait visiter la ville, tandis que je n'ai absolument aucune nouvelle de Kanos, Nadeshiko et des autres... Si nous sommes tous là, pourquoi ne commencerions-nous pas à commander quelques boissons? Pour ma part, mmh... Allez, ça fait longtemps. Un bourbon de qualité pour trinquer à notre mission couronnée de succès !
- Je ne boirai que le meilleur vin du pays.
- La même chose que ma Reine pour moi.
- Oh, et bien dans ce cas je sais s’qui vous faut. Elle a remporté le « English & Welsh Wine of the Year Competition » cette année même. Les anglais sont mêmes en train de rattraper les français en termes de vin.  Patron ! Une autre bière et une bouteille d’Albourne Estate !
- QU'ON NOUS APPORTE LE MEILLEUR HYDROMEL DE CET ENDROIT !
- Je ne prendrais pour ma part qu'une tasse de thé... Désireriez-vous quelque chose, Maître Kunee ? ... Ne serais-ce pas un peu tôt pour le whisky ? ... Bien, Maître Kunee.
-Je prendrais une simple bière pression avec quelques raisins.
-Un verre d’eau pure pour moi. Dit alors Aegle.


Je me tourne alors en direction du reste de la table.


-Je n’avais pas sur au début que nous ayons tous reçu le même cadeau de la part de cette divinité, mais maintenant il ne fait pas de doute, nous avons tous obtenue plus ou moins de nouveaux servant. Sans vouloir paraitre indiscrète, je me demande ce que sont les votres.
avatar
Night Wing
Trollpatte
Trollpatte

Messages : 744
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 25
Localisation : nightmare

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Maliki Saria le Ven 8 Jan - 22:34

Aya:
Aya avait pas mal avancé dans sa petite visite occasionnelle, si bien qu'elle se dit qu'il serait temps de rentrer à l'appartement que Katya avait loué. Elle s’apprêtait à faire demi-tour lorsqu'elle sentit quelque chose vibrer dans la poche de son sac. Alice sortit le téléphone et le tendit à sa maîtresse. Elle l'ouvrit, malgré une certaine hésitation.

"4154r a écrit:
Destinataire: Aya
Sujet: Re:

Quelqu'un qu'il vaut mieux avoir de son côté."


La Scion japonaise commença à trembler, la main tenant le téléphone se crispa et failli casser une nouvelle fois l'appareil. Elle ne savait pas du tout comment elle devait comprendre le message qu'elle venait de recevoir. Était-ce un conseil ou une menace? Fallait-il être rassuré de recevoir une certaine aide ou fallait-il en avoir peur de trop s'y fier? La panique montait chez Aya, accompagnée de sueurs froides et d'une respiration saccadée et légèrement rapide. Elle peina à appuyer sur l'écran tactile pour répondre tant l'émotion l'affectait. Plusieurs fois, elle faillit faire tomber le téléphone des mains. Elle parvint cependant à continuer.

"Aya a écrit:
Destinataire: 4145r
Sujet: Confusion

Pourquoi m'avoir aidé? Que me voulez-vous?"


Alice remarqua l'état de la fille de Susano-o et tenta de la rassurer en la tapotant légèrement dans le dos, mais une petite poupée ne pouvait pas gérer une crise, telle qu'elle soit, et surtout chez une personne comme Aya. La Scion japonaise, toujours dans la panique, emprunta le chemin le plus court en direction de l'appartement, à toute allure, ne faisant même pas attention aux passants.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 425
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Dr. Bard le Sam 9 Jan - 13:22

"Aya a écrit:
Destinataire: 4145r
Sujet: Confusion

Pourquoi m'avoir aidé? Que me voulez-vous?"

4154r a écrit:
Destinataire: Aya
Sujet: Re:Confusion

Pourquoi ? Tu n'as pas à le savoir. Ce que je veux ? Cela non plus. Du moins pas encore.





Un petit garçon entre dans le bar. Manifestement estropié, le gamin fait la quête, semblant totalement ignorer le regard très désaprobatteur du barman. Nul doute qu'il va bientôt se faire jeter dehors.

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 582
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Maliki Saria le Sam 9 Jan - 14:27

Aya:
4154r a écrit:
Destinataire: Aya
Sujet: Re:Confusion

Pourquoi ? Tu n'as pas à le savoir. Ce que je veux ? Cela non plus. Du moins pas encore.


Une telle réponse ne pouvait que faire paniquer davantage la Scion japonaise, si bien qu'elle ne chercha plus à poser de questions. Ce qu'elle voulait, c'était rentrer, se mettre à l'abri d'un potentiel danger extérieur... Et de mettre la ville à l'abri dans son instabilité. Aussi, elle enferma son téléphone dans la poche de son sac, sous l'incompréhension d'Alice.
Elle finit par arriver à l'appartement que Katya avait loué. Elle ouvrit la porte et la claqua pour la fermer avant de s'appuyer dos au mur. Un jeune homme plutôt grand, au moins 1m85, aux cheveux roux et aux yeux de couleur ambre, vêtu d'un débardeur jaune, d'une veste orange à manches courtes et d'un pantalon gris, sortit d'une pièce pour se rendre vers la porte d'entrée. Il avait également de légères marques sur le visage, sans doute un tatouage, dont la couleur rouge ressortait sur sa peau. Il avait également trois petits anneaux à l'oreille gauche et portait un collier sur lequel était accroché une petite plaque où l'on pouvait voir de petites inscriptions hindis. Il s'approcha d'Aya, le sourire aux lèvres.

"Bonsoir p'tite princesse~! Alors, cette balade nocturne?"

Mais Aya ne répondit pas, toujours sous la panique. Ses jambes tremblaient, c'était à peine qu'elle arrivait à rester debout, ce qui ne passa pas inaperçu pour le jeune homme qui perdit son sourire. C'est alors que la Scion japonaise éclata en larmes, se laissant tomber au sol mais se faisant rattraper par le jeune homme. Ce dernier, d'abord confus, la porta pour l’amener dans une chambre. Il la posait sur le lit lorsque deux autres hommes les rejoignent.
L'un était plus grand, 1m92 pour être exact, ses cheveux étaient presque mi-longs et abordaient une couleur se rapprochant d'un pourpre très foncé, avec une mèche vers le côté droit qu'il avait attaché. Son front dégagé laissait ressortir ses yeux, ambres eux aussi, ainsi que les tatouages qui s'y trouvaient. Il portait un T-shirt mauve clair à manches longues avec un veston noir sans manche, ainsi pantalon noir également.
Le deuxième était entre les deux premiers, environ 1m88, il avait ausi des cheveux roux mais plus foncé, presque auburn. Sa coupe de cheveux lui donnait un air androgyne, en plus de la fine tresse qui descendait jusqu'à son torse, vers sa gauche. Tout comme les deux autres, il avait les yeux ambres et des légers tatouages sur le visage, mais il avait en plus un grain de beauté au coin de sa bouche, du même côté que sa tresse. Il portait quand à lui un simple T-shirt turquoise à manches longues, décoré avec des fils sur le devant, ainsi qu'un jean bleu nuit. Il arborait aussi divers bijoux sur ses poignets et sur la tête. Les trois individus possédaient en tout cas le mêmes colliers à plaques, juste les inscriptions changeaient.
Le jeune homme aux cheveux pourpres s'adressa à celui aux cheveux roux.

"Navin, qu'est-ce que tu as fait?
-M-Mais rien! Elle venait de rentrer et elle s'est mise à pleurer comme ça! J-J'ai rien compris!"

Celui aux cheveux auburn s'avança vers Aya, lui caressant la tête. Celui aux cheveux pourpres s'avança aussi, s'asseyant à côté de la Scion japonaise.

"Allez petite princesse, sèchez-moi ces larmes de ce joli visage et dîtes-nous ce qu'il se passe~."

Mais Aya ne pouvait pas arrêter de pleurer, elle vint au contraire se réfugier dans les bras des jeunes hommes. Alice sortit du sac, qui avait été déposé dans un coin de la chambre, et s'approcha du trio avec le téléphone en main. La poupée ne savait pas ce qui a pu provoquer la crise, mais elle ne connaissait qu'une personne capable de la gérer. Elle chercha le nom de Katya dans le répertoire et lança un appel avant de le tendre au trio.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 425
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Jyc Row le Sam 9 Jan - 21:39

Malgré le bruit ambiant, Katya ressentit la vibration de son portable et le prit; c'était Aya. D'abord étonnée, elle décrocha :
- Allo ? Est-ce que tout va bien ?
Seules les paroles de Katya sont audibles pour les autres:

Alors qu'une voix masculine lui répondit, elle put entendre des bruits de pleur en fond.
- Allô, euuuuuuuuuuuh... mademoiselle Katya?
- Qui est-ce ? Qu'est-ce qu'il se passe ?
- Ah! Euh, c'est Navin, je sais pas si vous vous rappelez de moi... Je suis l'un des Suivants de mademoiselle Aya.
- C'est possible, je reconnais ce nom. Pourquoi m'appelez-vous ? Est-ce Aya que j'entends pleurer ? Que lui avez-vous fait ?!
- Hein?? Quoi ??? Non non, j'ai rien fait, j'le jure !!!!
- Passe-moi le téléphone!
- Pourquoi??
- Parce que ça va prendre des heures, passe-moi ce téléphone !
... ... ... ... ...

- Allô, c'est Yama, désolé pour le dérangement.
- Venez-en au fait. Si jamais il est arrivé quelque chose à Aya, ça risque de mal se finir...
- Justement, on ne sait pas. Navin affirme qu'elle est rentrée dans cet état.
- Ma pauvre petite princesse~
- Avec Navin et Nil, on essaie de la calmer
- Où êtes-vous ?
- Moi, je suis un autre Suivant au service de mademoiselle Aya. Excusez-moi, j'aurais dû le préciser.
- J'avais deviné, merci. Mais où vous trouvez-vous ? Vous êtes chez nous ?
- Tout à fait.
- Nous l'avons amené à sa chambre, mais on arrive pas à la calmer. C'est la poupée qui a suggéré de vous appeler.
- Et elle a bien fait. Ne bougez pas et veillez sur elle. J'arrive le plus vite possible avec Hebigami. Helith restera avec les autres.
- Fort bien. Excusez-nous encore pour le dérangement.
- Pour Aya, il n'y a aucun dérangement. A tout de suite.
- Les renforts arrivent?
- Oui, bientôt. A de suite.
Katya raccrocha abruptement son téléphone portable et soupira d’inquiétude. Elle voulut parler à Hebigami mais autre chose captiva son regard afin qu'elle ne puisse le faire. Un enfant, visiblement avec une jambe en moins, venait d'entrer dans le bar afin de récolter quelques piécettes. Et à ce moment, elle eut un moment d'absence. Comme si elle était perdue dans un tourbillon de pensées qui lui traversaient l'esprit à une vitesse inimaginable. Un très léger rictus - ou bien alors l'inverse - marqua le visage de Katya pendant une demi-seconde et, ensuite, elle tourna sa tête vers le Coatl et lui dit :
- Finalement, tu vas rester ici avec Helith. J'essaie de revenir le plus vite possible, il semblerait qu'Aya ait besoin de moi. Ne vous inquiétez pas, tout va bien... juste un petit problème mineur, rien de grave apparemment. Aussi, paie pour ma boisson, Hebi... c'est plus fort que moi, mais je vais aider ce petit et lui donner un pourboire, si on peut appeler ça comme ça.
Elle quitta alors la table, s'excusant auprès des Scions et de leurs suivants puis se dirigea vers le mendiant qui, de toute évidence, demandait de l'argent à un couple quelques tables plus loin. Elle s'arrêta à son niveau, fouilla dans sa poche et lui donna ce qui semblait être un bon nombre de pièces. Il dut ouvrir ses deux mains pour pouvoir tout prendre. Ensuite, elle s'abaissa à son niveau et lui chuchota quelques mots à l'oreille pendant une bonne trentaine de secondes, voire même une petite minute. Finalement, elle quitta le bar... ... ... pour revenir dix secondes plus tard afin de crier à Hebigami :
- Donne mon bourbon à Helith et prend-moi une Delirium !
...avant de repartir en toute hâte vers son appartement situé à plusieurs rues de là.
Aussitôt, la Yakshini se leva et avant qu'elle ne puisse appeler "sa Reine", le Coatl la coupa et dit :
- Reste-là, Helith. tu as entendu la petite, elle n'en a pas pour longtemps. Pour couronner le tout, tu auras double ration de bourbon de sa part. Enfin, de ma part, plutôt, vu que c'est moi qui paie... Enfin bref, je pense qu'il est temps d'appeler le... ... ... Attends une minute. Elle n'a pas précisé quelle genre de bière elle voulait. Misère, c'est incroyable...
Il dirigea son regard vers Finola - où il prit bien le soin de la reluquer et de profiter de sa tenue avant de l'interpeler à voix haute :
- Hey, Fino' ! Toi qui t'y connais en bière, tu saurais commander la meilleure sorte de Delirium, selon toi ?


Dernière édition par Jyc Row le Sam 9 Jan - 23:51, édité 1 fois

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Dr. Bard le Sam 9 Jan - 21:48

S'approchant donc en direction de la table, calmement malgré sa béquille, il finit par être juste à côté de la table où se trouvait le groupe. Et s'approchant donc de Nikaya, il ne bougea pas.
Enfin, ça, c'était avant de lui planter un couteau de chasse dans le genou. "Tu dois respecter Finola et Aurore. Ou sinon, tu te feras dévorer par un grand serpent vert."

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 582
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Nyami-chan le Sam 9 Jan - 22:34


Le petit groupe du fils d'Hadès était confortable, ils attendaient tous relativement sagement les boissons.
Alors que Nikaya, Karuna et Charon parlaient entre eux, Kunee remarqua Katya au téléphone, relativement inquiète.
Elle semblait mentionner Aya, et le scion grec voulait bien revoir la scion japonaise, mais il se doutait qu'au vu du ton de la scion russe, il ne devait pas s'immiscer dans la conversation, si il pouvait seulement en faire partie.
Il ne montra aucune réaction quand elle quitta donc rapidement la table et dis à ses suivants de ne pas la suivre, il n'en montra pas également quand elle donna des sous et parla au garçon qui mendiait, avant de revenir en un éclair pour changer sa boisson.
Le garçon s’approcha ensuite de leur table, mais là encore, rien pour susciter son intérêt.
Puis il s'approcha de Nikaya.
Celle-ci baissa les yeux vers lui.
- ... Mmmmh ? Que veut-tu, enfa- ?
Le garçon lui planta un couteau dans le genou.
- AAAAAAH !
- NIKAYA !
- Tu dois respecter Finola et Aurore. Ou sinon, tu te feras dévorer par un grand serpent vert.
Karuna hurla le nom de sa partenaire, Charon se recula et Cerbère se leva brutalement.
Kunee eu le souffle coupé, il se leva également de la table en toute vitesse.
Nikaya, elle, arma son poing, duquel semblait émaner une aura rouge, la même habitant ses yeux.
- INSECTE !
Elle abattit son poing sur l'enfant, dont le sinistre craquement des os se fit entendre en même temps qu'il fut écraser au sol, un immense impact au centre de son ventre.
Nikaya enleva non sans peine le couteau de son genou, alors que Karuna et Kunee arrivèrent autour d'elle pour la soutenir, tandis que Charon partit inspecter le corps de l'enfant au sol et que Cerbère regardait le reste du groupe, en attente de leur réaction, les oreilles baissées.
Kunee leva la tête pour regarder l'entrée du bar, là où était sortit Katya.
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Dr. Bard le Sam 9 Jan - 22:40

Les revolvers de Finola se mirent à chauffer à blanc, comme outrés par un tel affront. Une forte aura Légendaire pouvait en être perçue, tandis que la douleur pour Finola semblait être de plus en plus insupportable, et de plus en plus douloureuse.
Non, il ne sera pas possible de toucher ces revolvers avant un très long moment... Du moins pour Finola.

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 582
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Seven Arts le Sam 9 Jan - 23:03

Alors qu’elle attendait sa commande, Finola vit un petit gamin estropier entrer et commencer à mendier. Sachant que c’était interdit, elle s’apprêta à aller lui filer quelques pièces tout en lui conseillant de ne pas faire ça ici au risque de se faire virer à coup de pied au cul.
Mais Katya s’occupa de ça à sa place. Elle lui donna quelque pièce avant de lui chuchoter un truc à l’oreille. D’instinct, elle plissant les paupières avec un regard de suspicion. Puis Hebi la fit détourner le regard vers lui.
- Hey, Fino' ! Toi qui t'y connais en bière, tu saurais commander la meilleure sorte de Delirium, selon toi ?
Le coalt n’eut pour seul réponse que le silence, Finola suivait du regard le gamin qui s’approchait du groupe, elle sentait qu’il était sous une influence surnaturelle, une influence du Chaos.
Puis soudainement celui-ci poignarda le genou de la suiveuse de Kunee.
Ni une ni deux, Finola compris qu’elle allait riposter et de manière violente. Quand elle la vie préparer son poing elle lança sans réfléchir son sort de changement de cible en lançant la paume de sa main vers la géante.
(- Si quelqu'un fait un acte offensif, il touchera la mauvaise personne (5 Légende))

_________________
"Le vert, l'espoire, la curiosité, le bien"
"Le rouge, le sang, la dangerosité, la folie"
"Le noir, l'obscure, la haine.....la mort..."
Iron Gear, Raeg et Voice

-Bah puisque c’est comme ça on va volé tout le pognon de la caisse !
« Yeah ! »
-Et on va pété les vitres !
« Yeah ! »
-Et on va brûler les chaises !
« Yeeeah !! »
-Puis on va chier sur les meubles !!!
« Yeeaaah !!!!! »
-Puis on va dessiner des bites sur les murs !!!!!!
« YEEEEEEAAAAAAH !!!!!!!!!! »
Les Jeunes Fléaux

avatar
Seven Arts
L'homme dissident
L'homme dissident

Messages : 873
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 21
Localisation : C'est vrai ça, où j'suis, moi ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Dr. Bard le Dim 10 Jan - 8:20

Sans s'en rendre compte, Karuna s'était, dans sa rage meurtrière... Trompée de cible.
Pour être précis, c'est Kunee qui se prit un poing sur la tête, le faisant tomber au sol, brisant au passage le carrelage du sol lorsque sa tête rencontra celui-ci.

Et une fois sa besogne effectuée, l'enfant récupéra son canif, et s'ouvrit les veines des deux bras, avant de tomber au sol, inconscient et bientôt mourant.

Par contre, il était possible de voir que tout cela n'est pas passé inaperçu... En effet, la plupart des personnes présentes quittèrent les lieux en courant, tandis que d'autres filmaient la scène avec leur téléphone.

Et le patron du bar semblait appeler la police.

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 582
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Seven Arts le Dim 10 Jan - 11:52

Le poing de la géante loupa sa cible comme prévu, même si Finola se sentait mal pour Kunee qui prit cher, elle était rassuré que le gamin aille b….
Alors qu’elle tourna le regard elle vit celui-ci s’ouvrir violement les veines.

Tout de suite après ses revolvers se mirent à chauffer à blanc, tellement que la jeune irlandaise du décrocher sa ceinture pour les laisser lourdement tomber au sol. Une forte aura Légendaire pouvait en être perçue, tandis que la douleur pour Finola semblait être de plus en plus insupportable, et de plus en plus douloureuse.
Elle se mit à hurler comme si elle était sur le point d’exploser, elle se tenait la tête et fini par tomber à genou, elle regardait le sol, les yeux grands ouverts et les pupilles tremblantes. Des larmes commencèrent à couler de ses yeux pour venir s’écraser par terre.

_________________
"Le vert, l'espoire, la curiosité, le bien"
"Le rouge, le sang, la dangerosité, la folie"
"Le noir, l'obscure, la haine.....la mort..."
Iron Gear, Raeg et Voice

-Bah puisque c’est comme ça on va volé tout le pognon de la caisse !
« Yeah ! »
-Et on va pété les vitres !
« Yeah ! »
-Et on va brûler les chaises !
« Yeeeah !! »
-Puis on va chier sur les meubles !!!
« Yeeaaah !!!!! »
-Puis on va dessiner des bites sur les murs !!!!!!
« YEEEEEEAAAAAAH !!!!!!!!!! »
Les Jeunes Fléaux

avatar
Seven Arts
L'homme dissident
L'homme dissident

Messages : 873
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 21
Localisation : C'est vrai ça, où j'suis, moi ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Nyami-chan le Dim 10 Jan - 12:39

Kunee avait encore les yeux sur la porte quand il sentit le violent impact avec le poing de sa suivante et du sol.
Comme les rôles avait maintenant était inversé, c'était lui qui gisait sur le sol.
Ses servants, eux, eurent une petite minute pour analyser se qui venait de se passer.
- ... M-Maitre Kunee... ?
- MAITRE KUNEE !
- MAITRE KUNEE !
Karuna lâcha violemment Nikaya qui mis les mains à la bouche pour éviter de crier, alors que Charon qui tenait l'enfant le jeta avant qu'il se coupa les veines.
Toute la "famille" du scion grec se rassembla à ses côtés. A l’exception de Cerbère qui regardait en grondant tous crocs en regardant le groupe : le coup était bien pour l'enfant et il n'y avait aucune chance que sa disciple ai touché son maitre par accident, il devait donc s'agir de l'usage d'un pouvoir divin.
- ... Maitre, je suis... se n'était pas vous que... je ne....
Charon se mit a genou et souleva le fils d'Hadès.
- Maitre, je vous en supplie, il faut que vous...
Charon saisit la main de Kunee, et l'approcha de l'ombre du gamin non loin, la main de Kunee se referma et attrapa l'ombre avant que Charon lui fit menait jusqu'à l'intérieur de sa capuche, où on put entendre des bruits de mastications.

Se soigner en mangeant une ombre (3 Légende)

Kunee se releva en position assise, Charon lui maintenant le dos.
Les trois suivants étaient rassurés, et Nikaya se tourna vers l'enfant mort.
- Petit enfoiré !
Elle s'apprêta à lui donner un coup de poings pour littéralement le réduire en poussière, mais une voix se fit entendre.
- ASSEZ !
La voix d'Hadès lui même semblait sortir de la capuche de son fils.
Charon, Nikaya, Karuna et Cerbère se raidirent. Et les deux asuras se mirent à genoux, malgré la douleur de la plaie pour l'asura féminine.
- Nikaya...
- ... Je suis... Mes excuses, Maitre, je...
- Contrôles-toi si tu veux un jour revoir autre chose que l'étendu sombre et glacée de mon sanctuaire... Et toi, Karuna, contrôle ta partenaire !
- Bien... Maître Kunee...
Les deux asuras saluèrent le demi-dieu.
Celui-ci, toujours assis, jeta un œil au gérant du bar, et pointa son doigt vers lui.

Empêcher quelqu'un de parler tout court, le faisant baragouiner (4 Légendes)

Il s'adressa ensuite à Hebigami et Helith.
- Si votre maitresse a un problème avec mes servants, qu'elle vienne me le dire au lieu de se réduire à utiliser des mortels, un enfant qui plus est...
Charon aida son maitre à le relever, en le supportant, puis, d'un claquement de doigt, appela les asuras, qui à leur tour, virent en aide à leur maitre à le porter. Cerbère continua de grogner.
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Night Wing le Dim 10 Jan - 13:25

Aurore:

Pour une fois nous étions tranquilles, un rare moment de détente, mais je vis Katya décrocher son téléphone et même si je suis sûr que j’aurais pu entendre la conversation en entier, je n’en fis rien, par … respect pour elle, mais sa mine se décomposait au fur et à mesure qu’elle parlait, comme si quelque chose l’inquiétait au plus haut point.

- Finalement, tu vas rester ici avec Helith. J'essaie de revenir le plus vite possible, il semblerait qu'Aya ait besoin de moi. Ne vous inquiétez pas, tout va bien... juste un petit problème mineur, rien de grave apparemment. Aussi, paie pour ma boisson, Hebi... c'est plus fort que moi, mais je vais aider ce petit et lui donner un pourboire, si on peut appeler ça comme ça.
- Donne mon bourbon à Helith et prend-moi une Delirium !

- Reste-là, Helith. tu as entendu la petite, elle n'en a pas pour longtemps. Pour couronner le tout, tu auras double ration de bourbon de sa part. Enfin, de ma part, plutôt, vu que c'est moi qui paie... Enfin bref, je pense qu'il est temps d'appeler le... ... ... Attends une minute. Elle n'a pas précisé quelle genre de bière elle voulait. Misère, c'est incroyable... - Hey, Fino' ! Toi qui t'y connais en bière, tu saurais commander la meilleure sorte de Delirium, selon toi ?

Je vis alors un enfant de toute évidence handicapé entrer dans le bar et se diriger vers nous, celui-ci resta planté a nos coté durant quelques seconde.

-Je doute que tu puisse faire l’aumône ici jeune enfant.
- ... Mmmmh ? Que veut-tu, enfa- ?

Le garçon lui planta alors un couteau dans le genou de Nikaya.


- AAAAAAH !
- NIKAYA !
"Tu dois respecter Finola et Aurore. Ou sinon, tu te feras dévorer par un grand serpent vert."

Je n’en revenais pas, comment cet enfant si jeune pouvait-il agir de la sorte, comment pouvait-il dire cela, tout cela n’avait pas de sens. J’étais sous la surprise, mais Aegle réagis instinctivement et ce plaça devant moi, tout griffe sortie.


-Aurore, cette enfant n’a pas agi normalement, cela n’a pas de sens logique.
- INSECTE !

Karuna chargea un coup de points et semblât le donner a l’enfant, mais dans un incroyable concours de circonstance, c’est Kunee lui-même qui le reçu, le projetant au sol et brisant le carrelage au passage. L’enfant lui s’ouvrit les veines de deux ras avant de tomber au sol, attendant que la mort ne vienne le prendre.

Rien ne c’était passé comme prévu, et en plus de cela, je voyais les autres clients qui soit s’enfuyaient a toute hâte ou continuaient de nous filmer, sans parler du patron du bar qui de toute évidence appeler les forces de l’ordre. Je vis Finola se mettre hurler et presque tomber à genoux, une forte douleur s’échappait d’elle, et bien que je ne l’appréciais pas, je ne pouvais tout simplement pas ne rien faire. C’est ainsi que je m’approche d’elle et place ma main gauche sur son épaule droite, une très légère aura argenté se libère et pénètre dans son corps.

[Augmenter la résistance à la douleur de quelqu'un (2 Légendes)]

- ASSEZ !

La voix venait de sortir de la capuche de Kunee, je n’avais jamais entendu cette voix auparavant, d’un côté j’étais rassuré, car je l’avais vue « manger » l’ombre de l’enfant, je n’aurais donc pas à me charger de le soigner, mais pendant que Kunee continuait de parler à ses servants, je m’accroupis aux côté de l’enfant.

-Pauvre petit être, qu’est-ce-qui a bien pu te pousser à agir de la sorte ? bien, arrêtons d’abord tes plaies, tu as des réponses à me donner.

Je pose alors mes mains au niveau des entailles et une lumière mis argenté mi or se diffuse dans l’intégralité de son corps.

[- Simuler dans l'organisme de la cible l'effet d'une drogue (morphine) (1 Légende) + Soigner des dégâts (1 Légende) + Endormir quelqu'un, ce qui le calme et le soigne en même temps (1 Légende + 1 Volonté)]

-Aegle, prend cet enfant avec toi, je veux que tu le protège et au tu l’amène en lieu sûr, nous auront beaucoup de question à lui poser a son réveil.
- Si votre maitresse a un problème avec mes servants, qu'elle vienne me le dire au lieu de se réduire à utiliser des mortels, un enfant qui plus est...

La dernière phrase de Kunee m’interpela, Katya ? Elle serait la cause de tout ceci ? Elle en a effectivement le pouvoir, mais je ne pense pas qu’elle agisse de la sorte, elle est plus direct.
Aegle sortie du bar avec l’enfant dans les bras, prétextant le conduire le plus vite possible dans l’hôpital le plus proche, quant à moi, j’observe les autres d’un œil non pas accusateur, mais sévère.

-Bien, cet enfant est sauvé, mais nous, nous avons encore des problèmes a surmonté, la police ne va pas tarder à arriver, avez-vous un quelconque plan pour éviter tout affrontement ? J’aurais bien ouvert un passage dans mon sanctum, mais il faudrait sortir et il y a trop de témoin.

avatar
Night Wing
Trollpatte
Trollpatte

Messages : 744
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 25
Localisation : nightmare

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Jyc Row le Dim 10 Jan - 13:35

Trop de chose venait de se passer en même temps. Des choses sans queue ni tête. Hebigami regardait la scène d'un air béat, ne sachant quoi dire. Était-ce Katya ? Pourquoi aurait-elle fait ça ? Cela ne lui apporterai que des ennuis et surtout, ça n'avait aucun sens et bénéfice pour elle. Selon lui, il était impossible que ce soit elle. La Katya qu'il connaissait là n'aurait jamais pu utiliser un enfant, qui plus est.
Toutefois, il ne put continuer à penser; il entendit Finola crier, pleurer et s'écrouler sur le sol. Voyant cela, il se leva précipitamment et se dirigea dans la seconde vers la Scion irlandaise, apparemment très inquiet :
- Hoï ! Finola ! Qu'est-ce qu'il se passe ? Réponds-moi ! Aurore... aide-là !

Il tourna la tête vers Helith qui se préparer déjà à partir de ce "champ de bataille" et lui hurla :
- Va prévenir Katya. Dis-lui ce qu'il s'est passé et demande-lui... Demande-lui si c'est elle qui a fait ça.
A cela, la Yakshini semblait outrée :
- Sauf votre respect, Seigneur Hebigami, ma Reine ne ferait jamais une pareille chose ! Je suis même extrêmement déçue que vous puissiez la soupçonner... Tout cela n'est fait que pour lui faire porter le chapeau, j'en suis certaine ! C'est l’œuvre de quelqu'un voulant du mal à ma Reine ! Mais vous avez raison sur un point : je dois tout de suite aller la prévenir.
Helith quitta alors le bar à vive allure. Hebigami tourna à nouveau son regard vers Finola et la prit légèrement dans ses bras, afin d'examiner ce qui n'allait pas (malgré le fait qu'il n'ait absolument aucune connaissance en médecine). Puis, il réfléchit aux dires de la suivante... Si c'était bel et bien le cas, qui pourrait en vouloir à Katya ? Il est vrai qu'elle et lui ont déjà fait quelques méfaits de nuit pour l'argent par le passé, mais ils prenaient toujours soin de ne laisser aucun survivant pouvant être capable de nuire à leur réputation ou à leur vie... Qui aurait bien pu faire ça ? ... ... ... Non, ce ne pouvait pas être Xenia. Katya l'avait tué à l'époque même si elle ne s'en souvient pas. Mais autre chose vint perturber ses pensées :
- Si votre maitresse a un problème avec mes servants, qu'elle vienne me le dire au lieu de se réduire à utiliser des mortels, un enfant qui plus est...
Hebigami considéra Kunee puis déposa soigneusement Finola sur le sol. Ensuite, il se leva lentement et se tint droit devant le fils d'Hadès.
- Si elle avait un problème avec tes servants, ils seraient déjà morts. La Katya que je connais n'aurait jamais pu utiliser un enfant - handicapé qui plus est - pour faire quelque chose d'aussi stupide, dangereux et outrageant que ça. Il suffit de réfléchir : elle n'est pas conne au point de faire quelque chose qui pourrait la mettre en danger et perturber sa précieuse tranquillité. Et si vraiment elle était comme ça, jamais elle n'aurait passé son temps à ressusciter toutes les victimes causées par Rachid. Quelqu'un ici tente d'installer la discorde entre nous...


_________________________________________________________________________________________


Katya arriva finalement, essoufflée, à l'appartement qu'elle avait loué avec Aya. Elle sortit son trousseau de clé et délocka la porte puis rentra précipitamment :
- Où se trouve Aya ? S'est-il passé quelque chose entre temps ?

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Maliki Saria le Dim 10 Jan - 14:00

Aya, Katya:
"Où se trouve Aya ? S'est-il passé quelque chose entre temps?
-AAAAAH!!... Ah? Oh, c'est vous..."

A l'instant même où Katya ouvrit la porte avec fracas, le dénommé Navin, le rouquin qui a paniqué au téléphone et qui attendait Katya à l'entrée, sursauta en réaction de l'arrivée précipité de la Scion Aztèque. Il se gratta la tête, gêné d'avoir réagi de manière si ridicule. Puis, il regarda Katya, légèrement inquiet.

"Elle s'est un peu calmée... Mais c'est toujours pas super."

Navin invita Katya à la suivre, il la conduisit à la chambre. Aya était allongée sur le lit, recroquevillée sur elle-même, les yeux fermés mais aux larmes toujours ruisselantes sur ses joues. Elle était en effet plus calme, mais c'était surtout dû à la fatigue qu'autre chose. Sa tête était posée sur les genoux du jeune homme aux cheveux pourpres, Yama. Ce dernier lui caressait la tête tandis que celui aux cheveux auburn, sans doute Nil, tenait la main de la Scion japonaise. A l'arrivée de Katya dans la pièce, Nil tourna les yeux vers elle, puis parla à Aya avec un sourire quelque peu charmeur mais au ton rassurant.

"Hé petite princesse~, regarde qui est venue pour toi."

Aya peina à ouvrir les yeux tellement qu'ils étaient rouges à force d'avoir pleuré. Yama, qui n'était pas décidé à quitter Aya des yeux, s'adressa à Katya, la voix posée mais qui ne parvenait pas à cacher son inquiétude.

"Vous préférerez peut-être qu'on vous laisse seule à seule?
-C'est vrai, ça pourrait aider que vous ne soyez qu'entre filles."

Navin n'osa pas parler, il n'arrivait même à reposer le pied dans la chambre. Voir Aya en larmes lui pinçait le cœur... et il était loin d'être le seul. Les trois frères Naga se sentaient mal de ne pas pouvoir faire grand-chose pour elle.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 425
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Nyami-chan le Dim 10 Jan - 14:57

- Bien, cet enfant est sauvé...
Le groupe se retourna vers Aurore.
- QUOI ?
- APRÈS TOUS CE QUE CE MERDEUX A FOUTU !?
- SILENCE.
Les asuras se turent, et Kunee laissa Aurore finirent.
- Nous avons encore des problèmes a surmonté, la police ne va pas tarder à arriver, avez-vous un quelconque plan pour éviter tout affrontement ? J’aurais bien ouvert un passage dans mon sanctum, mais il faudrait sortir et il y a trop de témoin.
Kunee approuva, mais même si ses émotions était invisible sous sa capuche, il était réellement énervé.
Puis il sentis un corps très grand devant lui.
Il leva la tête vers Hebigami.
- Si elle avait un problème avec tes servants, ils seraient déjà morts. La Katya que je connais n'aurait jamais pu utiliser un enfant - handicapé qui plus est - pour faire quelque chose d'aussi stupide, dangereux et outrageant que ça. Il suffit de réfléchir : elle n'est pas conne au point de faire quelque chose qui pourrait la mettre en danger et perturber sa précieuse tranquillité. Et si vraiment elle était comme ça, jamais elle n'aurait passé son temps à ressusciter toutes les victimes causées par Rachid. Quelqu'un ici tente d'installer la discorde entre nous...
- ... Je l'espère, Roi des cieux...
Les deux asuras se relevèrent et se mirent devant Kunee, pour compenser la petite taille de leur maitre devant Hebigami, et le dominer de leur taille.
Le fils d'Hadès se tourna alors vers le groupe.
- Je vais nous faire sortir d'ici.
Mais avant, il se tourna vers Cerbère, et pointa son doigt vers les yeux de celui-ci.

Accorder la vision nocturne à quelqu'un (1 Légende par personne)

Il lui signa ensuite un message.
"Fais le ménage, mais je ne veux voir aucune goutte de sang quand l'ombre disparaitra, ni aucun mortels témoins, d'ailleurs..."
Le chien des ténèbres répondit en abaissant sa tête.
Kunee leva ensuite les bras, et les abaissa brutalement, au prix de certaine douleur, mais un dôme commença à englober l'assemblé, dans un rayon de 50 mètres autour du scion grec au centre.

Couvercle des ténèbres (créée une sphère d'obscurité totale) (3 Légendes + 1 Volonté)
Peut se téléporter en passant dans une ombre. (1 Légende)

Le groupe se sentit alors bouger du point où ils étaient, jusqu'à un rue vide à côté du bar, à la frontière où ils pouvaient voir le dôme de ténèbres à côté d'eux.
Seul Cerbère était absent, et ceux qui avait quitté le bar avant que Kunee ne lance le sort.
- Voilà... Nous ferions mieux de nous séparer maintenant...
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Seven Arts le Dim 10 Jan - 16:01

Alors qu’elle se tordait de douleur, Finola vit Hebi et Aurore s’approcher d’elle. Elle n’écouta pas la conversation, tout autour d’elle n’était que bruit sourd et camouflé comme si elle était séparée du reste du monde. Elle se leva lentement, essayant de passer outre la douleur, elle saisit sa ceinture au sol afin de pouvoir transporter ses armes sans se brûler et avança lentement vers les toilettes. Elle prit son téléphone et envoya un message à ses suiveurs.
« Rentrez à la planque tout de suite, ne m’attendez pas. »
Une fois dans les toilettes, elle ouvrit la porte, sauf que celle-ci la mena dans une rue à l’extérieur. Celui-ci était rouge sang. La route elle semblait partir dans tous les sens, des voitures aux allures toute aussi étranges les unes que les autres passèrent à toute vitesse. Une s’arrêta près de la jeune femme. L’homme au volant était une réplique d’un taximan qu’elle avait croisé il y a quelques années de ça.
-Tien ! C’est la grande Finola ! J’vous dépose « chez vous » ?
La scionne irlandaise se contenta d’un hochement de la tête et monta dans le véhicule. Celui-ci fonça vers une route qui faisait un angle droit et montant à la verticale, ce qui ne gêna pas le moins du monde le taxi qui envoya foutre la gravité en continuant sa route à toute allure. Après d’autre passage sur des chemins abracadabrantesques, Finola fut déposée devant un grand palace dont l’architecture ne faisait aucune logique. Elle passa les grandes portes asymétriques. Elle fut accueillie par une version d’Aurore habillé en servante rose avec des oreilles d’elfe.
-Bonjours Maîtresse, que puis-je faire pour vous ?
Finola se contenta de lever la main pour lui dire non et continua à avancer vers un salon dans lequel se trouvait une réplique de Katya nue avec des pattes félines en place des mains et jambes en train de dormir à côté d’un canapé qui changeait tous les 5 secondes de couleur et/ou de motif.
La scionne s’assise lourdement dessus en déposant sa ceinture sur la table devant. Elle plaça ses mains devant ses yeux et commença à pleurer.
C’est alors que la version féline de Katya se leva de son panier pour sauter sur les genoux de la jeune femme et commencer à ronronner. Finola leva la tête vers elle et plaça ses mains autour de sa tête. Mais alors ses yeux emplie de tristesse se changèrent alors en en colère. La pupille de la doppelganger de Katya se rétrécirent alors d’un coup alors qu’elle émettait un horrible crie de chat en détresse. Finola continua de la fixer avec rage, les mains toujours en train de serrer son petit crâne. Finalement, des flammes entourèrent la jeune femme-chat et commencèrent à consumer sa chair. Pour ne finir par n’être qu’un squelette semi humain semi félin noir tombant en miettes entre les mains de Finola.

_________________
"Le vert, l'espoire, la curiosité, le bien"
"Le rouge, le sang, la dangerosité, la folie"
"Le noir, l'obscure, la haine.....la mort..."
Iron Gear, Raeg et Voice

-Bah puisque c’est comme ça on va volé tout le pognon de la caisse !
« Yeah ! »
-Et on va pété les vitres !
« Yeah ! »
-Et on va brûler les chaises !
« Yeeeah !! »
-Puis on va chier sur les meubles !!!
« Yeeaaah !!!!! »
-Puis on va dessiner des bites sur les murs !!!!!!
« YEEEEEEAAAAAAH !!!!!!!!!! »
Les Jeunes Fléaux

avatar
Seven Arts
L'homme dissident
L'homme dissident

Messages : 873
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 21
Localisation : C'est vrai ça, où j'suis, moi ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Jyc Row le Dim 10 Jan - 16:32

Hebigami comprit qu'il s'était fait téléporter et ce, dans une rue non loin du bar où ils se trouvaient quelques secondes auparavant. Il nota également comment Kunee l'avait nommé. C'était le premier Scion parmi les autres à l'appeler par son titre et, de ce fait, il remonta grandement dans l'estime du Coatl.
- Voilà... Nous ferions mieux de nous séparer maintenant...
Hebigami salua respectueusement Kunee et répondit :

- Effectivement... je le répète, mais n'en veuillez pas à Katya. Tout cela n'est qu'une mise en scène sordide. Kunee, je vous promets de retrouver le coupable de cette ignoble acte. Je retourne à l'appartement qu'Aya et elle ont loué afin de les prévenir de l'avancée et, eh bien... du fait qu'elle soit suspectée. Je suis désolé, toutefois, mais je ne peux pas permettre l'un d'entre vous de m'accompagner sachant que vous la considérez comme coupable. Et même si elle-même voudra vous revoir pour vous convaincre de son innocence... pour le moment, je l'en empêcherai. Ce sera bénéfique pour elle, et pour vous tous.
Il partit donc calmement afin de rentrer chez Katya et Aya. Il n'allait pas se dépêcher, car il avait également compris que ce n'était pas le souci principal de sa maîtresse ; Aya aussi n'allait pas bien.


___________________________________________________________________________________________________




Katya hocha la tête et répondit :
- En effet, laissez-nous s'il-vous-plaît...
Alors qu'elle attendit que les Naga sortaient de la pièce, elle prit Aya dans ses bras et tenta de la réconforter en caressant ses cheveux et en la serrant contre sa poitrine.
- Raconte-moi tout... Que s'est-il passé ? Quelqu'un t'as fait du mal ? C'est tout, je suis là et je resterai là, je ne m'en irai pas...

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Maliki Saria le Dim 10 Jan - 16:57

Aya, Katya:
"En effet, laissez-nous s'il-vous-plaît..."

Yama hocha la tête à son tour. Aussi, il prit délicatement Aya de sorte à la faire s'asseoir sur ses genoux. Nil l'aida à la tenir afin de s'assurer qu'elle ne tombe pas par mégarde.

"On sera juste à côté si besoin..."

Aya regarda Yama et Nil pendant un moment qu'elle garda sous silence, puis elle aussi se mit à hocher la tête. Nil sortit en premier de la chambre pour rassurer Navin, puis Yama posa Aya sur le lit avant de se décider à détacher son regard. Il regarda Katya, bienveillant, avant de les laisser entre elles. La Scion japonaise se laissa dorloter par Katya.

"Raconte-moi tout... Que s'est-il passé ? Quelqu'un t'as fait du mal ? C'est tout, je suis là et je resterai là, je ne m'en irai pas..."

Aya ne dit rien, profitant du réconfort de Katya pour réfléchir. Elle ne savait pas si lui parler des messages était une bonne idée. Après tout, cet inconnu savait pour l'avion, alors il pourrait aussi être courant de ce qui est en train de se passer. Rien que l'idée qu'elle soit potentielle observée la fit frisonner.
Seulement, elle ne voulait pas mentir en disant qu'elle n'avait rien et que tout allait bien, puisque ce n'est très visiblement pas la cas. Aya a beau être étrange, elle ne pleure pas sans raison. Peut-être que lui faire part de ses ressentis suffirait? Oui, sans doute.

"Ne, Katya-chan..."



Avec sa main sur l'épaule de la Scion Astèque, la fille de Susano-o parvint à lui faire comprendre qu'il n'était plus nécessaire de continuer l'étreinte... Du moins pour l'instant.

"Ça te fait quoi... D'être une Scion?"

Malgré la question quelque peu sordide et le visage complètement trempé par les pleurs, Aya avait l'air sérieuse, et voulait une réponse sérieuse. Elle fit quand l'effort d'afficher une petit sourire.

"Être une demi-divinité, ça avait l'air de bien sonné... Tu sais, quand j'ai empêché l'avion de s'écraser, quand j'ai sauvé tout le monde... J'étais vraiment contente."

Le sourire ne resta pas longtemps... Après tout, Aya ne pouvait pas se forcer, elle ne pouvait pas cacher ses émotions et ses sentiments. Un défaut qu'elle se reproche souvent, et que beaucoup de gens lui reprochait aussi.

"Mais maintenant, avec le recul, en voyant bien que la panne n'avait rien d'accidentel... Ça me fait peur... Tout ça à cause de ces histoires de guerre entre les Titans et les Dieux... Tout ça parce que nous sommes Scions... Je n'ai rien demandé de tout ça... Ce n'est pas juste..."

Elle recommença à pleurer, se couvrant le visage avec ses mains. Yama, Nil et Navin s'étaient installés dans le salon, afin de ne pas entendre la conversation, par respect. Mais cela ne les empêchait pas de s'inquiéter.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 425
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Night Wing le Dim 10 Jan - 18:16

- Voilà... Nous ferions mieux de nous séparer maintenant...

Aegle se posa juste derrière moi, elle tenait toujours l’enfant dans ses bras.

-Je propose de trouver un endroit plus propice pour le réveiller et lui poser vos questions.
-Tu as raison, rentrons. Ce fut une bref rencontre mais tout de même agréable que de vous revoir. Je m’en vais dans mon sanctum pour interroger cet enfant, si l’un de vous veux y participer, il est le bienvenue.

Je sors alors de la ruelle et me dirige vers un arbre proche, d’un coup une sorte de passage ce créer dans le tronc de celui-ci et Aegle s’y engouffre, je le laisse ouvert quelques instant de plus pour laisser le temps a ceux qui voudraient me suivre puis le ferme après être entrée à l’intérieur.
avatar
Night Wing
Trollpatte
Trollpatte

Messages : 744
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 25
Localisation : nightmare

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Jyc Row le Dim 10 Jan - 20:41

Katya n'était clairement pas préparée à ce genre de question existentielle. Et malgré si la Scion japonaise tentait de garder un sourire, elle s'effondra à nouveau rapidement. Pendant quelques instants, Katya resta silencieuse et reprit Aya dans ses bras. Puis, finalement, elle répondit :
- Je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose d'être Scion. Nous avons des capacités, c'est vrai. Et c'est d'autant plus vrai qu'il est difficile de vivre en tant que Scion si nous sommes seules. La vie est composée de bonnes choses et de mauvaises choses... et généralement les mauvaises choses sont plus nombreuses que les bonnes. Toutefois, il ne faut pas abandonner. Jamais. Je sais que tu n'as pas demandé à être une Scion et il en est de même pour moi mais l'important c'est que nous sommes là l'une pour l'autre, n'est-ce pas ? Je veux dire, c'est une vie difficile et parsemée d'embuche, mais il faut aussi voir le bon côté des choses... nous nous sommes rencontrées, nous sommes devenues une famille toi et moi. Et tu sais très bien que pour tous les moments difficiles - comme ici, une baisse de moral - je serai là pour toi. Pour t'écouter, te réconforter et t'aider à retrouver le sourire et à regagner de la confiance. Toutes les deux, on peut botter le cul à ceux qui viendront se mettre en travers de notre paisible-
Elle ne termina pas sa phrase. Visiblement, quelqu'un venait d'entrer dans le salon avec fracas mais vu qu'elle se trouvait dans la chambre avec Aya, elle ne put voir de qui il s'agissait. Jusqu'à ce que ladite personne commence à parler, et elle reconnut Helith :
- Vous ! Où se trouve ma Reine ? Quelque chose d'étrange s'est produit dans le bar juste après qu'elle soit partie... et tout le monde pense que c'est elle la coupable !
La Scion aztèque soupira fortement puis regarda à nouveau celle qu'elle considérait comme sa petite sœur, voire même sa fille adoptive :
- Eh bien... tu vois, cette fois-ci encore j'ai confiance. J'ai confiance et je n'ai pas peur, car je sais que nous sommes ensemble.
Katya embrassa alors Aya sur le front et lui fit un sourire maternel, sans pour autant se lever ou être sur le point de quitter la pièce ; avant de faire cela, elle voulait être sûre qu'Aya aille mieux.

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Nyami-chan le Dim 10 Jan - 21:08

La suivante d'Aurore arriva près de sa maitresse.
Et Kunee et ses deux asuras durent faire un grand effort pour ne pas détruire l'enfant à vue.
- Je propose de trouver un endroit plus propice pour le réveiller et lui poser vos questions.
- Tu as raison, rentrons. Ce fut une bref rencontre mais tout de même agréable que de vous revoir. Je m’en vais dans mon sanctum pour interroger cet enfant, si l’un de vous veux y participer, il est le bienvenue.
Kunee arrêta alors de parler avec la voix de son père, et signa à Charon avant de se retourner, suivi de ses suivants.
- Nous sommes désolée, mais nous ne pouvons accepter, il nous faut prendre soin de notre maitre.
Le nocher rattrapa le fils d'Hadès, qui était déjà en train d'ouvrir un portal d'ombre vers son sanctuaire en utilisant l'ombre d'un building.
Ils entrèrent ensuite à l'intérieur, sans s'inquiéter pour Cerbère, qui ira à la résidence de Kunee sur ce plan de réalité une fois sa mission accomplie.

A l'intérieur, Charon appela sa barque et Kunee monta à l'intérieur, il se tourna vers le nocher et lui signa à nouveau quelques chose.
Charon parla aux asuras.
- Karuna, retourne auprès de vos congénères et intensifiez l'entrainement.
- Bien...
- Niyaka, va faire soigner ce genou.
- ... Je... Merci...
- Tu es privé de combat pendant le temps de ta récupération.
- Quoi ?!
Un regard de Charon fit taire l'asura, les deux guerriers saluèrent ensuite leur maitre, puis sautèrent sur l'île où se battaient leur camarades.
Charon et Kunee se dirigèrent vers le palais.
- Je ferais en sorte que votre chorale soit prête et vous apporte les fruits, maitre...
Kunee n'exprima aucune émotion.
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Maliki Saria le Dim 10 Jan - 21:21

Aya, Katya:
"Je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose d'être Scion. Nous avons des capacités, c'est vrai. Et c'est d'autant plus vrai qu'il est difficile de vivre en tant que Scion si nous sommes seules. La vie est composée de bonnes choses et de mauvaises choses... et généralement les mauvaises choses sont plus nombreuses que les bonnes."

Aya approuva ce fait: il est vrai que c'est toujours les mauvaises choses qui arrivent en force par rapport aux bonnes, en plus d'être généralement, et malheureusement, celle dont on se souvint le mieux.

"Toutefois, il ne faut pas abandonner. Jamais. Je sais que tu n'as pas demandé à être une Scion et il en est de même pour moi mais l'important c'est que nous sommes là l'une pour l'autre, n'est-ce pas ? Je veux dire, c'est une vie difficile et parsemée d'embuche, mais il faut aussi voir le bon côté des choses... nous nous sommes rencontrées, nous sommes devenues une famille toi et moi."

Aya se crispa. Et bien que Katya ne semblait par pouvoir le remarquer, son visage affichait une expression terrifiante... Une sorte de haine envers ce simple mot: famille.

"Et tu sais très bien que pour tous les moments difficiles - comme ici, une baisse de moral - je serai là pour toi. Pour t'écouter, te réconforter et t'aider à retrouver le sourire et à regagner de la confiance. Toutes les deux, on peut botter le cul à ceux qui viendront se mettre en travers de notre paisible-"

Une interruption se fit entendre à la porte d'entrée avant de débarquer dans le salon.

"Hé! Qui vous a permis d'entrée!?
-Vous! Où se trouve ma Reine?
-Hein? Qui ça?
-Quelque chose d'étrange s'est produit dans le bar juste après qu'elle soit partie... et tout le monde pense que c'est elle la coupable!
-Oh my~ J'imagine le problème.
-S'il vous plaît, asseyez-vous et expliquez-nous calmement."

Elle entendit Katya soupirer, elle sentit son regard posé sur elle... Avec le visage caché par sa frange, il était impossible pour la Scion aztèque de voir l'expression de la Scion japonaise.

"Eh bien... tu vois, cette fois-ci encore j'ai confiance. J'ai confiance et je n'ai pas peur, car je sais que nous sommes ensemble."

A peine après avoir senti des lèvres se poser sur son front, Aya se retourna, laissant paraître son visage haineux, et envoya valser la pauvre Katya, la faisant percuter le mur qui se trouvait près de la porte. Aussitôt, les Suivants accoururent dans la pièce. Tandis que Navin et Nil tentaient d'empêcher une autre personne d'entrer dans la pièce, Yama se précipita vers sa maîtresse pour la maîtriser, ou du moins essayer. Il lui retenait les bras à l'arrière, empêchant ainsi Aya de s'approcher de Katya. A défaut de pouvoir bouger, elle préféra lui crier dessus.

"QUI ES-TU POUR ME DIRE QU'ON FORME UNE FAMILLE !!? JE N'EN AI JAMAIS EU !! JE NE SAIS MÊME PAS A QUOI CA PEUT RESSEMBLER !!!
-Mademoiselle Aya, calmez-vous je vous en pris!!
-TU SAIS C'QUE CA FAIT D'ÊTRE SEULE !!? D'ÊTRE MISE A L’ÉCART !!? DE SE DIRE QUE PERSONNE N'A VOULU DE MOI !!?"

La colère d'Aya commença à se faire trahir par une nouvelle vague de larmes... Mais ce n'était pas pour elle qu'elle les versait, elles étaient pour Katya.

"T'as pas l'droit de me dire ça... T'AS PAS L'DROIT !"

Elle se laissa tomber au sol et maîtriser par Yama, qui n'avait plus trop d'effort à faire de toute façon. On pouvait néanmoins lire sur son visage qu'il agissait à contre-cœur, il se disait qu'un Suivant n'avait pas à intervenir dans les affaires privées de sa maîtresse, quelque soit la tournure que cela aurait pris. Nil et Navin, par contre, ne savaient pas si ils pouvaient cesser de faire barrage.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 425
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Jyc Row le Dim 10 Jan - 22:27

*bang*
Katya ne comprit pas trop comment ni pourquoi, mais elle se trouvait désormais près de la porte, contre un mur. Son regard transpirait l'incompréhension, la peur et l'étonnement. De l'autre côté de la pièce, Helith tenta de voir se qu'il se passait et se prépara à agir lorsqu'elle vit Katya, mais celle-ci lui lança un regard prouvant que ça n'était rien et qu'elle ne devait pas s'en mêler.
La Scion aztèque contempla une Aya en colère, retenue par l'un de ses suivants. Et elle commença à l'engueuler :
- QUI ES-TU POUR ME DIRE QU'ON FORME UNE FAMILLE !!? JE N'EN AI JAMAIS EU !! JE NE SAIS MÊME PAS A QUOI CA PEUT RESSEMBLER !!!
- Mademoiselle Aya, calmez-vous je vous en prie!!
- TU SAIS C'QUE CA FAIT D'ÊTRE SEULE !!? D'ÊTRE MISE A L’ÉCART !!? DE SE DIRE QUE PERSONNE N'A VOULU DE MOI !!?
Katya baissa la tête, se cheveux cachant son visage. Il n'était pas compliqué, cependant, de comprendre qu'une soudaine tristesse l'envahissait.
- T'as pas l'droit de me dire ça... T'AS PAS L'DROIT !





Elle resta muette et la tête basse un moment. Puis, lorsque le silence fût total, elle commença à parler d'une voix douce et triste :
- C'est vrai... je suis désolée... moi non plus, je ne sais pas ce que c'est... Depuis toujours, j'ai toujours vécu seule, me débrouillant avec des petits travaux par-ci par-là. Je n'ai jamais vraiment connu mon père sachant qu'il est mort quand j'étais très jeune... je n'ai vu qu'une seule fois ma mère, lorsqu'elle vint m'apprendre que j'étais une Scion... Les gens m'observait comme une bête de foire. J'ai réussi par un certain miracle à me faire embaucher par un petit restaurant parce que ma cuisine était bonne, mais je n'ai jamais été appréciée par le patron. La grand majorité de mes relations étaient vide de sentiment et tous étaient froid envers moi... j'étais seule au plus profond de mon âme. Et pendant tout ce temps, durant tous ces voyages, je me suis mise à chercher ma sœur disparue encore et encore, jusqu'à trouver plusieurs évidences que sa disparition avait un rapport avec mes origines scionnes. Je ne l'ai jamais retrouvée, mais je n'abandonne pas.
Katya leva finalement la tête, les larmes perlant aux coins de ses yeux :
- Puis, un jour, je suis arrivée à l'orphelinat et je t'ai vue. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai tout de suite été attachée à toi... peut-être qu'en fin de compte, inconsciemment, je savais que tu étais comme moi... une Scion. Je pensais finalement avoir trouvé quelqu'un qui pourrait me comprendre, quelqu'un à qui me confier, quelqu'un avec qui rigoler et pleurer, quelqu'un avec qui partager des histoires drôles et tristes... j'ai vu en toi une véritable sœur, celle que je n'ai jamais pu retrouver. Celle à qui je pourrai me raccrocher quand rien n'irait. Alors... alors...
Cette fois-ci, les larmes coulèrent à flot :
- Je t'en supplie... ne m'abandonne pas... tu es la seule que je peux encore considérer comme ma propre famille... tu es la seule personne à qui je peux me raccrocher, qui est Scion comme moi... Je ne pourrai pas revenir à la vie que j'ai vécu avant ta rencontre, je ne pourrai plus le supporter... J'ai besoin de toi... plus que tout au monde, j'ai besoin de ma petite Aya... ne me déteste pas... ne me regarde pas comme tous les autres humains me regardent... je t'en prie...

A ce moment-là, Hebigami entra dans l'appartement et se plaça devant la porte, derrière les deux Nagas bloquant l'entrée et observa la scène d'un œil dur. Katya, elle, sanglotait et n'arrivait même plus à prononcer un mot.
- Il semblerait que ton destin soit d'être seule et haïe de tous, Katya Belikov. D'après les autres Scions, tu es celle ayant ordonné à cet enfant de poignarder le serviteur de Kunee. Ils sont tous énervés et ça ne m'étonnerai pas qu'il en veuille à ta vie... C'est ça, le destin d'un Scion. Échapper aux jeux du Destin. Être seul et le rester, malgré ses héritages et ses suivants qui ne sont que vos jouets, à vous, les demi-dieux.

Elle continuait de pleurer à chaudes larmes. Helith considéra Hebigami d'un air mauvais. Finalement, entre deux sanglot, elle parvint à prononcer ces mots :
- *snif* ... ... De toute façon ...*snif* ... ça n'a plus d'importance ... ... ... *snif*

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Maliki Saria le Dim 10 Jan - 23:19

Aya, Katya:


Le silence provoqué par la dispute donna un violent coup de froid à toutes personnes présentes. Personne n'osait se regarder. Katya décida cependant d'y mettre fin.

"C'est vrai... je suis désolée... moi non plus, je ne sais pas ce que c'est...
-... Hein?
-Depuis toujours, j'ai toujours vécu seule, me débrouillant avec des petits travaux par-ci par-là. Je n'ai jamais vraiment connu mon père sachant qu'il est mort quand j'étais très jeune... je n'ai vu qu'une seule fois ma mère, lorsqu'elle vint m'apprendre que j'étais une Scion... Les gens m'observait comme une bête de foire. J'ai réussi par un certain miracle à me faire embaucher par un petit restaurant parce que ma cuisine était bonne, mais je n'ai jamais été appréciée par le patron. La grand majorité de mes relations étaient vide de sentiment et tous étaient froid envers moi... j'étais seule au plus profond de mon âme."

Aya releva la tête, regardant Katya malgré le fait qu'elle ne voyait pas son visage du fait que sa tête soit baissée. Elle se sentit... Bizarre, enfin, pas tout à fait. Elle était en train de se rendre compte que, malgré certaines différences, Katya avait connu un passé similaire. Katya à cause de ses origines de Scion, Aya à cause de sa "maladie".

"Et pendant tout ce temps, durant tous ces voyages, je me suis mise à chercher ma sœur disparue encore et encore, jusqu'à trouver plusieurs évidences que sa disparition avait un rapport avec mes origines scionnes. Je ne l'ai jamais retrouvée, mais je n'abandonne pas."

Katya leva finalement la tête, les larmes perlant aux coins de ses yeux. Le regard de chaque Scion était plongé dans l'autre.

"Puis, un jour, je suis arrivée à l'orphelinat et je t'ai vue. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai tout de suite été attachée à toi... peut-être qu'en fin de compte, inconsciemment, je savais que tu étais comme moi... une Scion. Je pensais finalement avoir trouvé quelqu'un qui pourrait me comprendre, quelqu'un à qui me confier, quelqu'un avec qui rigoler et pleurer, quelqu'un avec qui partager des histoires drôles et tristes... j'ai vu en toi une véritable sœur, celle que je n'ai jamais pu retrouver. Celle à qui je pourrai me raccrocher quand rien n'irait. Alors... alors..."

Cette fois-ci, les larmes coulèrent à flot, autant Katya que pour Aya, encore une fois. La Scion japonaise était abasourdie par ce que lui confiait la Scion aztèque: il semblerait que les deux jeunes filles avaient autant l'une besoin de l'autre pour combler un manque, qui avait été omniprésente pendant longtemps. Katya voulait une sœur, Aya voulait... juste quelqu'un pour être avec elle, une présence bienveillante et chaleureuse.

"Je t'en supplie... ne m'abandonne pas... tu es la seule que je peux encore considérer comme ma propre famille... tu es la seule personne à qui je peux me raccrocher, qui est Scion comme moi... Je ne pourrai pas revenir à la vie que j'ai vécu avant ta rencontre, je ne pourrai plus le supporter... J'ai besoin de toi... plus que tout au monde, j'ai besoin de ma petite Aya... ne me déteste pas... ne me regarde pas comme tous les autres humains me regardent... je t'en prie..."

Les sanglots reprirent de plus belle, Aya en avait la gorge nouée. Elle ne pouvait pas considérer Katya comme une famille, mais elle ne voulait la considérer comme un substitue pour satisfaire un besoin en tout point égoïste, sans compter que c'est ce qu'elle faisait déjà avec Alice. Yama sourit, comprenant que les choses semblaient être plus ou moins rentrées dans l'ordre. Il lâcha délicatement Aya, qui commença à s'avança vers Katya, lentement, presque en rampant. A ce moment-là, Hebigami entra dans l'appartement et se plaça devant la porte, derrière les deux Nagas bloquant l'entrée et observa la scène d'un œil dur. Enfin, à son arrivée, Navin et Nil s'étaient écartés, ouvrant ainsi le passage à qui le voulait. Katya, elle, sanglotait et n'arrivait même plus à prononcer un mot.

"Il semblerait que ton destin soit d'être seule et haïe de tous, Katya Belikov. D'après les autres Scions, tu es celle ayant ordonné à cet enfant de poignarder le serviteur de Kunee. Ils sont tous énervés et ça ne m'étonnerai pas qu'il en veuille à ta vie... C'est ça, le destin d'un Scion. Échapper aux jeux du Destin. Être seul et le rester, malgré ses héritages et ses suivants qui ne sont que vos jouets, à vous, les demi-dieux.
-*snif* ... ... De toute façon ...*snif* ... ça n'a plus d'importance ... ... ... *snif*"

Les frères Nagas regardèrent Hebigami, choqué par ses propos. Navin voulut même lui répondre, mais Nil l'en empêcha, lui faisant subtilement comprendre que ça n'en valait pas la peine (et aussi qu'il se sentirait insulté de devoir gaspiller de la salive pour un individu dans son genre, et ouais, Nil ne l'aime pas trop).

"Hebi-senpai, tu te contredis toi-même..."

Aya avait eu le temps de rejoindre Katya. Elle enroula doucement ses bras autour de la tête de son amie, le regard plongé dans celui de Hebigami. Malgré les larmes, une expression était bien visible: comme si elle voulait prendre le Destin lui-même en défie.

"Tu viens de dire que notre Destin est d'être seule... et aussi que nous devons échapper aux jeux du Destin. Mais bon, le Destin est abstrait, inconnu, indéfini... Mais ce n'est pas ce que je pourrais de reprocher!
Les héritages, les Suivants, les Serviteurs... Je refuse qu'ils soient considérés comme des outils, ou des jouets comme tu dis! Ce sont des êtres vivants, des alliés... Des amis. Toi-même, tu es un ami pour Katya-chan, même si tu ne l'avoues pas.
"

Les frères Nagas se regardèrent entre eux, souriants, et touchés par les propos d'Aya. Cette dernière d'ailleurs se leva, tenant toujours Katya contre elle pour la faire se lever, fixant toujours Hebigami avec détermination.

"Si le Destin tient tant que ça à nous mettre à l’écart du monde entier, et bien qu'il essaie! Personnellement, j'ai attendu trop longtemps de sortir de l'enfer qu'est la solitude! J'ai rencontré des gens formidables, dont Katya-chan la première! Même si il y a des discordes, des malentendus, je n'échangerais aucune de ces belles relations pour rien au monde!!"
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 425
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum