My Little RolePlay
Bonjour bonjour !
Je me présente : je suis Dr. Bard, l'un des administrateurs/fondateurs du forum.
Vous vous trouvez ici sur MyLittleRoleplay, une plate-forme faite pour jouer à des jeux de rôle par forum. N'hésitez pas à lire un peu ce qu'il y a, et, si les jeux vous plaisent, à vous inscrire !
Et si vous êtes de la maison... Alors autant venir tout de suite !

Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Jyc Row le Lun 11 Jan - 13:11

Tandis que Katya continuait de pleure - bien qu'un peu calmée - Hebigami écouta les paroles d'Aya. Il fut légèrement surpris lorsqu'elle dit qu'il était un ami pour Katya. Jamais il n'avait prit les choses de cette manière. Pour lui, il était juste un être protecteur, une sorte de garde du corps, l'objet de la Scion. Puis, finalement, il sourit et rit un peu :
- Un ami, hein... ça reste à voir. Ce serait peut-être une bonne chose, qui sait ? En tout cas, rares sont les Scions qui nous considèrent comme tels.
Katya se laissa faire lorsqu'Aya se leva et le fit elle aussi :
- Si le Destin tient tant que ça à nous mettre à l’écart du monde entier, et bien qu'il essaie! Personnellement, j'ai attendu trop longtemps de sortir de l'enfer qu'est la solitude! J'ai rencontré des gens formidables, dont Katya-chan la première! Même si il y a des discordes, des malentendus, je n'échangerais aucune de ces belles relations pour rien au monde!!

(Oui, je sais, c'est la même musique que pour Sanderoy.)

Toujours avec un petit sourire adoucis, il répondit :
- Bien. Battez-vous contre le Destin, changez donc le monde des Scions. Honnêtement, j'avoue avoir été un peu dur dans mes propos... mais c'était justement pour avoir une réponse comme tu viens de me donner, Aya. Comprends bien que le Destin veut qu'elle soit seule... alors fait en sorte que le Destin se trompe. Et pour te montrer à quel point c'est important...
Il se mit soudainement genou au sol, tête baissée de manière respectueuse - chose que jamais il n'avait fait avant au vu de sa personnalité - et demanda :
- S'il-te-plaît, veille sur elle. Elle a besoin de toi.
Après quelques secondes, il se releva et regarda Katya d'un air inquiet :

- En tout cas, il n'en reste pas moins qu'elle est soupçonnée de manipulation et de meurtre indirect... Aussi, si jamais je suis vraiment ton ami, voilà donc ma première parole en tant que tel : je suis vraiment désolé, Katya... Vraiment désolé... mais chercher ta sœur... Cela ne sert plus à rien. Elle... elle est morte.
Katya leva la tête vers Hebigami qui détourna légèrement son regard désormais triste, les yeux écarquillés et l'air choqué par la terrible nouvelle qu'elle venait d'apprendre. Elle n'émettait aucun son. Les larmes coulèrent le long de sa joue. Elle voulut crier, mais rien ne sortit. Elle semblait en état de choc, si bien que ses jambes lâchèrent et qu'elle retombait sur ses genoux.
Hebigami quitta la pièce sa tête basse et partit s'installer dans le salon, posant son menton sur ses deux mains. Helith, elle, s'approcha doucement de Katya, tremblant légèrement en voyant l'état désespéré de sa Reine et, d'une façon un peu maladroite, l'enlaça. La Scion aztèque tremblait, elle aussi. Sa respiration commençait tout doucement à s'accélerer. Elle baissa un tout petit peu la tête, regarda ses deux mains pendant deux secondes et regarda à nouveau l'endroit où se trouvait le Coatl quelques instant auparavant. Hebigami, lui, semblait visiblement nerveux et ferma les yeux. Il savait que c'était une information difficile à digérer. Et il savait plus que tout que ça allait être un grand chose pour elle, mais elle devait connaître la vérité. Ou du moins, une partie.

Finalement, l'horrible information fût assimilée. Elle se souvint. Et elle hurla.

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Maliki Saria le Lun 11 Jan - 14:24

Aya, Katya:
"Bien. Battez-vous contre le Destin, changez donc le monde des Scions. Honnêtement, j'avoue avoir été un peu dur dans mes propos... mais c'était justement pour avoir une réponse comme tu viens de me donner, Aya. Comprends bien que le Destin veut qu'elle soit seule... alors fait en sorte que le Destin se trompe. Et pour te montrer à quel point c'est important..."

Il se mit soudainement genou au sol, tête baissée de manière respectueuse - chose que jamais il n'avait fait avant au vu de sa personnalité - et demanda.

"S'il te plaît, veille sur elle. Elle a besoin de toi."

Aya était quelque peu surpris du fait qu'Hebigami s'inclinait devant elle, mais elle laissa apparaître un sourire déterminé. Elle comprenait que, en quelque sorte, elle avait remporté une bataille contre le Destin. Après quelques secondes, il se releva, la Scion japonaise en profita pour avancer vers lui, et faire avancer Katya par la même occasion, afin de les prendre tout les trois dans une chaleureuse étreinte. Navin fit bien comprendre subtilement sa petite jalousie et voulut y participer mais ses deux frères aînés lui firent comprendre que cela ne regardait que eux trois. Puis, Hebigami regarda Katya d'un air inquiet.

"En tout cas, il n'en reste pas qu'elle est soupçonnée de manipulation et de meurtre indirect... Aussi, si jamais je suis vraiment ton ami, voilà donc ma première parole en tant que tel : je suis vraiment désolé, Katya... Vraiment désolé... mais chercher ta sœur... Cela ne sert plus à rien. Elle... elle est morte."

Katya leva la tête vers Hebigami qui détourna légèrement son regard désormais triste, les yeux écarquillés et l'air choqué par la terrible nouvelle qu'elle venait d'apprendre. Elle n'émettait aucun son. Les larmes coulèrent le long de sa joue. Elle voulut crier, mais rien ne sortit. Elle semblait en état de choc, si bien que ses jambes lâchèrent et qu'elle retombait sur ses genoux. Aya, quand à elle, préféra ne rien dire, sachant que cela n'arrangerait rien.
Hebigami quitta la pièce sa tête basse, Helith, elle, s'approcha doucement de Katya, tremblant légèrement en voyant l'état désespéré de sa Reine et, d'une façon un peu maladroite, l'enlaça.
Finalement, l'horrible information fût assimilée. Elle se souvint. Et elle hurla.
Aya posa sa main sur l'épaule de la suivante de Katya, l'air inquiète.

"Tu peux t'en occuper s'il te plaît? Je ne suis pas douée pour réconforter les gens... Et il faut que je parle à Hebi-senpai."

Avec la certitude qu'elle pouvait confier Katya sans crainte, elle quitta la chambre, le cœur déchiré par les cris de désespoir de son amie. Lorsqu'elle se rendit au salon, elle vit Hebigami, assis sur le canapé, le menton posé sur ses deux mains. Pas loin, il y avait les trois Nagas, dont Nil qui était face à lui.

"Ah bah bravo, quelle délicatesse, dit-il en applaudissant dans ses mains.
-Tu crois vraiment que c'est le moment d'en rajouter?
-Vaut mieux trop que pas assez comme on dit.
-Je ne pense pas que ça devrait s'appliquer dans cette situation...
-Qu'est-ce que tu en sais?
-Je te poserais bien la même question...
-Yamete kudasai!"

Aya se rapprocha du groupe, sans lever la voix ou autre attitude agressif. Les trois frères se regardèrent, l'air confus.

"Désolé p'tite princesse, mais on ne comprend pas cette langue...
-Oh... Je vous ai demandé d'arrêter. C'est pas le moment.
-C'est ce que je disais.
-Oh ça va~ ! C'est pas parce que tu es l'aîné que tu as toujours raison.
-Je n'ai pas toujours raison..."

La Scion japonaise s'assit à côté d'Hebigami, puis s'adressa à ses Suivants.

"Vous pouvez nous laisser et aider à calmer Katya? J'ai besoin de lui parler."

Même si Nil ne semblait pas vraiment d'accord de laisser Aya seule avec Hebigami, il sortit quand même du salon pour aller à la chambre où se trouvait Katya. Navin sortit ensuite, et Yama en dernier encore une fois, adressant un regard confiant à Aya avant de partir.

"Je me sens mal pour Katya..."

La Scion japonaise ne savait pas trop par où commencer la conversation, mais elle décida de ne pas trop réfléchir, de dire les premiers qui lui venaient en tête.

"Moi, j'ai toujours tout relâché sur le coup... Mais elle, elle semble en avoir tellement accumulé jusqu'à exploser... La vie est vraiment cruelle, pour tout le monde..."

Cela faisait bizarre qu'Aya se montre plus mature, simplement parce que tous était habitué à la voir se comporter comme une enfant. Elle avait aussi une tête très enfantine pour accentuer le tout. L'habit ne fait pas le moine dit-on. Elle finit par en venir au fait.

"C'est quoi cette histoire de meurtre? Et pourquoi Katya est impliquée à ça?"
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 430
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Jyc Row le Lun 11 Jan - 21:05

Hebigami ne donna qu'un regard assassin aux Nagas en guise de réponse et préféra les ignorer. Toutefois, Aya arriva et les fit partir rejoindre Katya.
- Moi, j'ai toujours tout relâché sur le coup... Mais elle, elle semble en avoir tellement accumulé jusqu'à exploser... La vie est vraiment cruelle, pour tout le monde...
- C'est ainsi qu'elle est. Elle garde généralement tout pour elle, sans se confier car elle n'a jamais eu personne pour le faire. Elle aime écouter les gens que ce soit pour de bonnes ou de mauvaises raisons, mais elle, elle ne dit jamais rien. Jamais. Jusqu'à maintenant...
Cela faisait bizarre qu'Aya se montre plus mature, simplement parce que tous était habitué à la voir se comporter comme une enfant. Elle avait aussi une tête très enfantine pour accentuer le tout. L'habit ne fait pas le moine dit-on. Elle finit par en venir au fait.
- C'est quoi cette histoire de meurtre? Et pourquoi Katya est impliquée à ça?
- C'est... eh bien, c'est assez étrange, en fait. Lorsque tes serviteurs ont appelé Katya, un petit garçon avec une jambe manquante est entré dans le bar pour faire la manche. Puis, paniquée, Katya est partie directement te rejoindre. Enfin, à une chose près : elle s'approcha du garçon, lui donna un nombre considérable de pièces et lui chuchota quelques mots à l'oreille. Ensuite, alors qu'elle venait de partir, le gamin s'approcha de Nikaya, l'une des suivantes de Kunee, et lui planta un couteau dans le genou. Enervée, elle voulu anéantir le gamin mais toucha par erreur son maître - Kunee. De là, Finola commença à souffrir le martyrs... Le gamin, lui, commença à s'ouvrir les veines mais Aurore parvint à le sauver à temps. Elle compte l'interroger et je pense que la réponse de cet enfant pourrait être la seule preuve qui pourrait innocenter Katya. Je veux dire, tu la connais, non ? Tu connais ses pouvoirs, elle-

Il ne continua pas sa phrase. Il regarda plutôt en direction de la chambre où se trouvait Katya et les autres. Et devant la porte se trouvait la Scion aztèque, arborant une expression catatonique, voire vide. On voyait encore les traces de ses larmes, mais on voyait bien qu'il n'y avait plus d'émotion en elle. Elle prit la parole d'une manière neutre et monotone :
- Ne vous en faites pas, je me suis calmée avec mon propre pouvoirs... pour continuer, Aya, l'une de mes capacités est de pouvoir donner des ordres irréfutables, en gros. Et le fait que j'ai parlé à ce gosse - juste quelques mots d'encouragement - fait de moi la coupable parfaite de cette vaste blague.

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Maliki Saria le Lun 11 Jan - 21:29

Aya, Katya:
Pendant qu'Hebigami décrivait la scène du bar, Aya écouta tout dans les moindres détails. Effectivement, tout porte à croire que Katya était derrière tout ça, mais il était impossible qu'elle est pu faire une chose pareille. C'est ce que pense la Scion japonaise en tout cas.
Hebigami s'arrêta au beau milieu d'une phrase et regarda en direction de la chambre où se trouvait Katya et les autres. Aya suivit le regard. Devant la porte se trouvait la Scion aztèque, arborant une expression catatonique, voire vide. On voyait encore les traces de ses larmes, mais on voyait bien qu'il n'y avait plus d'émotion en elle.

"Katya-chan...
-Ne vous en faites pas, je me suis calmée avec mon propre pouvoirs... pour continuer, Aya, l'une de mes capacités est de pouvoir donner des ordres irréfutables, en gros. Et le fait que j'ai parlé à ce gosse - juste quelques mots d'encouragement - fait de moi la coupable parfaite de cette vaste blague.
-Hai, c'est un pouvoir que tu as utilisé contre Rachid-san..."

Elle se mordit nerveusement la lèvre.

"Donc tout le groupe sait que tu as un pouvoir comme celui-là..."

Aya avait eu le temps de comprendre quel genre d'incidence cela pourrait mener au sein du groupe. Elle savait que Katya était coincée. Elle vit cependant, du coin de l'oeil, Alice qui se tenait debout devant l'entrée de la pièce, le téléphone dans les mains. La Scion japonaise lui fit signe de venir faire elle. Le temps que la poupée arrive, Aya souleva un fait.

"Et si jamais l'enfant mentait...?"

Tout en prenant le téléphone, Aya plaça Alice sur ses genoux.

"Vous pensez qu'Aurore-san pourrait deviner si il ment ou non?"
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 430
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Nyami-chan le Lun 11 Jan - 21:34

L'avantage d'avoir trois gueules et d'être énorme est qu'on peux engloutir de grandes choses, rapidement, et en une fois.
Comme des mortels.
Le noir à un étrange effet sur les créatures qui ne peuvent y voir dedans et qui se fassent engloutir en l'espace de quelques secondes : elles arrêtent de bouger, et Cerbère profita de cette immobilité.
Bien sûr, il y a les cris, mais la bête à trois têtes ne laissa pas une chance au piétons de hurler, tant il les gobait dans ses bouches avec une propreté et un calme qu'on pourrait presque qualifier de "professionnalisme".
Le chien des ténèbres continua sa mission, impassible quand il se tenait devant une personne apeurée et pleurante dans les ténèbres, et il serait mentir qu'il le faisait totalement contre son gré : un tel festin était bienvenue après une journée aussi dure en émotions.
Il se fit le plus discret possible, et le noir complet du dôme l'aidait relativement bien.
Puis soudainement, il sentit les ténèbres l'entourant lentement disparaitre autour de lui.
Il changea de forme pour revenir à son "camouflage", doté d'une seule tête et largement moins grand, alors qu'il vit les gens autour du dôme, ainsi que la police et les journalistes regarder celui-ci se désagréger doucement, tandis qu'il se tenait doucement à l'écart, flingues et caméra à la main pour saisir ce qui sortirait de l'ombre.
Mais Cerbère ne leur fournit par cette opportunité de l'avoir.
Il longea le mur, avec son apparence de banal chien (quoique très grand et très noir) et ignora royalement les hommes à ses côtés voir avec stupeur le vide complet et inquiétant du quartier dans lequel ils s’avançaient tous.
Propre, calme, classe.
Parfait.
Cerbère se dirigea vers la demeure de son maitre en trottinant dans la rue, invoquant l'espace d'une seconde ses deux autres têtes, dans le but qu'elles léchèrent leurs babines, encore un peu ensanglantées.
avatar
Nyami-chan
La Dame
La Dame

Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Night Wing le Lun 11 Jan - 22:41

Une fois passé le portail, notre véritable nature apparue, Aegle redevint une Garuda et je fis ressortir mes ailes. Le paysage était magnifique, une île de la taille d’une ville aux diverses topographies, des montagnes enneigé aux plaine verte en passant par des forêts luxuriante. Plus loin un chemin menait a une large demeure et a l’horizon l’on pouvait distinguer plusieurs silhouette se diriger vers nous. Il s’agissait de trois tigres a la stature imposante qui gambadaient dans notre direction, ils étaient suivit par une autre Garuda.
Quand ceux-ci nous identifièrent, ils semblèrent ralentir et quand nous furent enfin au même niveau, les félins ce placèrent de sort à me saluer avant de se positionner derrière moi  et de nous suivre jusqu’au porte de la seul et unique demeure de cette île.

-Préparez une chambre, nous avons un invité à qui il faut extirper des renseignements.

S’exécutèrent alors 2 autres Garudas qui entrèrent dans une pièce pour y préparer une sorte de salle d’interrogatoire. A l’intérieur se trouvait une pièce relativement vide, avec pour seul meuble un lit rudimentaire et une table où était disposé diffèrent outil en tout genre. L’enfant fut placé sur le lit et maintenue à celui-ci par des sangles.
Je pause ma main sur son visage et une lueur argenté pénètre son corps, ce qui le réveille par la même occasion.
[Simuler dans l'organisme de la cible l'effet d'une drogue(sérum de vérité + tranquillisant pour qu'il ne puisse pas se débattre)(2 Légende)]


-Bonjour petit, j’ai quelques question à te pauser, et je pourrais te laisser partir si tu me répond.
-Commençons par ton nom, et d'où tu viens, raconte moi ton histoire. Et quand cela sera fait, je veux que tu me dise pourquoi tu as poignardé un de mes compagnon dans ce bar et qui ta demander de le faire.


Tigre.:




avatar
Night Wing
Trollpatte
Trollpatte

Messages : 744
Date d'inscription : 10/09/2014
Age : 25
Localisation : nightmare

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Jyc Row le Mer 13 Jan - 11:21

Katya, toujours sans le moindre signe de sentiment ou d'émotion, répondit d'une manière lasse :
- Je n'en sais rien... mais je pense qu'Aurore doit avoir quelque chose derrière la tête pour lui faire avouer, sinon elle ne se serait pas proposée pour l'interroger.
- Toutefois, celui qui a fait ça a certainement tout prévu pour que tu sois accusée. Et prouver ton innocence... je ne vois pas trop comment ça pourrait être possible, honnêtement.

Puis, quittant la chambre et les Nagas, ce fut au tour de Helith d'arriver. Elle s'agenouilla devant Katya et dit :
- Ma Reine... peut-être devriez-vous vous entretenir avec le fils d'Hadès. Visiblement, il semble également vous soupçonner bien que le Seigneur Hebigami lui ait dit le contraire.
- Non ! C'est trop dangereux. On ne sait pas ce que les autres pourraient faire et cela pourrait mettre Katya en danger. Nous ne pouvons plus faire confiance à personne, désormais...

Jyc Row
Belgian Musician
Belgian Musician

Messages : 475
Date d'inscription : 10/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Maliki Saria le Mer 13 Jan - 11:57

Aya, Katya:
"Je n'en sais rien... mais je pense qu'Aurore doit avoir quelque chose derrière la tête pour lui faire avouer, sinon elle ne se serait pas proposée pour l'interroger."

C'est vrai, maintenant qu'elle le disait, ça paraissait logique.

"Toutefois, celui qui a fait ça a certainement tout prévu pour que tu sois accusée. Et prouver ton innocence... je ne vois pas trop comment ça pourrait être possible, honnêtement."

Aya ne dit rien. Elle ne pouvait pas vraiment aider puisqu'elle n'était pas au bar de toute la soirée. Aussi, à force d'avoir pleuré à chaud de larmes à plusieurs reprises, elle se sentait un peu trop fatiguée pour réfléchir. La Suivante de Katya rejoignit le groupe au salon et s'agenouilla devant sa maîtresse.

"Ma Reine... peut-être devriez-vous vous entretenir avec le fils d'Hadès. Visiblement, il semble également vous soupçonner bien que le Seigneur Hebigami lui ait dit le contraire.
-Non! C'est trop dangereux. On ne sait pas ce que les autres pourraient faire et cela pourrait mettre Katya en danger. Nous ne pouvons plus faire confiance à personne, désormais..."

Ce n'était pas comme si Aya avait fait confiance en quelqu'un depuis le début de cet épopée. Et ce n'était pas parce que elle ne le voulait... Elle ne le pouvait pas. La Scion japonaise se leva du canapé, en prenant Alice avec elle.

"Je vous avoue que je suis un peu fatiguée là... Je vais allée prendre un bain et j'irais me coucher aussitôt. Normalement, je ne devrais pas avoir de mal à m'endormir."

Même si c'était vraiment ce qu'elle comptait faire, il s'agissait aussi d'un petit prétexte pour pouvoir envoyer un message au destinataire inconnu sans être vue. Elle ne voulait clairement pas mêler Katya à cette histoire, elle avait déjà trop à gérer. Elle souhaita bonne nuit à Katya, Hebigami et Helith puis s'en alla. Dès qu'elle quitta la pièce pour se diriger à la salle de bain (où elle s'enferma à clef, par pour pudeur), elle saisit son téléphone et tenta quelque chose.

"4154r a écrit:
Destinataire: Aya
Sujet: Besoin d'aide

Ce qu'il s'est passé au bar... Vous en savez quelque chose?"


Elle ne s'attendait pas à une réponse qui pourrait aider à innocenter à Katya, mais qui ne tente rien n'a rien. Et cet étrange individu a raison dans un sens: il fallait mieux s'en faire un allié.
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 430
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Dr. Bard le Mer 13 Jan - 13:20

4154r a écrit :
Destinataire : Aya
Sujet : Re:Besoin d'aide.

Les amis sont gardés près de soi. Et les ennemis plus près encores.

_________________
“If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.”
- JRR Tolkien, qui n'a manifestement jamais rien compris aux aventuriers classiques de médiéval-fantastique.
avatar
Dr. Bard
Maître des Alcanes
Maître des Alcanes

Messages : 584
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Maliki Saria le Mer 13 Jan - 13:35

Aya tentait tant bien que mal de se relaxer dans son bain chaud et mousseux. Alice lui apporta cependant le téléphone au moment où il commença à vibrer, signe qu'un nouveau message venait d'être reçu. Presque avec précipitation, Aya prit le téléphone et l'ouvrit.

"4154r a écrit :
Destinataire : Aya
Sujet : Re:Besoin d'aide.

Les amis sont gardés près de soi. Et les ennemis plus près encore.
"

Exactement le genre de réponse à laquelle elle s'attendait: énigmatique, ne faisant que rajouter plus de brumes dans le brouillard. La Scion japonaise scruta le miroir, recouvert par la condensation dû à la chaleur et à l'humidité de la pièce. Elle posa sa main dessus et la laissa glisser de gauche à droite. La partie qui avait été essuyée refléta la visage inquiet d'Aya avant de se retrouver de nouveau couvert par la condensation. Elle soupira mais finit par envoyer un dernier message avant de retourner profiter de son bain.

"Aya a écrit:
Destinataire: 4154r
Sujet: Certitude

Katya-chan n'est pas mon ennemi, j'en suis certaine."
avatar
Maliki Saria
Déesse des chats
Déesse des chats

Messages : 430
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 20
Localisation : Le Monde du Kawaïsme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premier Psaume : Pākhaṇḍī Mūna

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum